Picsou Wiki
Advertisement
Picsou Wiki

Les lunettes magiques est une histoire courte en bande dessinée de quatorze pages scénarisée Flemming Andersen et Susanne Staun et dessinée par José Colomer Fonts. Elle fut publiée pour la première fois en février 1992 au Danemark. Elle met en scène Fantomiald, Géo Trouvetou, Balthazar Picsou, Gracié Rapetou ainsi que les Rapetou. L'action se déroule à Donaldville, dans les rues de la ville, dans le laboratoire de Géo Trouvetou ainsi que dans le dépôt de Balthazar Picsou.

Synopsis[]

Les Rapetou volent à Géo Trouvetou des lunettes qui permettent de faire obéir n'importe qui selon ses moindres désirs ...

Résumé complet[]

Fantomiald 2.jpg
Attention. Le texte qui suit dévoile certains moments-clés de l’intrigue du récit.


Alors que Donaldville dort paisiblement, Fantomiald veille au grain pour surveiller la cité des canards. D'ailleurs, ce soir-là, un bandit tente de forcer l'entrée d'une banque. Le super-héros essaye de l'arrêter mais, malheureusement, après une bagarre entre les deux partis, Fantomiald se retrouve au sol ! Des passants houspillent même le super-héros qui devrait normalement toujours gagné face aux bandits !

Le lendemain matin, un article cinglant fait la une du journal de la ville ! On y explique le malheureux incident qu'a vécu Fantomiald la veille au soir. D'ailleurs, ce dernier se rend chez Géo Trouvetou pour lui demander de l'aide. L'inventeur lui présente alors sa dernière trouvaille : des lunettes qui permettent de faire obéir n'importe qui. Il fait même un test en portant les lunettes et en regardant un chat. Géo lui dit de sauter sur sa queue et l'animal s'exécute. Ainsi, les bandits feront moins les malins ! Malheureusement, il n'y a pas que nos deux amis qui sont au courant de cette invention. Les Rapetou, cachés non loin du labo de Géo, ont entendu toute la conversation ! D'ailleurs, lorsque Fantomiald part du labo, les bandits sautent sur le super-héros pour lui subtiliser les lunettes ainsi que sa célèbre voiture. Grâce à cela, les Rapetou pourront commettre des méfaits même pendant la journée !

Après quelques minutes, Fantomiald est revenu à lui. Géo lui propose alors d'emprunter sa chaise à réaction pour retrouver les Rapetou. Après quelques temps nécéssaire à la bonne prise en main de la chaise à réaction, Fantomiald fonce alors en ville pour retrouver les gredins. Il les retrouve facilement mais ces derniers utilisent les lunettes magiques pour que Fantomiald soit confus ! Ainsi, ils peuvent facilement subtiliser l'argent des Donaldvillois les plus fortunés grâce aux lunettes magiques ! Tous les riches habitants donnent leur argent aux Rapetou.

Fantomiald est toujours dans les vapes après que les Rapetou lui ait ordonné de devenir une fontaine dans le parc de la ville. Heureusement, il retrouve ses pensées et tente de retrouver, encore une fois, les Rapetou. Ces derniers viennent juste de braquer une bijouterie. Après avoir utilisé les lunettes sur les agents de sécurité, ils s'enfuient avec tous les sacs de bijoux ! Gracié Rapetou explique même que le lendemain matin, ils mettront en place leur braquage final. Fantomiald a entendu cela et n'est pas dupe. Il sait qui il doit aller prévenir ...

Le lendemain matin, les bandits sont au volant d'un énorme camion et se rendent au coffre-fort de Picsou. Ils y entrent facilement grâce aux lunettes et se rendent directement au bureau du milliardaire. Ils imposent à Picsou d'ouvrir son coffre-fort. Mais à peine entrés, voilà qu'ils tombent au sol grâce à une corde tendue par Fantomiald. Ainsi, des policiers peuvent facilement les arrêter puisque les lunettes sont également tombées au sol. De plus, Géo explique que la batterie des lunettes ne dure qu'une journée et qu'elles n'ont maintenant plus aucun effet. Ainsi, les Rapetou comprennent que Picsou et ses employés faisaient exprès d'être sous l'emprise des lunettes. Alors que les policiers annoncent qu'ils vont coffrer les Rapetou, Picsou a une idée et demande à Géo s'il peut avoir une batterie de secours. Ainsi, grâce aux lunettes, le milliardaire impose aux bandits de nettoyer l'intégralité des pièces de son coffre-fort !

En coulisses[]

Publication française[]

Cette histoire fut publiée à deux reprises en France, dans :

Advertisement