FANDOM


Badge article du mois
«  Je suppose que j'étais destiné à devenir animateur.  »

— Les Clark

Les Clark est un animateur et réalisateur américain né le 17 novembre 1907 à Ogden, Utah (États-Unis) et décédé le 11 septembre 1979 à Santa Barbara (Californie). Il était membre de la légendaire équipe des Nine Old Men des studios Disney.

BiographieModifier

Les naît le 17 novembre 1907 à Ogden (Utah, États-Unis) sous le nom de Leslie James Clark, il est l'aîné d'une famille comprenant une douzaine de frères et sœurs. Après sa naissance, Les et sa famille déménagèrent et partirent s'installer pour l'Idaho, où le petit garçon fit sa scolarité à l'école primaire Twin Falls. Une étape qui précédera un nouveau départ, au moment de l'adolescence de Les, pour la Californie. La famille n'avait pas beaucoup d'argent et Les dut grandir malgré cela ; après que son père eut un accident, il prit beaucoup de responsabilités au sein de sa famille, et vint en aide à ses frères et sœurs dans la difficulté.

Une fois en Californie, le jeune homme commença des études à la Venice High School, et eut bien vite le désir de faire de l'animation. C'est à force de persévérance que Clark fera son entrée aux studios encore balbutiants des Disney Brothers, à un moment crucial de leur histoire.

Tout commence à l'été 1925. Les travaille alors, à l'occasion d'un job d'été, dans un magasin de crèmes glacées et de confiseries situé à Vermont Avenue, non loin d'Hyperion Avenue, là même où les Disney Bros. Studios emménageront au début de l'année 1926. Travailler dans une boutique de sucreries, un métier éloigné de l'animation! Peut-être pas autant car pendant son travail, le jeune homme est amené à fréquenter des employés des Disney Bros. qui viennent au magasin. Un jour, alors que Walt Disney était dans la boutique, Les Clark se fit remarquer en réalisant quelques illustrations de caractères sur des miroirs qui affichaient les spécialités de la boutique.

Impressionné par ces dessins, Walt complimenta le jeune homme pour le travail qu'il avait accomplit. Les Clark venait de marquer un bon point auprès de Walt Disney, un client qui ne lui était pas tout à faire inconnu. Walt avait, à l'époque, acquit une bonne réputation dans les environs d'Hollywood, en particulier pour sa réalisation des Alice comedies. En 1927, sur le point d'obtenir son diplôme à l'université Venice High School, Les prit finalement son courage à deux mains et alla voir Walt pour lui demander un emploi. Ce dernier lui répondit alors: « Apportez quelques-un de vos dessins et voyons ce que ça donne. »

Clark alla montrer ses réalisations graphiques aux studios Hyperion, des copies de dessins réalisés à main levée, à Walt Disney qui les trouva très bons, appréciant notamment son style graphique adroit et rapide. Walt demanda au jeune homme pourquoi il ne viendrait pas travailler dans son studio le lundi suivant, précisant toutefois que cela pourrait être pour un emploi temporaire. Fort heureusement pour Les Clark, le temporaire devint définitif.

Les Clark The Band Concert

Dessin de Les Clark pour La Fanfare.

Engagé le lundi 23 février, Les assista dans un premier temps les animateurs pour la production des Alice Comedies qui arrivait alors à son terme en 1927. C'est là qu'il fit ainsi la connaissance d'Ub Iwerks, qui le forma notamment au travail de l'animation. Alice's Picnic, produit en mars, sera l'une des premières participations du jeune homme aux studios. La première d'une longue et brillante carrière chez Disney.

Pendant les six premiers mois où il travailla aux studios, Les s'occupa de la caméra pour les scènes d'animation, avant de travailler au département encrage et peinture des cellulos les six mois suivants. Aux lancements des séries Mickey et Silly Symphonies en 1928 et 1929, Les Clark est sur tous les fronts ! Et c'est essentiellement à des postes d'intervalliste qu'on le retrouve au tout début, un passage obligé pour tout employé amené à devenir animateur.

En 1928, Les travailla en tant qu'intervalliste sur Steamboat Willie, le premier court métrage de Mickey avec son synchronisé. C'est à cette époque que le jeune homme d'une vingtaine d'années se spécialisa et développa un certain talent dans l'animation des cartoons de la souris, parallèlement à Ub Iwerks, connu comme l'un des meilleurs animateurs des studios. Ub réalisa ainsi la plupart de l'animation de Steamboat Willie à un rythme effréné, aux côtés de Les Clark en tant qu'intervalliste et de Wilfred Jackson, à qui l'on doit l'animation de quelques séquences notamment la scène de Minnie Mouse longeant une rivière.

Réalisé en un temps record, essentiellement grâce à l'action d'Iwerks, Steamboat Willie est achevé en à peine deux mois ! Et Iwerks, qui avait notamment aidé à former le jeune homme, deviendra bien vite le mentor de Les Clark. Mais c'est The Skeleton Dance (1929), premier court métrage dans lequel il est crédité animateur, qui marque l'envolée de sa carrière, notamment à travers la scène qu'il anime où un squelette utilise l'ossature d'un de ses amis macabres pour s'en servir comme d'un xylophone.

Clark anime ainsi plusieurs Silly Symphonies, et se spécialisera sur les Mickey peu après le départ d'Iwerks des studios début 1930, époque où il mettra sous son aile l'animateur Fred Moore, un des artistes les plus influents dans la définition du style Disney. Les apposera par la suite son nom à plusieurs petits films qui marqueront longtemps les studios et contribueront d'ailleurs à sa renommée, animant plus de cent courts métrages d'animation au total, parmi lesquels Flowers and Trees (1932). L'animateur travaillera aussi sur plusieurs scènes avec le personnage de Mickey dans The Band Concert (La Fanfare, 1935), le premier court métrage Technicolor de la souris.

D'autres membres de la famille Clark fréquenteront aussi, de près ou de loin, les studios Disney. Entrée au département encre et peinture, la sœur de Les, Marceil, aidera ainsi comme modèle pour le personnage de Persephone dans la court métrage The Goddess of Spring (1934). Le père de Les travaillera quant à lui comme garde aux studios. En 1934, afin que ses animateurs améliorent leurs compétences, Walt initia des cours du soir enseignés par le professeur Donald Graham du Chouinard Institute et Les fut un des élèves les plus méritants de ces cours d'analyse d'action.

Les Clark 2
Snow White and the Seven Dwarfs (1937), Pinocchio (1940) ou encore Fantasia sont quelques-uns des grands chefs d'œuvres sur lesquels travaillera Clark en tant qu'animateur ; il supervisera par la suite l'animation d'autres longs métrages d'animation comme Cinderella (Cendrillon, 1950), Peter Pan (1953) ou encore Lady and the Tramp (La Belle et le Clochard, 1955) puis se tournera vers la réalisation de films éducatifs et d'émissions spéciales pour la télévision.

Au même titre que Walt, Les n'était pas enclin à se reposer sur ses lauriers, déterminé à aller de l'avant et à innover sans cesse. Sa personnalité humble, discrète et serviable fait qu'il est associé étroitement à l'image de Mickey, un personnage qu'il anima tout au long de sa carrière. Lorsqu'il se retira le 30 septembre 1975 pour prendre sa retraite, Clark était alors connu, selon le livre de John Canemaker Walt Disney's Nine Old Men and the Art of Animation, comme le « membre des Walt Disney Productions le plus longuement et de façon continuelle employé ». C'est dire si l'animateur-réalisateur était resté fidèle à un même studio et sans interruption pendant plus d'un demi-siècle.

En 1989, une décennie après sa mort en 1979, Les Clark est nommé Disney Legends à titre posthume.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .