FANDOM


Les lorgnons de Balthazar Picsou (en réalité des binocles, bésicles ou pince-nez) sont un objet de l'univers de Donald Duck.

HistoriqueModifier

Les binocles (bésicles ou pince-nez) sont un objet en verre ressemblant à des lunettes mais sans branches. Balthazar Picsou porte le plus souvent des binocles, même si il a parfois porté des lunettes à branches dans ses toutes premières apparitions[2]. Par erreur, il les nomme systématiquement "lorgnons", mais les "lorgnons" sont en réalité des binocles auxquels est adjointe une baguette verticale fixée sur le côté de l'un des verres. Les "lorgnons" sont également appelés "face-à-main".

HistoireModifier

Selon Don Rosa, étant jeune, Picsou n'avait pas besoin de binocles. Mais, dans l'histoire Le Nouveau Maître du château McPicsou[3], on apprend que Picsou a dû s'acheter des binocles car la réverbération du soleil sur les plaines enneigées du Montana avait abîmé sa vue. Mais d'autres auteurs, comme Tony Strobl [4] et Carl Barks[5], ont montré Picsou enfant portant déjà des binocles. Le doute subsiste.

Dans l'histoire de Carl Barks, Un puits de dollars, les binocles de Picsou sont usés et ce dernier ne voit même plus ce qui est inscrit sur ses pièces. Donald lui proposa de s'en acheter de nouveaux mais Picsou refusa, le prix étant de dix dollars. Il raconta ensuite qu'il ne devrait pas payer 10 dollars des binocles car il a achetés les siens un dollar en Écosse, en 1885. Toutefois, à la fin de cette histoire, Picsou se rachète de nouvelles binocles.

En coulissesModifier

La toute première histoire où Balthazar Picsou porte des binocles est Le Secret du vieux château de Carl Barks, publiée en juin 1948, soit dès sa deuxième apparition. Toutefois dans quelques autres histoires suivantes, Picsou porte à nouveau sur le bec des lunettes, et ce jusqu'à adopter totalement les lorgnons.

AnecdotesModifier

Balthazar Picsou n'est pas le seul personnage de l'univers Disney a avoir des binocles. On peut nommer Géo Trouvetou, Ludwig von Drake, Léonie Rapetou, Archibald Gripsou ou encore Gracié Rapetou dans certaines de ses apparitions. Cela est du à une facilité graphique : les canards de l'univers Disney ont de très grands yeux. De ce fait, les branches d'éventuelles lunettes sont forcément "devant" ces yeux si ont représente le personnage de 3/4, ce qui n'est pas très esthétique. L'absence de branches résout ce problème.

Notes et référencesModifier

  1. Dans Le Nouveau Maître du château McPicsou de Don Rosa.
  2. Le style vestimentaire de Picsou a beaucoup varié lors de ses premières apparitions. Ainsi, en décembre 1947, il apparaît, dans Noël sur le mont Ours, avec des lunettes. Il les remplace par des binocles avec Le Secret du vieux château (juin 1948). Il les porte encore lors de Pêche au yacht ! (mai 1949) et de Course dans les mers du Sud (juin 1949). Il retrouve ses lunettes pour Bombie le zombie (août 1949), La Lettre du père Noël (novembre 1949) et Sur les traces de la Licorne (février 1950). Les binocles sont adoptées de manière définitive avec Le sablier magique (septembre 1950).
  3. Dans la première traduction de cette histoire, en décembre 1994, le terme employé est "bésicles". Il est remplacé par "lorgnons" avec la première version de l'Intégrale de la jeunesse de Picsou en 1998.
  4. Dans l'histoire Le Blues du Businessman.
  5. Dans l'histoire L'intrus invisible.
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .