FANDOM


Mickey et les voleurs de voitures est une histoire en bande dessinée de cinquante pages scénarisée par Anne-Marie Dester et dessinée par Massimo De Vita. Elle fut publiée pour la première fois les 3 et 10 juin 1979 en Italie. Elle met en scène Mickey Mouse, Dingo, Pat Hibulaire, Chicaneau, le commissaire Finot et l'inspecteur Duflair. L'action se déroule à Mickeyville.

Résumé completModifier

Fantomiald 2
Attention. Le texte qui suit dévoile certains moments-clés de l’intrigue du récit.

Première partieModifier

Depuis plusieurs semaines, on vole à Mickeyville des voitures en plein jour. Et pendant que le commissaire Finot et Mickey enquêtent sur cette histoire, leur voiture est immédiatement volée à leur tour. Heureusement pour les deux héros, Dingo était de passage avec sa dépanneuse maintenant qu'il est mécanicien à son compte, ce qui permet une course-poursuite mais malheureusement pour eux, les voleurs les échappent. Ce qu'ils ignorent, c'est que ces vols sont solidement organisés par Pat Hibulaire et Chicaneau et qu'en changeant de méthode de vol à chaque jour qui passe, un jour ils volent une voiture pour la démonter pièce par pièce, le lendemain ils volent la voiture en faisant croire à son conducteur qu'un pneu a crevé, le surlendemain ils la volent carrément par hélicoptère, le quatrième jour ils la camouflent sous des fleurs, le cinquième jour marque Pat qui vole une bus en pleine nuit, le sixième jour ils volent directement la voiture de l'inspecteur Duflair en se faisant passer pour des gardiens de fourrière l'amenant au commissariat, quant au 7ème jour ce sont carrément huit voitures qui sont volées.

La démarche de ces vols : Pat et Chicaneau ont ouvert un commerce de ventes de voitures d'occasion : Chez Pat Auto, l'empereur de l'occasion, rouler devient un plaisir. À l'intérieur ils maquillent les voitures volées et on en a une démonstration avec la voiture du commissaire Finot : gyrophares retirés, peinture des plaques, retrait de la radio de police d'autant qu'elle peut servir aux bandits et ajout d'une peinture verte et ainsi la nouvelle voiture devient méconnaissable. Les deux voleurs trinquent à leur triomphe mais Dingo s'installe à la station service abandonnée en face de la concession, ce qui évidemment dérange les bandits. Pat se fait alors passer pour le maire et demande à Dingo de prendre sa voiture en raison d'une panne. Bien évidemment, quand le maire voit Dingo faire, il le prend pour un voleur de voiture et Dingo est alors arrêté par la police.

Seconde partieModifier

Si le commissaire Finot se réjouit de l'arrestation d'un voleur, il déchante vite en constatant l'arrestation de Dingo. Mickey fait alors le lien avec son installation dans la station service et décide d'assister Dingo pour la mécanique. Pendant leur trajet, Pat et Chicaneau en profitent pour saboter toute la station service ainsi que de mettre le téléphone sur écoute et rentrent à leur concession juste à temps. Mickey comprend qu'il y a comme un lien en revoyant la même camionnette que celles qu'ils ont croisée le jour du vol de la voiture de police. Et de plus, dès qu'un client arrive, le sabotage fonctionne : la pompe à air qui ne stoppe plus, la porte du garage qui se ferme "toute seule" et se brise, l'élévateur qui écrase les voitures, la pompe à essence qui aspire l'essence des réservoirs, la fosse inondée, l'huile de vidange qui coule sans discontinuer, la cuve à essence vide et les tiroirs de bureau à l'envers.

LustigesTaschenbuch84

Couverture de la réédition de 1998 de la revue allemande Lustiges Taschenbuch illustrant ce récit. Elle est dessinée par Josep Tello Gonzalez.

Quand Dingo commande du coup de l'essence, l'appel atterrit directement dans la concession de Pat et Chicaneau et le premier bandit se fait passer pour un représentant de la compagnie Petroleum afin d'apporter, après s'être déguisé bien sûr, de l'essence qu'il a volé la veille et sabotée, au point qu'elle fait détacher les moteurs du reste de la voiture. Mais c'est l'heure pour Pat de voler d'autres voitures, laissant carte blanche à Chicaneau pour faire d'autres sabotages. C'est l'occasion rêvée pour Mickey de tendre un piège : il fait croire à un départ pour laisser Chicaneau venir afin de le capturer, ce qui est une réussite. Le commissaire Finot arrive et Mickey lui explique alors la situation avant de fouiller la concession durant l'absence de Pat, permettant de voir le mécanisme de camouflage des voitures volées. Et une fois que Pat est rentré, Mickey le stoppe en utilisant sa machine à peindre les voitures afin de peindre sur le bandit un uniforme de prisonnier. Les deux bandits sont arrêtés et les vols de voitures vont enfin cesser.

En coulissesModifier

Publications françaisesModifier

Cette aventures a fait l'objet de deux publications françaises : la première dans Mickey Parade n°84 du 3 décembre 1986 et la deuxième dans Mickey Mystère n°8 du 25 octobre 1995.

Dans les deux cas, les publications sont effectuées sans publier la première page de la seconde partie.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .