FANDOM


TombePicsou
Le contenu de cet article est considéré par certains comme hors-canon. Ainsi, les événements qui y sont relatés ne se sont peut-être pas réellement produits.

Mickey Mouse in Vietnam est un court-métrage d'animation américain, indépendant, d'une minute et quinze secondes, réalisé en seize millimètres et sorti en 1969, sans l'aval des studios Disney. Son réalisateur était Lee Savage, et son producteur et concepteur Milton Gleaser.

Résumé complet

Fantomiald 2
Attention. Le texte qui suit dévoile certains moments-clés de l’intrigue du récit.

Alors que Mickey Mouse marchait tranquillement, son regard se porta sur affiche publicitaire, promettant à celui qui s'engagerait dans l'armée américaine de découvrir le monde. Mickey s'engagea alors immédiatement dans l'armée, et la souris revint rapidement munie d'un casque et d'un fusil à baïonnette. Elle embarqua à bord d'un navire, pour le Viêt Nam alors en guerre. Venant d'arriver, Mickey se dirigea, sourire aux lèvres, vers le champ de bataille, indiqué par un panneau "Warzone". Alors qu'elle avançait au travers de hautes herbes, la souris se fit tirer dessus, et la balle prise en pleine tête fit tout d'abord tomber son casque et son fusil, puis Mickey chancela avant de s'effondrer par terre. La souris semblait encore vivante, mais après un mouvement désespéré, son sourire s'effaça, et elle mourut. Du sang s'écoula de sa plaie. La caméra se referma sur ce plan, symbolisant l'horreur de la guerre du Viêt Nam.

En coulisses

Mickey Mouse dans Steamboat Willie Walt Disney

Mickey Mouse dans le court-métrage de 1928 Steamboat Willie : Milton Glaser s'inspirera de cette apparence du personnage dans Mickey Mouse in Vietnam.

Ce court-métrage indépendant s'inscrit au cœur de la guerre du Viêt Nam, conflit meurtrier dans lequel furent empêtrés les États-Unis entre 1955 et 1975. Les soldats américains affrontaient les troupes communistes du Nord-Viêt Nam, menées par Hô Chi Minh. Ils commencèrent à intervenir massivement dans le pays en 1965, mais toute la région en fut déstabilisée, et le conflit était devenu très impopulaire dans l'opinion américaine. Le développement du mouvement hippie marqua l'opposition de la jeunesse à cette guerre causant inutilement la mort de milliers de soldats.

Le célèbre graphiste américain Milton Glaser, né en 1929, participa à la conception de ce court-métrage engagé. Il était réalisé par Lee Savage, par ailleurs le père d'Adam Savage, un animateur de télévision américain. Il fut produit par les studios Max Cats et Whittesey Sledge. La réalisation de ce court-métrage n'avait bien évidemment pas obtenu l'accord des studios Disney, qui n'aurait jamais accepté de s'engager dans un sujet aussi polémique, et surtout qui n'aurait jamais voulu la mort de son personnage phare, Mickey Mouse. La souris représente ici le citoyen américain typique, et agit tel un symbole des États-Unis, face au terrible conflit vietnamien. Le court-métrage prend le style des dessins animés Disney des années 1920 et 1930, où Mickey avait ce côté espiègle et naïf, ce qui renforce la volonté de marquer l'innocence du personnage. La souris n'était pas ici pour tuer, elle était simplement embarquée dans ce conflit dans l'espoir de découvrir le monde - bien plus sombre que ce qu'elle pensait. La mort - si rapide - du personnage accentue le message que veulent faire passer les réalisateurs du dessin animé, à savoir l'horreur du conflit vietnamien.

Mickey Mouse in Vietnam reçut un prix en 1970, au Festival International du court métrage d'Oberhausen. Cependant, le dessin animé fut perdu pendant des années, jusqu'à ce qu'un utilisateur de YouTube le poste, à la surprise générale, sur le site de partage de vidéos. L'intégralité du court-métrage ne fut néanmoins retrouvée qu'en 2018, où elle fut publiée le 31 juillet sur YouTube par l'utilisateur CDCB2 de Fairfax, en Virginie. Cette version inclut les génériques de début et de fin, ainsi que la bande-son qui était jusque-là supposée comme définitivement perdue. La musique utilisée dans la bande originale est The Gonk, de Herbert Chappell, musique qui sera popularisée quelques années plus tard par le film d'horreur américano-italien Zombie, de George Romero, sorti en 1978.

Uncle Scrooge Adventures n°42

Couverture de Uncle Scrooge Adventures n°42, réalisée par Carl Barks et illustrant Le Trésor de Marco Polo.

Le sujet de la guerre du Viêt Nam a déjà été utilisé, dans des proportions moindres, dans l'univers Disney. En effet, Carl Barks transpose le Viêt Nam dans un pays imaginaire nommé Toufoul-Kang, dans son histoire Le trésor de Marco Polo, publiée pour la première fois en juillet 1966 dans Uncle Scrooge n°64, aux États-Unis. À la différence du court-métrage, l'histoire finit plutôt bien : en effet, le général Kitu-Tou ne réussit finalement pas à prendre le pouvoir et, grâce à l'aide de Picsou et ses neveux, le prince Char-Mang peut reprendre possession de son trône. Le milliardaire réussira même à ramener à Donaldville le précieux trésor de Marco Polo. Néanmoins, on peut faire facilement le lien entre Kitu-Tou et ses partisans, et les communistes qui souhaitaient prendre le contrôle de la totalité du Viêt Nam, qu'ils réussiront finalement à avoir. Cette référence à la guerre du Viêt Nam reste toutefois très implicite, comparée à Mickey Mouse in Vietnam, où les concepteurs du dessin animé n'hésitent pas à tuer Mickey Mouse pour faire transparaître l'horreur de la guerre du Viêt Nam, qui coûta tout de même la vie à plus de cinquante-huit mille soldats américains.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .