FANDOM


Mauvaise rencontre est une histoire en bande dessinée de quarante-huit planches scénarisée par Alberto Lavoradori et dessinée par Alberto Lavoradori, Giovanni Rigano et Cristina Giorgilli, publiée pour la première fois le 1er novembre 2003 en Italie. Elle met en scène Donald Duck sous l'identité de PowerDuck, Uno, Lyla Lay, Edkon, Gorthan, Lyonard d'Aq et des soldats Évroniens. L'action se passe à Duckburg.

Résumé completModifier

Fantomiald 2
Attention. Le texte qui suit dévoile certains moments-clés de l’intrigue du récit.

Il y a bien longtemps, sur l'astéroïde LV-426, un escadron d'Évroniens combat des monstres. Ils sont inarrêtables : le commandant Edkon sonne la retraite, en attendant les renforts promis par Gorthan, alors commandant. Mais, en réalité, pour Gorthan, le fait que les monstres crées par Edkon soient inarrêtables est une faute grave et il ne l'aidera pas, malgé l'opposition de ses troupes : Edkon se retrouve seul, au moment où l'astéroïde explose...

Un morceau de l'astéroïde tomba dans l'espace, jusqu'à arriver sur Terre, plus précisément à Donaldville, qui deviendra Duckburg. En ce moment même, Uno utilise un Golemdroïde pour creuser une issue de secours, car les gardiens de la galaxie doivent en avoir une. Toutefois, PowerDuck devrait aider Uno à creuser ce tunnel, mais ne le fais pas car il doit travailler à sa rédaction (il est assistant du rédacteur en chef d'un magazine de science-fiction). Uno creuse donc le tunnel seul, pendant que Donald tente d'arrêter des fous qui essayent d'entrer dans le bureau de son patron.

Uno creuse, et découvre que quelque chose cloche : une roche est étonnamment dure, contrairement aux autres, et abîme le Golemdroïde. Il pense qu'il s'agit d'une pierre isolée, mais en réalité, cette roche cache la présence d'un monstre, qui détruit tout sur son passage ! Uno ne peut rien contre ce monstre, il est trop loin pour se connecter aux défenses de la Ducklair Tower... Il peut simplement appeler PowerDuck à son travail.

Donald voit qu'il s'agit d'une urgence : il passe donc rapidement déposer l'histoire à imprimer (mais il donne la mauvaise, ce qui lui coûtera son travail) et va rejoindre Uno. Il voit sur les écrans de contrôle qu'Uno est en danger et qu'il est attaqué par un Évronien ! PowerDuck court vaincre le commandant Edkon, qui, en s'apercevant qu'un gardien venait de le frapper, devient fou et veut à tout prix anéantir PowerDuck. Les deux se livrent une bataille sans merci, jusqu'à ce que PowerDuck se rend compte de la présence du monstre...

Uno explique que le commandant Edkon est un allié, qui a tenté de libérer Uno, avant que PowerDuck arrive. PowerDuck et Edkon s'allient contre le monstre, mais l'Évrogun d'Edkon le paralyse à peine et les armes de PowerDuck le rend plus fort. PowerDuck se retrouve emprisonné par les tentacules du monstre... Edkon voit donc que son idée de monstre invincible aurait pu marcher : les gardiens ne peuvent pas s'opposer à eux. Ceci dit, Edkon libère quand même PowerDuck grâce à son arme, car il ne peut pas le vaincre seul.

Edkon explique qui il est, et parle des proto-espèces XR-29, nom complet des monstres, qui ont été créés pour anéantir les gardiens. Seulement, elles sont incontrôlables et Gorthan a dû abandonner Edkon pour pouvoir se débarrasser de ces prototypes, mais aussi pour neutraliser son ennemi dans la hiérarchie Évronienne. Edkon est d'ailleurs surpris de savoir que Gorthan est devenu conseiller. Pendant ce temps, le supermonstre tente de revenir à la surface, car il cherche de l'énergie... Il faut impérativement le neutraliser.

Uno décide, à contre-cœur, d'augmenter la puissance de l'arme d'Edkon. PowerDuck attire le monstre grâce à l'énergie de son extransformeur, et Edkon tente de le paralyser. Mais les rôles sont inversés, et PowerDuck se retrouve avec l'Évrogun et doit paralyser le monstre. Il réussit, et le monstre se retrouve dans une cage, enfermé à tout jamais. Pour sa coopération, PowerDuck décide de laisser partir Edkon, malgé le refus d'Uno.

En coulissesModifier

Publication françaiseModifier

Cette histoire n'est parue qu'une seule fois en France : dans le Super Picsou Géant n°130, publié en novembre 2005.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .