FANDOM


Mickey colmate les fuites est une histoire en bande dessinée de vingt pages scénarisée par Andrea Fanton et dessinée par Sergio Asteriti. Elle fut publiée pour la première fois le 30 décembre 1973 en Italie. Elle met en scène Mickey Mouse, Dingo, le commissaire Finot et l'Inspecteur Duflair. L'action se déroule à Mickeyville.

Résumé completModifier

Fantomiald 2
Attention. Le texte qui suit dévoile certains moments-clés de l’intrigue du récit.

Le professeur Petizion qui dirige la citadelle atomique de Mickeyville congédie la police afin d'utiliser son propre service de contre-espionnage. Désormais, seuls les savants au top niveau qui travaillent dans des départements séparés et étanches sans pratiquement échanger un mot peuvent entrer. Pendant ce temps, un dénommé Jean Suisun demande à un certain Mokahokafé un sirop.

Ce sirop est alors donné au professeur Petizion en lui faisant croire que c'est une commande. Deux espions jumeaux, X et Y, retrouvent alors Jean Suisun qui les mène chez lui, une épicerie gérée par sa sœur Larissa Suisun. Le trio prévoit du coup de faire parler le professeur Petizion et partent alors chez un ami.

Deux semaines plus tard, le professeur Petizion rappelle la police en urgence car la citadelle fait l'objet d'une impressionnante série de fuites. C'est l'occasion de découvrir le fonctionnement avec des scientifiques qui ne parlent que de travail et ceux qui ont une couleur différente n'ont pas le droit de parler entre eux, une sorte d'incommunicabilité dans la hiérarchie interne. Et à la pause de midi, tous courent  pour aller manger.

Mickey et Dingo fouillent alors le bureau du professeur Petizion et Dingo ne peut s'empêcher de boire la bouteille de sirop présente dans le bureau, ce qui le fait s'endormir instantanément. Mickey évacue alors Dingo dans le monte-charge et il suit un sacré parcours : un estampage qui le réveillera, une soufflerie qui l'enferme dans du verre, un calibrage, un assemblage électrique et une destruction suite au rejet. Mickey et Petizion récupèrent alors Dingo et le professeur propose à la pauvre victime de boire un sirop ensemble.

La nuit tombée, Mickey dépose Dingo et Petizion et le professeur prévient la souris qu'il faut éviter l'armée du Salut puisqu'il est le président honoraire de leur organisation. Mickey commence par déposer Dingo et découvre qu'il se met à parler en dormant. Constatant que le professeur Petizion en fait de même et qu'il peut ainsi obtenir toute sorte de formule, Mickey comprend vite que le sirop y est pour quelque chose, une sorte de sirop de vérité, ce dont il aura confirmation au commissariat en faisant l'expérience en compagnie de Finot et Duflair avec un policier désigné pour jouer les cobayes.

Le lendemain, Mickey donne au professeur Petizion des documents secrets à mettre dans le conteneur aéré du département 83. La nuit, une fois que X et Y auront eu le renseignement de la part du professeur Petizion sous l'effet du sirop, ils se rendent au département aéré 83 avec un complice mais Mickey, Finot et Duflair arrêtent tout ce beau monde, mettant fin aux fuites. Mais Dingo se sent vidé, comme s'il avait livré le plus secret de lui-même, et décide de porter un heaume d'une armure en guise de casque anti-sirop et anti-bavardage.

En coulissesModifier

Publication françaiseModifier

Cette aventure a été publiée dans Mickey Parade n°8 du 2 avril 1987. Dans cette publication, Duflair y est appelé Alagomme.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .