FANDOM


Ligne 1 : Ligne 1 :
{{Histoire|image = It tl 1748i 001.jpg|légende = Première page de l'histoire telle qu'elle fut parue dans ''[[Topolino]]'' n°1748 du 28 mai 1989.|titre original = ''Paperinik e i raggiri dei V.A.M.P.I.R.I.''|autres titres français = ''Fantômiald se démasque''|nb planches = 32|code inducks = I TL 1748-D|scénaristes = [[Fabio Michelini]]|dessinateurs = [[Massimo De Vita]]|première publication = {{Italie}}<br>28 mai 1989<br>''[[Topolino]]'' n°1748|première publication France = 16 novembre 1990<br> ''[[Le Journal de Mickey]]'' n°2004}}
+
{{Histoire|image = It tl 1748i 001.jpg|légende = Première page de l'histoire telle qu'elle fut parue dans ''[[Topolino]]'' n°1748 du 28 mai 1989.|titre original = ''Paperinik e i raggiri dei V.A.M.P.I.R.I.''|autres titres français = ''Fantômiald se démasque''|nb planches = 32|code inducks = I TL 1748-D|scénaristes = [[Fabio Michelini]]|dessinateurs = [[Massimo De Vita]]|première publication = {{Italie}}<br>28 mai 1989<br>''[[Topolino]]'' n°1748|première publication France = 16 novembre 1990<br> ''[[Le Journal de Mickey]]'' n°2004}}'''''Les pires plans des V. A. M. P. I. R. E. S.''''' est une histoire longue en bande dessinée de trente-deux planches, scénarisée par [[Fabio Michelini]] et dessinée par [[Massimo De Vita]]. Elle fut publiée pour la première fois le 28 mai 1989 dans ''[[Topolino]]'' n°1748, en [[Italie]]. Elle met en scène [[Donald Duck]] et son alter-ego [[Fantomiald]] ainsi que quelques Donaldvillois comme [[M. Fool Foot]], [[M. Flowers]] ou encore [[M. Jones]]. L'action se déroule à [[Donaldville]], dans les rues de la ville ainsi que dans la [[maison de Donald Duck]].
'''''Les pires plans des V. A. M. P. I. R. E. S.''''' est une histoire longue en bande dessinée de trente-deux planches, scénarisée par [[Fabio Michelini]] et dessinée par [[Massimo De Vita]]. Elle fut publiée pour la première fois le 28 mai 1989 dans ''[[Topolino]]'' n°1748, en [[Italie]]. Elle met en scène [[Donald Duck]] et son alter-ego [[Fantomiald]] ainsi que quelques Donaldvillois comme Monsieur [[Fool Foot]], Monsieur [[Flowers]] ou encore Madame [[Jones]]. L'action se déroule à [[Donaldville]], dans les rues de la ville ainsi que dans la [[maison de Donald Duck]].
 
   
 
== Synopsis ==
 
== Synopsis ==
Ligne 5 : Ligne 5 :
   
 
== Résumé complet ==
 
== Résumé complet ==
{{Spoiler}}
+
{{Spoiler}}Un beau matin, Donald cherche dans toute sa maison des allumettes pour se préparer un petit-déjeuner. Alors qu'il les a retrouvées, il souhaite se faire chauffer une bonne tasse de lait lorsque... la maison explose à cause d'une fuite de gaz.
Un beau matin, Donald cherche dans toute sa maison des allumettes pour se préparer un petit-déjeuner. Alors qu'il les a retrouvées, il souhaite se faire chauffer une bonne tasse de lait lorsque... la maison explose à cause d'une fuite de gaz.
 
   
 
Un peu plus tard, Donald s'apitoie sur son sort, voyant que sa malchance peut être très dangereuse. Mais alors qu'il est dans ses esprits, il aperçoit dans la rue la tente d'un voyant qui l'invite à entrer. En regardant dans sa boule de cristal, le voyant l'informe que toute la voie lactée a l'air d'en avoir après Donald. Puis, après un long moment de bavardages où le voyant parvient à le persuader de faire du sport, Donald ressort de la tente, avec plusieurs dollars en moins dans sa poche. Il est maintenant persuadé qu'il doit faire du sport.
 
Un peu plus tard, Donald s'apitoie sur son sort, voyant que sa malchance peut être très dangereuse. Mais alors qu'il est dans ses esprits, il aperçoit dans la rue la tente d'un voyant qui l'invite à entrer. En regardant dans sa boule de cristal, le voyant l'informe que toute la voie lactée a l'air d'en avoir après Donald. Puis, après un long moment de bavardages où le voyant parvient à le persuader de faire du sport, Donald ressort de la tente, avec plusieurs dollars en moins dans sa poche. Il est maintenant persuadé qu'il doit faire du sport.

Version du mai 20, 2020 à 14:44

Les pires plans des V. A. M. P. I. R. E. S. est une histoire longue en bande dessinée de trente-deux planches, scénarisée par Fabio Michelini et dessinée par Massimo De Vita. Elle fut publiée pour la première fois le 28 mai 1989 dans Topolino n°1748, en Italie. Elle met en scène Donald Duck et son alter-ego Fantomiald ainsi que quelques Donaldvillois comme M. Fool Foot, M. Flowers ou encore M. Jones. L'action se déroule à Donaldville, dans les rues de la ville ainsi que dans la maison de Donald Duck.

Synopsis

Fantomiald doit faire face à une organisation criminelle qui se lie avec un voyant pour pouvoir soutirer de l'argent aux Donaldvillois crédules.

Résumé complet

Fantomiald 2
Attention. Le texte qui suit dévoile certains moments-clés de l’intrigue du récit.

Un beau matin, Donald cherche dans toute sa maison des allumettes pour se préparer un petit-déjeuner. Alors qu'il les a retrouvées, il souhaite se faire chauffer une bonne tasse de lait lorsque... la maison explose à cause d'une fuite de gaz.

Un peu plus tard, Donald s'apitoie sur son sort, voyant que sa malchance peut être très dangereuse. Mais alors qu'il est dans ses esprits, il aperçoit dans la rue la tente d'un voyant qui l'invite à entrer. En regardant dans sa boule de cristal, le voyant l'informe que toute la voie lactée a l'air d'en avoir après Donald. Puis, après un long moment de bavardages où le voyant parvient à le persuader de faire du sport, Donald ressort de la tente, avec plusieurs dollars en moins dans sa poche. Il est maintenant persuadé qu'il doit faire du sport.

Donald matériel de sport

Donald sur l'ensemble du matériel qu'il vient d'acheter au représentant.

Le lendemain matin, toujours aussi déterminé, Donald songe à aller acheter du matériel de sport. C'est à ce moment que l'on sonne à la porte de sa maison. Il s'agit d'un représentant d'une société, la société V. A. M. P. I. R. E. S.. Le représentant explique qu'il vend des équipements pour la gymnastique. Donald est heureux de la coïncidence et achète de nombreux outils pour bien commencer sa session de sport. Mais alors que le représentant part, Donald comprend qu'il s'est fait avoir et qu'en plus, il n'est pas le seul à s'être fait roulé. Un passant explique à l'un de ses amis qu'il a acheté tout un tas d'objets inutiles à un représentant. Donald est furieux et veut aller revoir le voyant pour s'expliquer avec lui. Mais arrivé à l'endroit où il l'avait rencontré, le terrain est vide. Il n'y a qu'une solution pour Donald.

Policiers commissaire

Les policiers s'infiltrent dans la maison... du commissaire !

En effet, le soir-même, le canard endosse son costume de Fantomiald et repart à la tente du voyant. Ce dernier est justement en train de partir. Le super-héros décide de le prendre en filature. Lorsque le voyant s'arrête et entre dans un bâtiment, Fantomiald essaye de s'approcher mais se fait repérer par le voyant, qui appelle la police. Une course poursuite s'engage alors entre la fameuse 313 du canard et les véhicules de police. Mais Fantomiald a une idée. Il fait semblant de s'infiltrer dans une maison. Les policiers enfoncent alors la porte et font face... au commissaire qui est furieux ! Fantomiald, lui, est plutôt amusé. Il revient alors à l'endroit où se trouvait le voyant et grâce à ses gadgets, parvient à entendre la conversation téléphonique du bandit. Il obtient le plan du voyant : ce dernier suggestionne des clients et les convainc d'acheter toute une série d'objets inutiles que les vendeurs avec lesquels il est de mèche vendent au bon moment. Ayant entendu la liste des victimes pour le lendemain, Fantomiald a un plan.

Fantomiald déguisé en représentant

Fantomiald déguisé en représentant.

Ainsi, le lendemain, Fantomiald choisit ses plus beaux déguisements pour se rendre chez les personnes citées hier. Il va voir un certain Mr Fool Foot pour lui vendre des chaussures, un certain Mr Flowers pour lui vendre des fleurs et une certaine Mme Jones pour lui vendre un service en porcelaine unique. Lorsque la vente est conclue, Fantomiald explique que les clients recevront leurs marchandises le lendemain. Mais un peu plus tard, voici que le représentant de la société V. A. M. P. I. R. E. S. se présente chez les même personnes qui, bien sûr, refusent ses produits. Le représentant est furieux.

La nuit suivante, Fantomiald écoute la conversation téléphonique du voyant avec les autres voleurs, qui très énervés contre le voyant. Ils pensent que ce dernier a refilé ses plans à d'autres voleurs. Cela est trop fort pour le voyant qui souhaite rencontrer ses collaborateurs pour résoudre cette affaire. Fantomiald saute sur l'occasion pour essayer de les arrêter.

Fantomiald feux d&#039;artifices

Fantomiald effraie les bandits grâce à des feux d'artifices.

Alors que, dans une petite ruelle, une bagarre commence à éclater entre le voyant et les voleurs, Fantomiald intervient, faisant peur aux brigands grâce à des feux d'artifices. Il ordonne aux voleurs de redonner à toutes les victimes les sommes escroquées et même de donner une indemnisation spéciale de deux mille dollars à Donald. Puis, il s'en va. Mais dans la cohue provoquée par les feux d'artifices, le super-héros se cogne contre un mur... révélant sa véritable identité ! Les voleurs sont heureux de cette découverte, se voyant déjà riche grâce à cette merveilleuse information. L'un d'eux souhaite d'ailleurs prendre la sacoche de Fantomiald. Le super-héros, encore sonné, lui demande de ne pas l'ouvrir. Mais piqué par la curiosité, le méchant s’exécute et... des careffs en poudre en sortent, et leur effet soporifique fait s'endormir les voleurs. Rappelons qu'en plus, ils ne se rappelleront plus de la véritable identité du super-héros, et auront également oublié aussi tout le reste. Fantomiald décide alors de revenir en arrière, en faisant attention cette fois à ne pas divulguer sa véritable identité.

Fantomiald démasqué

Les bandits découvrent la véritable identité de Fantomiald !

Pour terminer, Fantomiald découvre même ce que veut dire l'acronyme V. A. M. P. I. R. E. S. : Vendeurs Appliquant des Moyens Persuasifs et Inconscients de Revente d'Effets Superflus.

En coulisses

Publication française

L'histoire fut publiée à deux reprises en France dans :

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .