FANDOM


Les Gardiens de la Bibliothèque perdue 0

Les Gardiens de la Bibliothèque perdue est une histoire en bande dessinée de vingt-huit planches scénarisée et dessinée par Don Rosa, publiée pour la première fois en septembre 1993. Elle met en scène Fenton Penworthy, Balthazar Picsou, Donald Duck et leurs neveux Riri, Fifi et Loulou Duck dans leur rôle de généraux des Castors Juniors accompagnés par le major Dublair, le limier officiel de l'association.

SynopsisModifier

Alors que les Castors Juniors inaugurent leur musée, Balthazar Picsou essaie en vain d'acheter le manuel des Castors Juniors. Ce petit livre contenant quasiment toutes les connaissances. Picsou pourrait s'en passer s'il retrouvait les livres de la grande bibliothèque d'Alexandrie. Associé à Riri, Fifi et Loulou Duck, il part dans une enquête autour du monde pour retrouver les connaissances de l'antique bibliothèque, qui n'est en fait rien d'autre que...

Résumé completModifier

Les Gardiens de la Bibliothèque perdue 1

Riri, Fifi et Loulou montrant à Donald la perle du musée, le plus vieux manuel des castors juniors.

Le musée des Castors Juniors vient d'ouvrir ses portes à Donaldville, et les neveux de Donald Duck sont ravis d'aller le visiter. Mais ce dernier n'est pas très enthousiasmé par cette idée, il préférerait regarder des programmes télévisés chez lui. Malgré ce manque d'entrain, ils entrent quand même dans le musée et découvrent entres autres le premier manuel des Castors Juniors, le recordman de médailles, le détenteur de la toute première médaille et l'inventeur de celle-ci, qui n'est autre que Fulton Trouvetou, le père de Géo Trouvetou.

Les Gardiens de la Bibliothèque perdue 2

Picsou se faisant expulser par le R.E.P.O.N.D.E.U.R.

Pendant ce temps, Picsou qui est lui aussi dans ce musée, essaie d'acquérir le manuel des Castors Juniors auprès du R.E.P.O.N.D.E.U.R. (Respectable Expert en Problèmes Ordinaires, Nuisances Détestables et Expertises Universellement Reconnues). Mais celui-ci lui répond qu'il n'est pas à vendre. Donald et ses neveux le rejoignent, et le questionnent sur le besoin de se procurer le manuel. Picsou leur répond qu'il contient l'emplacement de nombreux trésors. Riri, Fifi et Loulou ont beau lui dire qu'il n'a pas le droit de lire le manuel car les Castors ont juré de n'en tirer aucun profit, Picsou leur rétorque qu'il existe une autre solution : les livres de la bibliothèque d'Alexandrie, en Égypte.
Les Gardiens de la Bibliothèque perdue 3

Picsou, Riri, Fifi et Loulou partant avec le major Dublair à la recherche de la bibliothèque perdue.

Cependant, il est probable que les rouleaux de papyrus aient disparu. Picsou convainc alors le R.E.P.ON.D.E.U.R d'organiser une expédition pour retrouver l'immense savoir contenue dans cette bibliothèque perdue. Pour l'aider dans cette quête, Picsou sera accompagné de Riri, Fifi, Loulou et du limier officiel des Castors, Dublair. Donald reste à Donaldville, car il préfère regarder la télévision dans le coffre de Picsou, où il occupe le poste de gardien.

Ils arrivent donc à Alexandrie où ils rencontrent le conservateur de la nouvelle bibliothèque, Ali Ben Mahal Nouri, qui leur explique que l'ancienne bibliothèque a été détruite par les Arabes en l'an 840. En voulant vérifier cet évènement, les neveux découvrent une note du savant grec Aristarque (ayant vécu au IIIème siècle avant J.C) qui leur donne un indice pour la localisation de la bibliothèque. Après avoir reniflé l'odeur de papyrus, Dublair les emmène dans un kiosque à journaux. Les neveux se rendent compte qu'ils ont fait une erreur, et rectifie l'odeur à identifier.

Les Gardiens de la Bibliothèque perdue 4

Rencontre de Picsou et de Ali Ben Mahal Nouri à Alexandrie.

Peu après, le véritable emplacement de la bibliothèque est découvert : il se trouve sous un stade de football. Picsou décide d'acheter le stade et les équipes de football pour ne pas être dérangé pendant les fouilles. Ils découvrent finalement une caverne qui s'avère être les tombeaux d'Alexandre le Grand et Cléopâtre VII, et aussi la bibliothèque perdue. Mais après 1000 ans, les rouleaux de papyrus en lamelles de roseaux séchées ont tous été réduits en poussière. Néanmoins, dans une antichambre, ils découvrent une mention en grec byzantin qui indique que les gardiens avaient copié la bibliothèque sur des parchemins avant la destruction de celle-ci et les avaient emmenés à Constantinople en Turquie (actuelle Istanbul).

Les Gardiens de la Bibliothèque perdue 5

Picsou, Riri, Fifi, Loulou et le major Dublair découvrant la bibliothèque perdue.

Une fois arrivés dans cette ville, Picsou et les enfants apprennent que lorsque les gardiens ont amené la bibliothèque à Constantinople, ils l'ont condensée en 100 000 parchemins, et ils y ont ajouté les connaissances des bibliothèques de l'Islam. Mais les parchemins originaux ont brûlé en 937. Les moines ont heureusement copié les parchemins pour en faire 10 000 livres qui ont malencontreusement disparus pendant le pillage de la ville lors de la 4ème Croisade. Les Vénitiens, qui avaient orchestré ce pillage, les ont emmené à Venise, en Italie.

Les Gardiens de la Bibliothèque perdue 6

Picsou pensant que les rouleaux se trouvent quelques part dans Istanbul alors qu'ils ont étaient brûlé en 937.

C'est donc la prochaine destination de nos héros, et ils se rendent dans une abbaye de La Sérénissime, où ils rencontrent un abbé qui leur indique que Marco Polo aurait ajouté les bibliothèques du Cathay (ancien nom de la Chine) à la Bibliothèque perdue. Mais les livres ont été perdus lors de la chute de la tour du clocher en 1485. Des ouvriers tentèrent de retrouver les livres, mais ils n'y arrivèrent pas à cause d'un mystérieux « mauvais nez ». Picsou fait renifler à Dublair l'odeur de colle de reliure, et le limier les mène près d'un mur dans les égouts que nos aventuriers abattent sur le champ. Ils découvrent alors la Bibliothèque perdue d'Alexandrie, mais en 500 ans dans les égouts, les livres ont moisi !

Les Gardiens de la Bibliothèque perdue 7

Picsou, Riri, Fifi, Loulou et Dublai découvrant ce qu'il reste de la Bibliothèque d'Alexandrie à Venise.

Riri, Fifi et Loulou se rappellent soudain que l'abbé avait parlé de copies. L'abbé confirme ses propos en leur disant que les livres ont été imprimés en 1 000 volumes, et qu'en 1484, Lorenzo de Médicis, intéressé par les possibles récits de voyage des Phéniciens vers des territoires inconnus de l'Ouest de l'Europe, envoya un libraire nommé Christobal Colon acheter ces livres. Mais lorsque ce libraire eut compris la valeur de ces livres, il ne les donna jamais aux Médicis et prit la mer. Les neveux se rendent alors compte que ce libraire est désormais connu sous le nom célèbre de Christophe Colomb.

Les Gardiens de la Bibliothèque perdue 8

Picsou, Riri, Fifi, Loulou et Dublair découvrant qu'un libraire inconnu c'est évaporé avec ce qui restait de la bibliothèque. Ce libraire n'était autre que Christophe Colomb.

La prochaine destination de nos héros est donc la Biblioteca Columbina de Séville, en Espagne. Après s'être rendu compte que la Bibliothèque n'était pas là, ils cherchent, et trouvent des notes de Christophe Colomb écrites dans un mystérieux code, que les Castors déchiffrent grâce à leur manuel. Elles disent qu'il a caché en Saint-Domingue (actuelle Haïti) la bibliothèque, mais le roi Ferdinand confisqua les livres. Pour savoir l'emplacement de la Bibliothèque, l'équipe va vérifier dans les archives de la flotte espagnole achetées bien avant par Picsou pour ses recherches.

Les Gardiens de la Bibliothèque perdue 9

Picsou, Riri, Fifi, Loulou et Dublair découvrant que Colomb a caché la bibliothèque à Saint-Dominique. Le roi Ferdinand confisque les livres. Alors la troupe doit vérifier dans les archives de la flotte espagnole que Picsou avait acheté.

Nos héros reviennent donc à Donaldville. Après des heures d'investigation, ils découvrent qu'en 1535, Francisco Pizarro a emporté la Bibliothèque à Lima, la capitale du Pérou, et que les espagnols y ont ajouté le savoir des anciennes civilisations américaines. Ensuite, ils ont voulu la ramener en Espagne, mais un pirate nommé « El Draque », plus connu sous le nom Sir Francis Drake, a volé tous les ouvrages. Par la suite, son bateau fut endommagé et il dut s'arrêter pour le réparer. Sur une côte inconnue, il construisit un fortin et y entreposa la Bibliothèque dessous.

Les neveux rassurent alors Picsou, qui croit que tout est perdu, en lui disant que ce mystérieux fortin n'est autre que Fort Donaldville, construit par Cornélius Écoutum, le fondateur de Donaldville en personne.

Les Gardiens de la Bibliothèque perdue 10

Picsou comprenant grâce à Riri, Fifi et Loulou que la bibliothèque d'Alexandrie se trouve sous son coffre-fort.

Le coffre de Picsou est donc situé au-dessus de la grande Bibliothèque perdue ! Une fois la sortie secrète de Fort Donaldville sur la colline Killmotor découverte grâce au flair inégalable de Dublair, Picsou, Riri, Fifi et Loulou, ainsi que le limier officiel des Castors Juniors, découvrent, après avoir dégagé une galerie effondrée, une grande salle où sont entreposés des centaines de livres.

Les Gardiens de la Bibliothèque perdue 11

Ce qu'il reste de la bibliothèque d'Alexandire sous le coffre de Picsou.

Mais les ouvrages étaient imprimés sur du vélin, une matière dont les rats raffolent. En 400 ans, ils ont eu le temps de dévorer toutes les pages des livres. Alors que Picsou est dépité, les neveux découvrent une boîte en métal, donc à l'épreuve des rats. Sur la boîte, une inscription raconte que Francis Drake a ordonné à un dénommé Fenton Penworthy de sélectionner et réunir les informations les plus importantes dans un seul livre. Mais Drake n'est jamais revenu, et Fenton s'est enfermé dans ce caveau lors d'une attaque dévastatrice d'indiens. Plus tard, lorsque les Anglais ont abandonné le fort aux mains de Cornélius Ecoutum, celui-ci a découvert le caveau et a enterré Fenton Penworthy.

Puis, Cornélius a fait le nécessaire pour sauver ce livre, qui contenait la quintessence des Bibliothèques perdues et en a fait le manuel des Castors Juniors ! Il l'a légué à son fils, Clinton Écoutum, qui en a fait don aux Castors Juniors. On y a ensuite ajouté les connaissances modernes. Les Castors Juniors sont donc les héritiers des Gardiens de la Grande Bibliothèque.

Les Gardiens de la Bibliothèque perdue 12

Picsou apprenant que le manuel des Castors Juniors auquel il n'a pas accès contient ce qui écrit dans les bibliothèques perdues.

Picsou, après la déception et la frustration, lui aussi est heureux car s'il avait vraiment retrouvé la Bibliothèque, il aurait dû la rapporter à Alexandrie. Le plus riche des canards, s'il renonce à une source de savoir infinie, se rend donc compte qu'avec 1 million de rouleaux à 5 cents par jour et avec 2000 ans de retard, il vient d'économiser 36 milliards de dollars !

Les Gardiens de la Bibliothèque perdue 13

En coulissesModifier

L'univers de Don RosaModifier

L'auteur américain a relié par la suite cette histoire à celles qui suivront : Dublair jeune est un des héros de C.E.S.T.D.U.C.H.A.R.A.B.I.A., et la bibliothèque d'Alexandrie est un des lieux de l'histoire Les Cartes perdues de Christophe Colomb, autre uchronie de Don Rosa, inspirée par Carl Barks.

Les Gardiens de la Bibliothèque perdue

La version française sous un autre titre.

Comme souvent, chez Don Rosa, l'utilisation du manuel des Castors Juniors par Riri, Fifi et Loulou pour découvrir des informations inconnues des spécialistes consultés par Picsou provoque l'incrédulité de ces derniers, tandis que leurs oncles en deviennent blasés.

Références à Carl BarksModifier

L'organisation des Castors Juniors et leur manuel sont des créations de Carl Barks, tout comme les acronymes qui servent de titres aux membres adultes. Par exemple, le G.R.O.S.B.E.T.A. est le Grand Responsable de l'Ouverture Splendide des Bâtiments Exceptionnels et des Tirades les Accompagnant. L'histoire reprend le chien Dublair, membre galonné de l'organisation proche du scoutisme.

Don Rosa rappelle à nouveau (voir l'histoire Sa Majesté Picsou Ier) la fondation de Donaldville à partir du fort de Drake à la place duquel Picsou construisit son coffre-fort. L'auteur donne en outre une explication à la porte en métal pré-existante au coffre et dont Picsou se servait comme piège électrifié[1].

Sur l'univers établi par Carl Barks, Don Rosa propose une explication sur l'origine des Castors Juniors, même si cela l'oblige à des libertés avec l'histoire réelle.

Dans l'évolution des trois neveux, l'histoire se place à un moment où Riri, Fifi et Loulou sont assagis et suivent leur grand-oncle Picsou sans être accompagné par Donald. Celui-ci passe l'épisode devant la télévision, non sans servir d'élément comique à cause de la « lucarne magique ».

Références historiques et culturellesModifier

Dublair, Balthazar Picsou et Riri, Fifi et Loulou Duck Les Gardiens de la Bibliothèque perdue

La joyeuse équipe d'explorateurs.

Si cette histoire est fictive et chronique en ce qui concerne les supposés transferts de connaissances à partir de la bibliothèque d'Alexandrie, elle permet néanmoins de faire découvrir des bribes des histoires antiques, médiévales et modernes :

  • Les différents supports des ouvrages et leurs qualités et défauts de conservation : rouleaux de papyrus, parchemin, papier ; ainsi que les modes de reproduction: recopiage dans les scriptoriums, puis imprimerie.Don Rosa est également réaliste sur leurs sort à savoir disparaître un jour.
  • Le panorama urbain d'Alexandrie et Istanbul avec des représentations assez fidèles de mosquées.
  • Une approche par l'humour du problème de la stabilité des bâtiments de Venise.

Par contre, pour faire vivre cette histoire, la rendre drôle pour le jeune public visé et l'amener au dénouement, l'auteur prend beaucoup de libertés sur les vies de Christophe Colomb et du corsaire Francis Drake. Dans La Couronne des croisés, il se sert à nouveau du premier voyage de Colomb comme support à la quête d'un trésor légendaire.

Inspiration pour Indiana DingModifier

L'argument de cette histoire est très proche d'une histoire d'Indiana Ding intitulée Indiana Ding et la Bibliothèque Oubliée. Il est possible que le scénariste de l'histoire citée avant se soit fortement inspiré de l'histoire de Don Rosa. Néanmoins, rien n'est sûr.

Parutions françaisesModifier

Cette histoire a été publiée sept fois en France, dans:

Anecdote Modifier

Une fois son histoire achevée, Don Rosa fut saisi de nombreux doutes, ne voyant qu'une succession de voyages sans action ni enjeu réel... Un échec total, donc. Heureusement, les échanges avec les fans l'ont fait changer d'avis : cette histoire est souvent présentée comme l'un de ses plus grands chefs-d'oeuvre, voire même sa meilleure bande-dessinée de Picsou jamais réalisée !

Notes et référencesModifier

  1. Cf la première apparition du coffre en 1950, dans Le perroquet qui comptait.
Précédée par Les Gardiens de la Bibliothèque perdue Suivie par
Le Prospecteur de la vallée de l'Agonie blanche

Uncle Scrooge n°292
Histoire longue de Don Rosa

1re parution : septembre 1993
Le Milliardaire des landes perdues

Jeunesse Picsou 09
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .