FANDOM


Matin chagrin est une histoire en bande dessinée de sept planches, scénarisée par Don Markstein et dessinée par José Antonio González, publiée pour la première fois en octobre 2007 en Norvège. Elle met en scène Horace Horsecollar et Mickey Mouse. L'action se déroule à Mickeyville.

Résumé completModifier

Fantomiald 2
Attention. Le texte qui suit dévoile certains moments-clés de l’intrigue du récit.

Mickey et Horace participent au concours Restez éveillé, donc le but est de s’endormir après son concurrent. Cela fait trois fois qu’ils voient le Soleil se lever, et chacun n’a qu’une envie : voir l’autre dormir pour pouvoir aller soi-même se coucher. Ils se rendent Chez Lulu-Restaurant n°27 afin de prendre un café. Le commerçant est d’abord fâché : une table est monopolisée à l’heure de pointe pour deux cafés ! Mais il accepte de compter les minutes quand Mickey lui dit que ce ne sera pas long.

Pendant cet échange, Horace, bien décidé à gagner, met un somnifère dans le café de son ami. Mais Mickey s’en rend compte, et profite d’un bâillement du tricheur pour échanger les tasses… Horace s’endort, et alors que Mickey parle de faire de même, les deux compères sont violemment renvoyés du restaurant…

Mickey n’a plus qu’à ramener son ami chez lui pour lui faire constater la victoire, mais les péripéties s’enchaînent… D’abord, le chauffeur du taxi appelé par Mickey refuse de prendre Horace, de peur qu’il s’agisse d’un cadavre dans une sale affaire. Si Horace se met à ronfler, Mickey tente sans succès de le porter. Puis il décide d’acheter le portant (cela lui coûtant également tous les manteaux présentés dessus) du vendeur de vêtements. Cela lui permet de faire avancer Horace, malgré la pente menant à sa rue… Pente qu’il n’avait jamais remarqué, étant toujours en forme ! Une fois en haut de la rue, ayant oublié ce qu’il fait ici, il ne retient pas Horace qui dévale la rue à toute bringue. Il lui court après, de peur que son ami se fasse mal, puis s’installe à nouveau au café du début de l’aventure. Il commende un grand café, mais le serveur revient avec deux café normaux (snas doute pour une autre table), et Mickey s’endort face à tant d’efforts. C’est ce moment que choisit Horace pour se réveiller, et dresser un constat sans appel : si lui a à peine fermé l’œil quelques instants dans le café, Mickey dort bel et bien, rendant Horace victorieux !

En coulissesModifier

Cette histoire n'est parue en France que dans Le Journal de Mickey n°2903 daté du 6 février 2008.

Au niveau des faux raccords, Chez Lulu se trouve d’abord à droite d’une boutique de vêtements, puis d’un jardinet caillouteux. Au niveau des informations, on apprend que se trouvent à Mickeyville les magasins Fripes et occasions, Au roi de l’occas et Aux pruneaux d’antan.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .