FANDOM


Les Rythmes de la jungle (Jungle Rhythm), sorti le 15 novembre 1929, est le dernier court métrage d'animation de Mickey Mouse de l'année 1929.

SynopsisModifier

Mickey Mouse, explorateur dans un safari quelque part en Afrique, est monté sur un éléphant et tient une arme. Mais il se retrouve coincé entre un lion et un ours. Il tente de les apaiser en jouant de la musique. La suite du film est succession de musique permettant de faire danser des animaux de la jungle.

En coulissesModifier

Le thème de la jungle, qui était très populaire dans les années vingt dans les productions hollywoodiennes, n'est pas nouveau chez Disney et avait déjà fait l'objet d'un court métrage de la série Alice Comedies, Alice in the Jungle (1925), ou plus tard dans un court métrage de la série Oswald, Africa Before Dark (1928).

274px-Junglerhythm01

Le title card de Jungle Rhythm.

Notons que les gags de Les Rythmes de la jungle sont essentiellement basés sur l'humour slap stick, ce qui impliquait une certaine part de violence, notamment envers les animaux. Ce n'était toutefois pas nouveau dans la série Mickey, car cette forme d'humour était utilisée presque dans chaque court métrage depuis le court métrage Steamboat Willie en juillet 1928.

En parallèle, les airs de musique joués par Mickey dans Les Rythmes de la jungle vont du célèbre Turkey in the Straw à la chanson populaire américaine Yankee Doodle, en passant par Auld Lang Syne, équivalent de Ce n'est qu'un au revoir en français, ou encore un air typiquement hawaïen, Aloha Oe. Carl W. Stalling, compositeur alors attitré de la série Mickey, a aussi utilisé l'air du Beau Danube Bleu de J. Strauss dans ce court métrage. Turkey in the Straw, popularisé dans Steamboat Willie, fait ici l'objet d'une réinterprétation musicale.

Lien externeModifier

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .