FANDOM


Lumières sur la ville est une histoire en bande dessinée de sept planches scénarisée par Joel Katz et Daniel Branca, ce dernier s'occupe aussi du dessin. Elle a été publiée pour la première fois en décembre 1989 en Allemagne. Elle met en scène Archibald Gripsou, le Maire de Donaldville, Balthazar Picsou et Riri, Fifi et Loulou Duck. Elle se déroule à Donaldville.

SynopsisModifier

Cette année la mairie de Donaldville n'a pas les moyens de décorer la rue principale comme chaque année, Riri, Fifi et Loulou essayent alors de convaincre leur oncle Picsou et son vieil ennemi Gripsou d'offrir des décoration de Noël à la ville...

Résumé completModifier

Fantomiald 2
Attention. Le texte qui suit dévoile certains moments-clés de l’intrigue du récit.
Lumières sur la ville - extrait 1

L'un des neveux devant la Mairie de Donaldville.

Ce matin Riri, Fifi et Loulou se lèvent de bonheur excités à l'idée d'aller voir les décorations que la mairie installe dans la rue principale chaque année à l'approche de Noël. Mais à leur grande surprise, ils trouvent la rue vide ! ils demandent alors des informations à un balayeur de rue qui se trouvait là et ce dernier leur apprend que le Maire de Donaldville à décidé de ne pas en mettre cette année faute de moyens. Choqués de cette décision, ils décident d'aller s'enquérir au près du maire en personne.

Lumières sur la ville - extrait 2

Gripsou accepte d'offrir les décorations de noël à la ville.

Dans le bureau du maire, ce dernier leur apprend cette année la municipalité n'avait pas assez d'argent pour s'offrir un tel luxe, mais qu'il accepterait volontiers si un généreux donateur leur offre les décorations. Peu après, le enfants se retrouvent dans le bureau de leur oncle Balthazar Picsou pour lui demander d'offrir les décoration à la ville sous prétexte que sa lui ferait de la publicité, mais ce dernier horrifié à l'idée de « donner » quelque chose refuse. les neveux lui apprennent alors que dans ce cas, qu'ils vont aller voir son rival de toujours Archibald Gripsou mais leur oncle leur rit au nez et le chasse de son coffre. Cependant peu de temps après, les neveux se retrouvent dans les bureaux de Gripsou et celui-ci accepte de bon cœur d'offrir les décorations, au grand daim de Picsou qui les écoutaient caché derrière un arbre et décide lui aussi de faire un don à la ville pour contrecarrer son ennemi.

Lumières sur la ville - extrait 3

Donaldville joyeusement décorée pour les fêtes.

Et bientôt, les neveux se retrouvent dans la rue principale accompagnés du maire ; admiratifs devant les employés de Gripsou qui visiblement n'à pas perdu de temps et commence déjà à décorer. Mais de l'autre coté de la rue, c'est Picsou qui arrive suivi d'une flopée de camions et commence lui aussi à installer des décorations ! Bientôt des échauffourées se déclenchent entre les employés de chacun et sous peu, chaque lampadaire, panneau et bouches d'incendie se retrouvent couvert de guirlandes, cloches et boules lumineuses ; si bien que les automobilistes ne voient plus ou ils vont. Devant un tel chaos, le maire décide d'intervenir et demande aux deux milliardaires de retirer le surplus de décorations dans la rue, c'est alors que l'un des neveux propose une brillante idée. Ainsi le soir de Noël toute la ville se voit décoré avec l’excédant, tout les Donaldvillois sont joyeux sauf les deux milliardaires et Monsieur le maire qui s’inquiète de la facture d'électricité que devra payer la municipalité.

En coulissesModifier

Publication françaiseModifier

Cette histoire n'est parue qu'une seule fois en France, dans Picsou Magazine n°251 de décembre 1992.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .