FANDOM


Le train de Noël est une histoire en bande dessinée de vingt-quatre planches scénarisée par Knut Nærum et Tormod Løkling et dessinée par Arild Midthun, publiée pour la première fois le 21 novembre 2011 en Norvège. Elle met en scène Balthazar Picsou, Donald Duck, Riri, Fifi et Loulou Duck et les Rapetou.

Résumé completModifier

Fantomiald 2
Attention. Le texte qui suit dévoile certains moments-clés de l’intrigue du récit.

Donaldville connaît un incroyable blizzard retentissant à quelques jours de Noël. Bien au chaud, les enfants font une longue liste alors que Donald leur recommande plutôt un train électrique. En effet, depuis qu'il a lu À toute vapeur de Prosper Tender, Donald est pris de passion pour ses aventures. Soudain, ils reçoivent la visite de leur oncle Picsou entièrement recouvert de neige, le milliardaire a des difficultés avec sa mine d'argent du côté de Minebourg, une petite ville dans les montagnes au Nord de Donaldville : également frappée par le blizzard, Minebourg se retrouve isolée et les employés de sa mine ne sont pas payés, ce qui les pousse à faire grève ou se mettre au chômage technique alors que le prix de l'argent flambe au vu de la demande accrue pour Noël.

Pour convaincre Donald de l'accompagner jusque là-bas avec les enfants, Picsou explique que seule une locomotive à moteur peut permettre d'atteindre Minebourg. La seule évocation de la locomotive fait que Donald s'y rend immédiatement sans prendre le temps de s'habiller chaudement, il finira par revêtir une combinaison de cheminot. Une fois devant Foudre Noire, la locomotive à vapeur, Donald est comme dans un coma bienheureux et se décide à conduire. Mais ce qu'ils ne savent pas, c'est que lorsque Picsou a évoqué les caisses de billets, un Rapetou a tout entendu.

Le lendemain matin, l'argent est chargé et Picsou ne craint rien, convaincu qu'il n'y a plus de pilleurs de train. Ému, Donald trouve une burette avec des initiales P.T., convaincu alors que Prosper Tender devait être le premier conducteur de Foudre Noire. Le train peut partir mais Picsou ne se sentira tranquille qu'une fois atteint le col de la grinche, d'autant qu'il ne s'agit pas d'une ligne désaffectée puisqu'elle sert pour les trains électriques. Seulement, les Rapetou ont coupé un sapin qui s'échoue sur la voie ferrée et Donald ne sait pas la technique de freinage brusque.

Donald tente malgré tout de freiner mais les freins sentent le bacon grillé, quelqu'un ayant mis de la graisse sur les freins. Fifi a alors l'idée de lancer une boule de charbon afin que celle-ci soit couverte de plus en plus de neige en roulant et redresse le sapin à leur passage quand la boule rebondira dessus, l'occasion pour eux de comprendre que le sapin a été scié. Mais un nouvel obstacle se présente à eux : les Rapetou ont jeté un rocher sur la voie et impossible de refaire le coup de la boule de neige.

Cette fois c'est Riri qui trouve la solution : il se saisit d'une hache et arrache une porte au wagon coffre-fort pour en faire une luge. Avec ses frères, ils descendent jusqu'à l'aiguillage pour permettre à la locomotive de changer de voie ferrée et ainsi de ne pas prendre celle sur laquelle le rocher est posé.

Les ennuis s'enchaînent : l'odeur de la graisse de bacon grillé attire les loups et s'attaquent aux canards, Picsou sauvant les enfants in-extremis. Donald leur donne alors du charbon à manger et Picsou les assomme à coups de pelle mais ils finissent par déguerpir lorsque les Rapetou se montrent à bord de motos neige et atterrissent sur le toit d'un wagon. Picsou n'est pas inquiet pour autant puisque le train arrive dans un tunnel.

Les Rapetou sont donc obligés de fuir avec leurs motos neige mais Donald déprime car il ne se sent pas l'âme d'un héros et veut jeter le livre de Prosper Tender, ce que Picsou lui interdit formellement : il n'a pas réuss dans la vie en jetant les choses. Alors que les enfants déplorent l'absence de cadeaux de Noël pour les enfants de Minebourg, les Rapetou tendent une nouvelle embuscade : le vieux pont du ravin d'enfer est en réparation et les bandits ont mis des rochers sur la voie temporaire. Le milliardaire recommande alors de foncer à toute vapeur.

Donald comprend vite ce que veut son oncle puisque Prosper Tender a vécu une mésaventure similaire et les enfants changent l'aiguillage : c'est donc à toute vitesse que Foudre noire franchit le ravin d'enfer et ce au plus grand désespoir des Rapetou. La locomotive fonce alors vers le col de la grinche où la pente est si raide qu'elle fera ralentir le train. Problème : il n'y a plus de charbon...

Pour ne pas arranger les choses, une grosse tempête de neige sévit dans la montagne. Face à la pénurie de charbon, Picsou demande à ses neveux de transporter les caisses d'argent dans le tender et de couper tout ce qui se brûle dans les wagons. Et c'est en pénétrant dans la tempête de neige que les canards ont fini de tout découper, Picsou en conclue qu'il y a suffisamment jusqu'au col de la grinche et que ça devrait aller pour la suite vu que ça sera une pente descendante jusqu'à Minebourg.

Donald est toujours énervé et décide de jeter le livre de Prosper Tender au feu de la chaudière pour avancer, ce que son oncle concède en sachant que Donald l'a lu en entier. Le col de la grinche est droit devant mais les Rapetou ont choisi ce moment pour attaquer le convoi. Les canards tentent de résister mais finiront par se rendre. Problème : le Rapetou censé conduire le frein croit avoir freiné mais il a oublié la graisse de bacon grillé qui empêche le frein de fonctionner.

La locomotive est sur la voie descendante qui mène à Minebourg et fonce à grande vitesse. Stimulé par sa famille, Donald finit par avoir une idée : aller plus vite. Les caisses contenant l'argent servent de combustible pour la chaudière tandis que les canards et les Rapetou se recouvrent de billets en guise de rembourrage. Donald récupère alors le pic de son oncle Picsou et perce la chaudière en surpression.

Foudre noire est donc arrêtée à Minebourg et tous sont indemnes. Riri, Fifi et Loulou doivent alors avouer que Prosper Tender est un personnage fictif créé par Yacine C. Heffe, un amateur de trains. De son côté, Picsou distribue enfin la paie à ses mineurs tandis que les Rapetou sont arrêtés et mis dans la cellule de prison de la ville. De plus, le milliardaire a quand même une caisse de cadeaux pour les cinq enfants de Minebourg, rendant heureux Riri, Fifi et Loulou et faisant à dire à Donald que son oncle est un cœur tendre. Et le soir de Noël, tous sont heureux à Minebourg, à l'exception des Rapetou qui peuvent malgré tout manger de la dinde.

En coulissesModifier

Publication françaiseModifier

Ce récit a été publié pour la première fois en France dans Super Picsou Géant n°197 du 14 décembre 2016.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .