FANDOM


La maison de Donald Duck, est une maison de Donaldville où résident Donald Duck et ses neveux Riri, Fifi et Loulou Duck.

Historique

Situation géographique

L'adresse n’est jamais vraiment établie car elle varie en fonction des auteurs. On retrouve toutefois couramment l'adresse 13 rue de l'Espoir[1]. Il existe une adresse similaire en français qui est 1313 rue de l'Espoir (1313 Webfoot Walk en version originale, aussi traduite sous le nom de 1313 rue des Pieds Palmés)[2]. Mais Donald a connu de nombreuses autres adresses à Donaldville, comme le 111 rue du Plume.

Extérieur

Malgré quelques éléments architecturaux fondamentaux qui sont toujours présents, la maison de Donald Duck n'a pas une structure bien définie et certains éléments peuvent varier selon les auteurs.

Dmaison

Toutefois, on peut être sûr qu’il s’agit d’un bâtiment typiquement américain, construit sur deux étages, avec un toit en pente. Il y a un jardin autour de la maison, séparé des jardins adjacents par des palissades en bois. Parfois, on peut trouver un petit abri pour les outils et un garage pour la 313, la voiture de Donald, et il arrive aussi qu’une niche pour Bolivar soit insérée au milieu du jardin.

Dans le jardin, on trouve généralement deux grands arbres auxquels est suspendu un hamac, sur lequel Donald a l’habitude de se reposer. Dans quelques histoires, une petite cabane est présente dans les arbres, où les neveux de Donald aiment jouer. Les arbres auraient été plantés par Cornélius Ecoutum lui-même et sont donc protégés par une ordonnance municipale. [3]

Intérieur

La maison de Donald Duck est construite sur deux étages.

Au rez-de-chaussée se trouve l'entrée de l'atrium qui mène à l'étage supérieur. Il y a aussi la cuisine, la salle à manger et le salon.

On accède à l'étage grâce à un bel escalier. En haut, on trouve la chambre de Donald et celle de Riri, Fifi et Loulou, ainsi que la salle de bains. Enfin, un grenier est installé juste sous le toit, où la famille Duck stocke tous ses objets encombrants ou inutiles.[4]

Spaccato

Refuge secret

Sous le jardin est caché le refuge secret de Fantomiald, l’identité secrète de Donald Duck. On peut y accéder depuis une trappe cachée dans le jardin, ou par l’ascenseur caché dans le placard de la chambre de Donald. A l’intérieur de la pièce secrète, on retrouve tout le matériel de Fantomiald.

Propriétaire

Dans la plupart des histoires Balthazar Picsou n’est autre que le propriétaire de la maison de Donald Duck, comme c’est le cas d'ailleurs de presque tous les bâtiments de Donaldville. Les maisons du quartier de Donald Duck ont même été l'un des premiers investissements dans la construction du jeune Picsou. Depuis, du fait des difficultés économiques de Donald qui l’empêchent de payer son loyer de manière mensuelle, son oncle a eu à maintes reprises l'occasion de faire du chantage à son neveu, l’obligeant souvent à accomplir des travaux fastidieux en guise de dédommagement.

Toutefois, de nombreux auteurs ont chacun mis au point leurs propres versions sans le souci d’une poursuite de cohérence générale. Dans quelques histoires, Picsou tente par exemple de prendre possession de la maison (dont Donald est propriétaire) pour y récolter des avantages économiques : on retrouve cette situation dans La flamme du foyer ! et Trésor à domicile de Carl Barks, ainsi que dans Donald et le Comte de Monte-Cristo, une histoire de Guido Martina et Luciano Bottaro.

Voisinage

La maison de Donald Duck est située dans un quartier où les maisons se ressemblent fortement. La maison est entourée de chaque côté par la maison d’un voisin. Le plus connu est sans doute le grincheux Lagrogne avec lequel Donald se dispute sans cesse. On retrouve aussi Grumble et moins souvent Anacleto Faina, ainsi que beaucoup d’autres voisins qui n’apparaissent qu'à une seule reprise.

En coulisses

Donald Duck doit s'être installé à Donaldville après avoir habité quelques années à Fermeville, à l'intérieur d'un petit bateau sur une mare, comme c'est le cas dans la toute première apparition de Donald dans Une petite poule avisée. Toutefois, il est assez difficile de dater précisément l'arrivée de Donald dans sa maison de Donaldville.

Références

  1. Notamment dans l'histoire Numéro 401 de William Van Horn, publiée pour la première fois le 5 juillet 1996.
  2. Dans l'histoire de Carl Barks, Les Mystères de l'Atlantide de mars 1954.
  3. Selon l'histoire Aux origines de Donaldville de Roberto Vian et Matteo Venerus, publiée pour la première fois le 10 janvier 2012.
  4. On peut notamment le voir dans Contre le diabolique Docteur Faust de Luciano Bottaro (1959), ou dans Retour en enfance ! de Kari Korhonen, une histoire publiée en juin 2008.

Démarrer une discussion Discussions à propos de « Maison de Donald Duck »

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .