FANDOM


Les dessous de l'histoire d'un sou est une histoire en bande dessinée de neuf planches scénarisée par un auteur inconnu et crayonnée par Tony Strobl, publiée pour la première fois en février 1973 en Italie. Elle met en scène Donald Duck, le maire de Donaldville, les Rapetou et Balthazar Picsou Ainsi que Riri, Fifi et Loulou Duck qui font un caméo. Elle se déroule à Donaldville.

SynopsisModifier

Donald Duck échange une pièce rare que son oncle Picsou voulait vendre à un sultan contre un faux dollar...

Résumé completModifier

Fantomiald 2
Attention. Le texte qui suit dévoile certains moments-clés de l’intrigue du récit.
Les dessous de l'histoire d'un sou - extrait 1

Comme à chaque fois, Donald Duck est employé par son oncle Balthazar Picsou pour polir ses pièces et laver ses billets de banque. Ce dernier est absorbé par son travail avant de se faire interrompre par son oncle, qui débarque subitement pour une affaire urgente. Il s'agit de nettoyer la poussière qui s'y accumule depuis une centaine d’années d'une pièce très rare, volée il y a plus d'un siècle et dont on avait perdu la trace, avant que Picsou ne la retrouve chez un brocanteur. Ce sou est surtout unique par l'ancienne légende qui l'accompagne et qui dit qu'aucun potentat de Yadubol, un pays lointain, ne peut perdre son trône s'il possède cette pièce.

Les dessous de l'histoire d'un sou - extrait 2

Picsou lit un article consacré au potentat de Yadubol.

Mais avant de la faire briller, Picsou attrape son neveu par le cou pour le ramener chez lui dans son garage où il range ses vieux journaux. Le milliardaire en à besoin pour connaître le nom du pays d'Europe où l'actuel potentat de Yadubol prend ces vacances ; le vieux grigou prévoit de lui envoyer un télégramme pour lui proposer un échange fructueux : ce dernier espère bien obtenir un zillion de dollars en échange sa pièce. Il se met alors en route accompagné de Donald sans se douter que non loin de là, les infâmes Rapetou sont à l'écoute et comptent bien entrer en jeu pour les mettre hors-jeu.

Les dessous de l'histoire d'un sou - extrait 3

La pièce glisse des mains de Donald...

De retour dans ses locaux, Balthazar se dirige vers la mairie pour voir le maire de Donaldville et lui demander d'organiser un réception digne du potentat et pendant ce temps, Donald se dirige vers le coffre principale pour nettoyer la fameuse pièce. Mais la tache se révèle être difficile, plus le pauvre canard frotte sa pièce et plus elle est sale ; et frottant de plus en plus fort la pièce lui échappe malheureusement des mains et atterrit sur un gros tas de sous ! Plus tard, après de longues minutes de recherches, le pauvre Donald est si fatiguée qu'il voit des taches en forme de pièces devant les yeux ; éreinté et n'ayant pas pu retrouver la pièce, il décide de rentrer chez lui pour se reposer.

Les dessous de l'histoire d'un sou - extrait 4

Les Rapetou déséquilibrent le télégraphiste...

Arrivé à son domicile, Donald envoie ses neveux jouer ailleurs sous prétexte qu'il à besoin d’être seul et profitant de leur absence, il se prépare un sandwich dans la cuisine pour reprendre des forces. Un peu plus loin les Rapetou sont aux aguets, surveillant le télégraphiste caché derrière une clôture ; le pauvre télégraphiste a à peine le temps de sortir que les bandits lui rentrent dedans avec une charrette à fruits faisant tomber tout son chargement, ce dont les Rapetou en profitèrent pour prendre le message envoyé par le potentat destiné à Picsou. Un fois le télégramme en main, ces derniers changent l'heure d'arrivé du potentat de 16h à 14h avant d'envoyer le message trafiqué à Picsou qui accourt ainsi prévenir le maire de son arrivé imminente avant de de se diriger chez son neveu pour reprendre sa pièce.

Les dessous de l'histoire d'un sou - extrait 5

Donald embarrassé devant son oncle.

Donald qui n'a toujours pas fini son sandwich est étonné de voir Picsou arriver si tôt, ainsi pour gagner du temps il prétend être sous la douche et se mouille le crane avec de l'eau du robinet avant d'aller ouvrir la porte à son oncle. Ceci fait, il lui présente un joli boite solidement fermé d'un ruban et Donald lui propose même de garder la boite chez lui en attendant l'arrivé du potentat sous prétexte que celle-ci est trop lourde ; mais le pauvre qui n'a toujours pas réussis à retrouver le sou est choqué d'apprendre que le sultan arrive dans cinq minutes ! Non loin de là, près de l'aéroport, les Rapetou se déguisent en diplomates et après avoir volé un hélicoptère, ils atterrissent devant une foule de donaldvillois menés par Picsou et le maire qui attendent patiemment l'arrivé du potentat. L'un des Rapetou, déguisé en sultan, sort de l'hélicoptère présentant le reste de la bande comme étant son escorte ; leur plan est de subtiliser le sou du milliardaire contre de fausse pierres précieuses et de vendre le sou eux mêmes au Potentat de Yadubol.

Les dessous de l'histoire d'un sou - extrait 6

Picsou concluant l'affaire avec le faux sultant...

Balthazar est le premier à se présenter aux faux sultan pour lui faire signer un contrat d'échange, le potentat aura le sou en échange de quelques droits sur les puits de pétrole de Yadubol. Mais une fois l'échange réalisé, Picsou se rend compte qu'il vient de céder son sou aux Rapetou ! il essaye alors de les poursuivre mais ces derniers ont vite fait de sauter à bord de l'hélicoptère pour prendre la fuite. Au même moment le télégraphiste arrive pour remettre un message au milliardaire, mais Picsou est trop occupé pour y prêter attention et se contente de lui prendre son scooter pour poursuivre les Rapetou mais le pauvre distrait, ne regarde pas où il va et se crache dans au arbre ! Au même moment, Donald vient le voir pour lui remettre son télégramme, envoyé par le potentat de Yadubol pour prévenir Picsou qu'il ne viendra plus car il à perdu son trône !

C'est alors que les Rapetou atterrissent à leur coté en les bombardant de boites de conserves visiblement en colère d'avoir été roulés : la boite remise par Donald ne contenait en fait qu'un billet de dix francs ! Furieux contre son incapable de neveu, Picsou se met à poursuivre le pauvre Donald avec sa canne pour lui faire passer un mauvais quart d'heure.

Les dessous de l'histoire d'un sou - extrait 7

En coulissesModifier

Publication françaiseModifier

Cette histoire fut publiée pour la seule et unique fois en France dans Le Journal de Mickey n°1164 du 6 octobre 1974.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .