FANDOM


Mickey apprenti cambrioleur est une histoire en bande dessinée de trente pages scénarisée par Angelo Palmas et dessiné par Giorgio Di Vita. Elle fut publiée pour la première fois le 27 décembre 1994 en Italie. Elle met en scène Mickey Mouse, Dingo, Pat Hibulaire, le commissaire Finot et Gertrude Hibulaire. L'action se déroule à Mickeyville.

Résumé completModifier

Fantomiald 2
Attention. Le texte qui suit dévoile certains moments-clés de l’intrigue du récit.


Mickey décide de faire ses achats de Noël tôt le matin pour éviter la cohue et chercher un cadeau utile pour Minnie Mouse. Il voit alors Pat Hibulaire se rendre dans la bijouterie Rubin et, lorsqu'il vient d'y avoir un vol, fonce sur son ennemi pour le stopper. Sauf que Pat affirme que le vrai voleur était le Père Noël qu'il poursuivait car il a volé le collier de Gertrude qu'il avait porté à réparer. Le bandit cherche le Père Noël dans son coin et Mickey dans l'autre.

Mickey trouve alors Dingo et ce dernier a vu un Père Noël dans le reflet d'une pâtisserie. Tous deux embarquent dans un taxi et ils finissent par assommer le Père Noël qu'ils pourchassent. Mais en fouillant sa hotte, ils ne trouvent que des jouets. Et pour cause : ce Père Noël était le maire de Mickeyville et les jouets destinés à un gala de bienfaisance. Dingo s'étonne de ne pas avoir invité pour le gala.

Mickey et Dingo retournent à la bijouterie où ils trouvent le commissaire Finot recueillant le témoignage du bijoutier  qui en conclue que Pat et le Père Noël sont complices et que le premier tente de se faire passer pour une victime. Mickey et Dingo retournent à la pâtisserie pour suivre une nouvelle piste mais celle-ci finit en cul-de-sac à l'arrière de la bijouterie Rubin. Mickey se sépare alors de Dingo et décide de suivre Pat qui se rend chez un receleur, sans se douter qu'il cherche toujours le collier de Gertrude, un collier auquel elle tient car son fiancé lui a offert pour fêter son centième vol.

Mickey se rend chez son ennemi pour lui proposer une alliance pour trouver les vrais voleurs. Pat se souvient alors d'avoir senti le même parfum que celui de Gertrude à la bijouterie Rubin et Mickey comprend alors que le Père Noël était en réalité l'épouse du bijoutier. Ainsi, tous deux tentent de forcer l'entrée arrière de la bijouterie. Pat propose à Mickey de faire disjoncter la sirène d'alarme mais le seau d'eau échappe à la souris. Pat recommande alors à Mickey d'ouvrir la grille avec une clé mais il la casse. Et idem avec la force car le pied-de-biche rebondit sur Pat. Mickey finit par entrer dans la bijouterie en écartant les barreaux d'une lucarne avec un cric.

Mickey et Pat trouve alors un costume de Père Noël avec des cheveux longs, prouvant ainsi que les bijoutiers sont coupables. Mais ceux-ci arrêtent Mickey et Pat en leur avouant leur larcin afin de toucher une prime à l'assurance. Mickey les neutralise en les assommant avec le sapin de Noël, découvrant au passage les bijoux cachés dans les boules de Noël. Mickey rend à Pat le collier de Gertrude mais celui-ci veut finalement la totalité du butin et laisse Mickey aux mains des vils bijoutiers.

Pat se réjouit de passer de belles vacances mais la culpabilité le ronge très vite et il retourne à la bijouterie Rubin afin de libérer Mickey. Pat repart alors avec le butin mais le commissaire Finot l'arrête à temps. Néanmoins Mickey fait libérer Pat en faisant croire qu'il allait juste prévenir la police. Pat précise à Finot qu'il n'a aidé Mickey juste pour le collier de Gertrude et qu'il refuse que cette collaboration s'ébruite. Mickey lui dit alors que les assureurs lui donneront une récompense et Pat décide finalement d'embrasser Mickey sous prétexte que Noël adoucissait les mœurs.

En coulissesModifier

Publication françaiseModifier

Ce récit a été publié en France dans Mickey Parade n°192 du 21 novembre 1995 avec les honneurs de la couverture.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .