FANDOM


Mickey face au Fantôme noir : mortel combat est une histoire en bande dessinée de douze pages scénarisée par Alain Clément, dessinée par José Ramón Bernado et encrée par le studio Comicup. Elle a été publiée pour la première fois le 16 août 2000 en France. Elle met en scène Mickey Mouse, Minnie Mouse, le Fantôme noir, Pluto, Pat Hibulaire, Lafouine et Dingo. L'action se déroule à Mickeyville.

SynopsisModifier

Pourchassé par Mickey, le Fantôme noir meurt dans un accident de voiture. Sa fiancée entame alors un procès contre Mickey pour homicide volontaire.

Résumé completModifier

Fantomiald 2
Attention. Le texte qui suit dévoile certains moments-clés de l’intrigue du récit.
FantômeNoirAccidentDeLaRoute

Accident de la route pour le Fantôme noir.

Cette nuit là, Mickey pourchasse une fois de plus en voiture le Fantôme noir, le tout en passant devant une patrouille de police. Durant cette poursuite, le Fantôme noir suggère à Mickey le fait qu'il manquerait à son ennemi juré s'il venait à disparaître. Soudain, la voiture du Fantôme noir s'écrase contre le mur d'un hôtel et le bandit est alors décédé dans cet accident vu qu'il ne reste plus rien de lui.

MickeyFaceÀSépultureFantômeNoir

Mickey Mouse devant la stèle à la mémoire du Fantôme noir.

Après s'être longuement interrogé pour savoir s'il devait y aller ou non, Mickey se rend finalement à la stèle faite à la mémoire du Fantôme noir. Sur place, il fait la connaissance de la fiancée du fantôme, dont il ignorait l'existence, en pleurs avant qu'elle ne se mette à rire au moment de partir. Mickey se dit qu'il n'aurait finalement pas dû venir, d'autant qu'une journaliste était dans les parages et qu'elle a pris des photos de toute la scène.

Pat&LafouineAprèsVoitureBélier

Pat Hibulaire et Lafouine après l'échec de leur attaque à la voiture bélier.

Le lendemain, alors que Mickey et Pluto se promènent pour se changer les idées, Pat et Lafouine décident d'attaquer une bijouterie à la voiture bélier. Seulement, Lafouine a pris une voiture en plastique mou en raison de leur faible budget, ce qui fait que l'attaque échoue et que la voiture est détruite. Mickey arrive sur place, choqué, et paie aux deux voleurs une limonade à la santé de tous, et ce même si Pluto attaque Pat. En passant, Pat voit le nouveau numéro du journal Les ragots du Gotha.

Le lendemain, Minnie amène à Mickey le fameux journal où il est directement accusé d'avoir juré la perte du Fantôme noir par sa fiancée. Furieux, celui-ci se rend chez elle et la surprend à donner une interview à la fameuse journaliste à qui elle explique que Mickey est responsable de la disparition de son fiancé. Mickey jura alors de porter plainte contre elle pour diffamation mais elle l'a devancé en portant plainte contre lui pour homicide volontaire.

Le moment du procès arrive et Pat et Lafouine sont appelés comme témoins, ce qui ne les empêche pas de se rendre au box des accusés par habitude. Les deux bandits finissent par accuser Mickey de chercher de le nuire et de les humilier en leur payant une limonade. L'avocat en conclue alors que Mickey aime pourchasser, humilier et harceler les criminels, du harcèlement moral selon Pat. Mickey décide alors de se taire pour ne pas aggraver son cas.

À la fin du procès, Mickey est finalement condamné au bannissement définitif, un verdict que désapprouve formellement Pat qui y voit un passe-droit mais aussi la fiancée du Fantôme qui y voit une clémence révoltante. Toutefois, Mickey voit que la fiancée porte des bijoux volés par le Fantôme noir et celle-ci pleure la volonté du héros de la dépouiller. Mais en fin de compte, Mickey prouve ainsi que la fiancée du Fantôme était en réalité le Fantôme noir lui-même : celui-ci avait fait croire à sa mort dans le but d'exiler Mickey et ainsi avoir les mains libres sur son prochain méfait. Le bandit, arrêté, promet de ne faire qu'une bouchée de Mickey.

Quelque temps plus tard, Mickey passe plusieurs nuits à faire le même cauchemar : le Fantôme noir, devenu gigantesque, prêt à le dévorer, n'en faisant qu'une bouchée. Il téléphone alors à la prison pour être sûr que le Fantôme noir soit toujours enfermé, ce que confirme Fernand Noël au retour de sa ronde. Mais il s'agissait du Fantôme noir déguisé, d'où la mention (sans) fin... pour conclure cette histoire.

En coulissesModifier

Publications françaisesModifier

Ce récit sera paru à deux reprises en France : dans Le Journal de Mickey n°2513 du 16 août 2000 puis dans Le Journal de Mickey n°3301 du 23 septembre 2015. La deuxième publication mettra l'histoire en avant avec un dessin de couverture.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .