Picsou Wiki
Advertisement
Picsou Wiki

Les impôts, trop, c'est trop ! est une histoire longue en bande dessinée, publiée en deux parties, scénarisée par Giorgio Pezzin et dessinée par Corrado Mastantuono, publiée pour la première fois en Italie le 23 mai 1993. Elle met en scène Donald Duck et son alter-ego Fantomiald, Riri, Fifi et Loulou Duck, Gracié Rapetou ainsi que ses fils Rapetou, Balthazar Picsou et le maire de Donaldville. L'action se déroule à Donaldville.

Synopsis[]

Les habitants de Donaldville sont écrasés par les taxes et les impôts alors que les Rapetou prennent la place de spécialistes fiscalistes. Fantomiald doit agir !

Résumé complet[]

Fantomiald 2.jpg
Attention. Le texte qui suit dévoile certains moments-clés de l’intrigue du récit.


Première partie[]

Au cours d'une nuit comme tant d'autres, Fantomiald est poursuivi par plusieurs véhicules de police, prêts à le suivre sans répit. Comment cela a bien pu arriver ? En réalité, tout a commencé deux semaines auparavant, alors que le maire de Donaldville ouvre officiellement l'année fiscale dans sa mairie. Il est avec ses conseillers ainsi qu'une armée de collecteurs d'impôts prêts à prélever l'argent du contribuable. L'un des conseillers explique au maire que les recettes des impôts s'élève à environ 200 millions de dollars. Le maire se félicite déjà de pouvoir s'offrir une nouvelle moquette dans son bureau. Mais le conseiller lui rappelle que tout l'argent part dans les salaires d'agents municipaux mais aussi dans plusieurs dépenses pour la ville. De plus, il rappelle que c'est un travail épuisant de collecter les impôts.

En effet, c'est un travail délicat car les habitants cachent leurs richesses pour payer le moins d'impôts possible. Chez certain, on dissimule des meubles anciens et la toute nouvelle voiture et chez d'autres, on tente même d'échapper aux agents municipaux en passant par les égouts. D'ailleurs, même Fantomiald fait face à eux. Durant une de ses rondes de nuit, il découvre qu'un collecteur d'impôts est ligoté à un poteau. Ce dernier explique que ce sont les habitants qui l'ont mis là. Puis, après avoir été délivré et sachant que Fantomiald connaît Donald, il lui donne la feuille d'impôts du canard. À sa vue, Fantomiald ligote de nouveau l'agent, fulminant et pestant contre lui.

Mais, un peu plus tard, le maire ne peut que constater que la campagne de collectes est un échec. Il décide alors de faire appel aux meilleurs spécialistes fiscalistes existants pour collecter les impôts. Ainsi, ce sont eux qui s'attireront les foudres des habitants.

Ainsi, Donald qui lit le journal apprend la nouvelle. Mais il n'est pas le seul : Gracié Rapetou et deux de ses enfants découvrent également ce qu'il se passe et ils ont une idée. Ils décident de prendre l'identité de ces experts, profitant du fait que personne ne les ai jamais vu. Ainsi, ils pourront dépouiller légalement les Donaldvillois. Et, le lendemain, alors que les trois experts posent le pied à terre après un long voyage en avion, les Rapetou les assomment et prennent leur place avant l'arrivée du maire. Ils décident de jouer pleinement leur jeu et font semblant d'être pressés de ponctionner l'argent des habitants. Le maire les emmène alors dans un bureau spécial, dédié aux impôts en leur rappelant qu'ils ont carte blanche sur les poches des contribuables.

Arrivés à leur bureau, les faux experts décident alors de leur plan d'action. Ils font le choix de taxer plein de choses que tout le monde possède comme payer une taxe en fonction de son âge, un impôt sur les jours de vacances et même un impôt sur la chaleur ajoutée.

Seconde partie[]

Les Rapetou continuent à réfléchir sur différents impôts, chose qu'apprennent très vite les habitants de Donaldville. Mais les habitants cherchent de nombreuses parades pour éviter de les payer comme dissimuler leur vrai âge ou cacher le fait qu'ils partent en vacances. Mais la nouvelle arrive vite aux oreilles des "experts" qui décident de ne pas se laisser faire. Ils font appel à des connaissances carcérales afin qu'ils se fassent passer pour des collecteurs d'impôts.

Après avoir licencié toute l'équipe fiscale du maire, ils font passer leurs amis pour des experts fiscaux auprès du maire de la ville. Et, dans les jours qui viennent, toute cette équipe collecte de gré ou de force les impôts aux Donaldvillois. Grâce à cela, près de deux millions de dollars par jour entrent dans les caisses de la ville.

Les Rapetou continuent à créer des impôts comme celui sur les buts vu à la télé ou sur les épisodes de feuilletons regardés. Ils vont même voir le richissime Balthazar Picsou pour que ce dernier paye une nouvelle taxe, la soixantième de la journée.

Après plusieurs jours, le maire vient voir les experts pour tenter de les raisonner. Mais ces derniers persistent à lui expliquer que c'est pour le bien de la ville et lui montrent même une liste de fraudeurs qui, en réalité, n'est juste que l'annuaire téléphonique. Gracié informe ses complices qu'ils toucheront encore quelques milliards puis ils essayeront de filer sans se faire voir.

Mais, pendant ce temps, Fantomiald surveille la ville. D'ailleurs, alors qu'il poursuit un voleur, voilà qu'un agent municipal s'approche de lui pour récupérer la taxe sur le butin récupéré. Fantomiald est éberlué par cette demande et tente de filer mais la police le poursuit, moment figurant au tout début de cette histoire. Après une très longue poursuite et alors que le super-héros tente d'éviter un trou sur la chaussée, voilà qu'il se retrouve dans une grande abandonnée. Il tente de s'y cacher mais entend soudain des bruits. Il s'agit de trois personnes baillonnés et ligotés. Après les avoir sauvés, il découvre que ce sont les véritables experts fiscaux et que ceux en ville sont des imposteurs. Il comprend également que ce sont les Rapetou et ordonne aux experts de partir en ville pour régler la situation. Mais l'un d'eux, connaissant la pression fiscale exercée, sait que les habitants vont finir par se rebeller.

Et, en effet, une émeute éclate en ville où les habitants prennent en chasse les collecteurs d'impôts et vont jusqu'à la mairie pour en finir avec cette situation. Le maire vient voir les experts en toute hâte et découvre qu'ils tentent de s'échapper. L'un des Rapetou assomme alors le maire et s'échappent par un passage secret construit par Gracié. Mais lorsqu'il en ouvre la porte, voilà qu'ils se retrouvent nez à nez avec Fantomiald qui parvient à facilement les arrêter.

De retour dans le bureau du maire, ce dernier félicite chaleureusement le super-héros, alors que ce denier réclame une baisse drastique des impôts, chose que le maire accepte. Les vrais experts sont présents également et ces deniers sont déjà en quête d'impôts justes et raisonnables. Ils proposent d'ailleurs de faire payer une taxe sur peu de personnes afin de ne pas attiser encore plus de colère chez les Donaldvillois. Ils proposent donc la taxe sur les exploits super-héroïques, chose qui provoque une colère de Fantomiald.

En coulisses[]

Publications françaises[]

Cette histoire fut publiée à deux reprises en France, dans :

Advertisement