Picsou Wiki
Advertisement
Picsou Wiki

Le super-canard de l'année est une histoire longue en bande dessinée de vingt-sept planches dessinée par Sandro Del Conte et scénarisée par Giorgio Pezzin, publiée pour la première fois en février 1996 en Italie. Elle met en scène Donald Duck et son alter-ego Fantomiald, Riri, Fifi et Loulou Duck, Balthazar Picsou ainsi que son majordome Baptiste. L'action se déroule à Donaldville ainsi qu'à Prairiebelle.

Synopsis[]

Fantomiald profite du prix de "super-canard de l'année" pour tenter de redorer son blason, notamment en aidant les enfants de Donaldville.

Résumé complet[]

Fantomiald 2.jpg
Attention. Le texte qui suit dévoile certains moments-clés de l’intrigue du récit.

La coupe du super-canard de l'année exposée dans la mairie de Donaldville.

Dans la mairie de Donaldville est exposée la coupe du super-canard de l'année, revenant de droit à celui qui a fait le plus pour la ville et pour ses citoyens. D'ordinaire, elle revient toujours à Fantomiald. Mais, ces derniers temps, les habitants semblent légèrement oubliés tout ce que fait le super-héros pour eux. Quand ce dernier arrête des bandits, les passants marchent à côté de lui sans même le féliciter et le remercier. Cela rend le canard légèrement ennuyé car il sait qu'il y a de la concurrence : le footballeur Michel Canardini, le peintre Andy Canarhol ou encore le chanteur Lucio Tralala.

Le lendemain matin, Donald est toujours aussi préoccupé par le comportement des habitants. Mais, dans son salon, ses jeunes canetons semblent ennuyés et pensent que seul Fantomiald peut les aider. À ces mots, Donald demande alors ce que pourrait faire son ami. Riri, Fifi et Loulou expliquent que leur endroit préféré, Prairiebelle, est en danger. En effet, ce lieu risque d'être détruit pour un projet de nouvelle ligne à haute tension impliquant des dizaines de pylônes avec des câbles électriques et des camions dont le but est de détruire l'herbe. Donald se dit alors qu'il pourrait faire quelque chose et décide que Fantomiald doit agir, notamment en parlant avec le propriétaire de la société électrique.

Ainsi, le super-héros se rend au dépôt de Balthazar Picsou ou ce dernier est en train d'entretenir les éléments de défense de son coffre en compagnie de son majordome Baptiste. Fantomiald explique au milliardaire ce que les enfants lui ont raconté. Mais Picsou explique à son tour que la consommation électrique de Donaldville ne fait que croître et qu'il faut produire encore plus d'électricité. Mais pour Fantomiald, c'est loin d'être fini.

Le super-héros décide alors, après avoir consulté les enfants à Prairiebelle, de faire une campagne pour économiser l'électricité à la télévision et à la radio. Malheureusement, ces médias n'ont qu'un seul patron : Balthazar Picsou qui a ordonné de ne pas laisser parler Fantomiald. Cela ne le décourage pas et le canard décide de distribuer des flyers et de faire du porte-à-porte dans la rue. Toutefois, les flyers distribués finissent tous dans la nature et le porte-à-porte entamé par Fantomiald ne porte pas du tout ses fruits.

Ce soir-là, Donald revient totalement lessivé de ce porte-à-porte. Les canetons demandent avec empressement si Fantomiald avance dans l'affaire de Prairiebelle. Leur oncle tente de les tempérer et propose que Fantomiald les aide pour autre chose. Cela leur donne une idée. En effet, le lendemain se tient la journée de l'écologie. Ils demandent si le super-héros pourrait les aider pour nettoyer la vallée des pierres, un endroit non loin de Donaldville. Donald semble apprécier l'idée, se disant qu'il ne doit y avoir pas beaucoup de choses à faire.

Mais quand le super-héros arrive sur les lieux, il se rend compte que l'endroit est une vraie décharge. De plus, il doit déboiser l'endroit en enlevant des plantes grimpantes empêchant les arbres de se développer et planter des poteaux pour que les hirondelles puissent se poser. Le soir-même, Fantomiald revient totalement excédé de son travail.

Mais, au journal télévisé, on évoque déjà le prix de super-canard de l'année. Le présentateur rappelle, avant tout, que Picsou avait comme projet de construire une ligne électrique passant par Prairiebelle. Mais le milliardaire lui-même vient expliquer à la télévision que son projet a connu de légers changements. En effet, cette ligne passera maintenant par la vallée des pierres grâce notamment aux poteaux installés qui pourront servir de relais électriques et qui, de plus, permettent aux plantes grimpantes de se développer. Grâce à cela, les enfants pourront ainsi continuer à jouer à Prairiebelle. Les canetons sont heureux de cette décision et se disent qu'il fait encore mieux que Fantomiald. Mais Donald se demande bien comment il a pu anticiper tout cela et se rue sur son costume. Il y découvre un micro-espion, expliquant comment Picsou a pu entendre tout ce que les enfants voulaient.

Ainsi, quelques jours plus tard, c'est Picsou qui a gagné le prix de super-canard de l'année, à la grande joie des enfants mais au grand dam de Donald et surtout de Fantomiald.

En coulisses[]

Publication française[]

Cette histoire ne fut publiée qu'à une seule reprise en France, dans Les chroniques de Fantomiald n°19 du 18 août 2021.

Advertisement