FANDOM


Les monstres viennent de Mars est une histoire en bande dessinée de trente-quatre pages scénarisée par Rune Meikle et dessinée par Giorgio Cavazzano. Elle fut publiée pour la première fois le 31 janvier 2017 en Allemagne. Elle met en scène Donald Duck, Fantomiald et Géo Trouvetou. L'action se passe à Donaldville, dans l'espace et sur Mars.

Résumé completModifier

Fantomiald 2
Attention. Le texte qui suit dévoile certains moments-clés de l’intrigue du récit.
Monstre détruit statue de Cornélius Écoutum

Un monstre détruit la statue de Cornélius Écoutum.

Tout semblait être calme cet après-midi au parc central de Donaldville mais cela n'allait pas durer : un monstre venu de nulle part apparaît soudainement et détruit la statue de Cornélius Écoutum, semant ainsi la panique. La police, qui s'attendait à voir des chiens errants au moment de recevoir l'appel, fera la connaissance du monstre alors qu'ils mangeaient au snack de hot-dogs Chez Joe, le dit monstre mangera la pancarte avant de détruire la voiture de police sur son chemin.

Donald se plaint de devoir arracher les mauvaises herbes

Donald Duck se plaint de devoir arracher les mauvaises herbes de son jardin.

Au crépuscule, Donald est chez lui et se lamente de devoir arracher les mauvaises herbes, d'autant que celles-ci repoussent aussi vite qu'il les arrache, selon lui. Le canard décide finalement de se poser devant la télévision et voit le reportage de Canal 5 Donaldville indiquant que de nombreux monstres préhistoriques dévastent les rues avant de disparaître, le commissaire de police prend alors l'antenne pour solliciter l'aide de Fantomiald. Donald accepte évidemment et, après être devenu Fantomiald, se rend en ville, à pied car Géo fait le contrôle technique de sa voiture 313.

Fantomiald découvre les empreintes de monstres

Fantomiald découvre les empreintes laissées par les monstres.

Le superhéros commence alors à se rendre au parc et passe devant la statue détruite de Cornélius Écoutum. Alors qu'il voyait des empreintes terrifiantes avec également du sable et des cailloux rouges, Fantomiald est surpris par une lumière bleue derrière lui : celle-ci lui montre un paysage avant de disparaître. De retour dans sa base, le canard masqué analyse les cailloux et découvre qu'ils viennent de Mars, il comprend donc qu'il doit se rendre sur la planète rouge. C'est ainsi qu'après avoir demandé des modifications sur sa voiture à Géo, Fantomiald redevient Donald et se brosse les dents avant d'aller dormir.

Fantomiald et Géo Trouvetou quittent la Terre

Fantomiald et Géo Trouvetou quittent la Terre.

Le lendemain soir, Fantomiald retrouve Géo Trouvetou et tous deux embarquent dans la 313 modifiée pour être les premiers humains à débarquer sur Mars. Le véhicule décolle alors à une vitesse de 300 km/h grâce aux moteurs à réaction et les héros peuvent quitter la Terre grâce à un bouclier protecteur. Ils peuvent ensuite s'en sortir dans un essaim de météorites avant d'atteindre la vitesse de la lumière, leur permettant d'arriver sur Mars vingt minutes plus tard.

Fantomiald et Géo Trouvetou arrivent sur Mars

Fantomiald et Géo Trouvetou arrivent sur Mars.

Fantomiald et Géo voient une soucoupe volante écrasée

Fantomiald et Géo Trouvetou voient une soucoupe écrasée.

Une fois arrivés à destination, le canard masqué et l'inventeur atterrissent sur la planète rouge et trouvent alors bizarres qu'il y ait des traces de vie, à savoir les fameux monstres préhistoriques. Soudain, une soucoupe volante apparaît et s'écrase au sol. Le pilote s'en sort mais doit faire face à un monstre affamé, Fantomiald décide alors de sauver le pilote.

Fantomiald repousse un monstre martien

Fantomiald finit par repousser le monstre martien.

Mais le monstre ne réagit pas aux coups de poing du superhéros, celui-ci tire alors un laser sur une falaise, faisant tomber quelques rochers qui assomment le monstre, celui-ci s'enfuira de peur. Le pilote se présente alors ensuite aux Terriens : prénommé Zéta, il devait atteindre la ville martienne de Grogol mais il heurte une météorite, ce qui explique le crash. Zéte décide alors d'amener ses deux sauveurs avec lui à Grogol.

Discussion entre Martiens et Terriens

Martiens et Terriens discutent de leur moyens technologiques dans la cité de Grogol.

Ville cachée dans les sous-sols de Mars, Grogol impressionne les deux Terriens qui sont accueillis par les amis de Zéta, l'occasion d'échanger leurs connaissances respectives. Ainsi, un des Martiens explique à Géo Trouvetou qu'ils se nourrissent de champignons bleus cultivés sur les lunes de Jupiter mêlées aux mauvaises herbes de Donaldville. Pour récupérer ces denrées, les Martiens utilisent un portail cosmique leur permettant d'atteindre en un rien de temps les autres planètes du système solaire, ce qui fait comprendre à Fantomiald d'où proviennent les monstres qui arrivent dans la cité terrienne.

Monstres martiens détruisent portail cosmique

Guidés par Fantomiald, les monstres martiens détruisent le portail cosmique.

Zéta amène alors ses amis Terriens vers le portail mais les monstres s'y rendent également afin d'atteindre Donaldville vu que le portail est endommagé, ce qui explique son comportement imprévisible. Et vu que le portail cosmique ne peut se fermer avant plusieurs heures, Fantomiald saute sur un des monstres afin de sauver la ville qu'il aime. Et grâce à ses gadgets et en servant d'appât, le canard guide les monstres pour que ceux-ci détruisent le portail.

Géo donne les plans de son moteur aux martiens

Géo Trouvetou donne aux Martiens les plans de son moteur.

Pour remplacer le portail détruit, Géo donne à Zéta et ses amis le plan du moteur qu'il a incorporé à la 313 pour se déplacer à une vitesse proche de celle de la lumière. Quant à Fantomiald, il leur donne l'adresse de Donald avant de partir afin que les Martiens puissent se servir autant qu'ils veulent en mauvaises herbes, lui permettant ainsi de joindre l'utile à l'agréable.

En coulissesModifier

Publication françaiseModifier

En France, ce récit a été publié pour la première fois dans Mickey Parade Géant n°360 du 30 août 2017.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .