Milan (Milano en version originale) est une ville des univers de Donald Duck et de Mickey Mouse, située en Italie.

Historique[modifier | modifier le wikicode]

Le château des Sforza, à Milan.

Milan est la capitale de la Lombardie, région du nord de l'Italie. Comptant des siècles d'histoire glorieuse, la ville est aujourd'hui une métropole moderne, conservant tout de même de nombreux monuments anciens tels la célèbre cathédrale (ou Duomo), le château des Sforza ou l'opéra La Scala.

Au XVe siècle, la ville était le siège de la seigneurie de Ludovic le More, qui participa à la construction du Duomo et qui contribua à rendre célèbre le panettone[1]. La ville fut ensuite conquise par les espagnols, qui y établirent un gouvernement autoritaire tout le long du XVIIe siècle : la population réagissait fréquemment avec d'importantes grèves des services postaux[2]. Elle subissait également les caprices de la très gatée jeune marquise Esmeralda de Gomez[3]. Tous ces désordres n'empêchèrent pas Troubald ou Renzo Topoglino d'être impressionnés par l'immense cité, tous deux venant des campagnes environnantes.

Aujourd'hui, la capitale de la Lombardie, qui fut réunie à l'Italie naissante en 1861, est devenue la principale place financière italienne, mais également une importante ville culturelle, où se rencontrent les arts et le design. Cependant, elle est confrontée à des problèmes récurrents comme la pollution atmosphérique - Géo Trouvetou ira même prélever du smog de Milan pour approvisionner les fumigènes de Fantomiald[4] ; mais également le mauvais entretien des espaces verts - c'est ainsi qu'un Mickey Mouse hypnotisé sembla reconnaître le parc central de la ville en l'Enfer[5].

Mickey et Dingo arrivant à l'opéra La Scala de Milan.

Néanmoins, la ville reste assez souvent visitée par les canards et les souris. Balthazar Picsou y alla une première fois avec ses neveux alors qu'il cherchait à rejoindre deux frères à Reggio Calabre pour leur acheter un terrain pétrolifère (il sera révélé plus tard que ce terrain ne contenait en réalité aucun pétrole). À Milan, il se saisit d'un pigeon en espérant en faire son dîner, mais il eut une amende pour « maltraitance animale » : Picsou s'énerva contre le policier qui lui avait donné l'amende, et s'ensuivit une course-poursuite générale qui conduisit les canards à se réfugier dans le coffre de la voiture d'un touriste américain, qui les conduisit contre leur gré à Turin[6]... Lors d'une autre occasion, Picsou s'attribua même le titre de duc de Milan, et la propriété du château des Sforza, ayant retrouvé un document médiéval de Ludovic le More[7]. Milan fut également le lieu de deux missions de l'agent secret DoubleDuck (alias Donald Duck) : il y alla une première fois - en se faisant passer pour un joueur de triangle - afin d'empêcher le chef d'orchestre Felino Felynis d'être enlevé par des agents de l'Organisation[8] ; il y retourna une seconde fois, lorsque l'Agence lui finança des vacances avec Daisy Duck. Ces vacances furent cependant de courtes durées, quand Donald reconnut le grand patron de l'Organisation à l'opéra de Milan[9]...

En coulisses[modifier | modifier le wikicode]

La ville de Milan est mentionnée pour la première fois dans l'histoire de Guido Martina et d'Angelo Bioletto, L'inferno di Topolino, datée du 10 octobre 1949 et encore inédite en français. Elle apparut cependant réellement pour la première fois dans l'histoire de Guido Martina et Luciano Bottaro, Paperino e la scoperta dell'Italia, datée du 25 mai 1956. La ville réapparut par la suite dans de nombreuses histoires, principalement réalisées par l'école italienne qui n'hésitait pas à mettre en avant une des principales villes du pays. Voici une liste non exhaustive de ces différentes histoires où est apparue Milan :

La gare de Donaldville, présentant de très fortes similitudes avec celle de Milan.

Dans l'histoire Donald Duck banlieusard de Marco Rota, datée du 1er mai 1977, Donaldville présente de nombreuses similitudes avec la cité lombarde, en particulier avec sa gare qui semble être la copie conforme de la gare centrale de Milan (Marco Rota est d'ailleurs originaire de Milan).

Notes et références[modifier | modifier le wikicode]

  1. Bruno Sarda et Massimo De Vita, Mickey sur la piste du "Panettone", 14 décembre 1986.
  2. Edoardo Segantini et Giulio Chierchini, Infernal Picseval, 19 septembre 1976.
  3. Bruno Sarda et Franco Valussi, Association sentimentale, 22 octobre 1989.
  4. Giorgio Pezzin et Giorgio Cavazzano, Le marathon volant !, 12 décembre 1976.
  5. Guido Martina et Angelo Bioletto, L'inferno di Topolino, 10 octobre 1949.
  6. Guido Martina et Luciano Bottaro, Paperino e la scoperta dell'Italia, 25 mai 1956.
  7. Giorgio Pezzin et Studio Recreo, Zio Paperone Duca di Milano, 1er novembre 1994.
  8. Fausto Vitaliano, Giorgio Cavazzano et Sandro Zemolin, Avant première, 9 décembre 2008.
  9. Fausto Vitaliano et Marco Mazzarello, Opération opéra, 13 décembre 2011.
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .