FANDOM


Muguette était une cane anthropomorphe de l'univers de Donald Duck.

HistoriqueModifier

Création d'une fausse identitéModifier

Un jour, de son coffre-fort, le richissime Balthazar Picsou fait comprendre à son « neveu » Gontran Bonheur qu'il ne lui confiera un emploi le jour où il formera une vie de couple stable. Algorab, le corbeau de Miss Tick, qui a tout entendu, va tout répéter à sa patronne. Alors, ayant eu vent de l'affaire, celle-ci se rend à Donaldville. Arrivée là-bas, elle se rend au parc (où Gontran s'est rendu pour se lamenter sur son triste sort) et, grâce à ses puissants pouvoirs magiques, se transforme en une superbe créature qui, selon elle-même, ne saurait laisser aucun canard indifférent.

Séduction du « neveu »Modifier

Après sa métamorphose, Miss Tick commence à se pavaner dans le parc. Voyant le « neveu » de Picsou assis sur un banc avec un air triste après s'être fait recaler par son oncle, elle se dirige vers lui et trouve les mots pour le consoler, allant même jusqu'à le flatter en lui donnant un air noble. Celui-ci, flatté et curieux sur la jeune femme, l'interroge en lui demandant son prénom. Miss Tick rétorque : « Muguette ». « Muguette » ajoute aussi qu'elle est célibataire, justifiant cela part le fait « qu'elle n'a pas trouvé un homme qui soit assez sensible ». Finalement, elle le charme en lui disant finalement qu'il est l'homme qu'elle cherche et qu'il a « un fantastique potentiel romantique inexploité ».

Après s'être fait remonter le moral par la belle blonde, les deux s'en vont du parc en se rendant au coffre-fort de Picsou, pour que Muguette puisse être présenté à l'« oncle » de son fiancé.

Rencontre avec PicsouModifier

Rentrée à l'intérieur du coffre en compagnie de Gontran, Muguette fait donc la présentation de l'oncle Picsou, qui la décrit « une charmante ravissante jeune femme ». C'est une situation assez ironique, puisque, ce qu'il ne sait pas, c'est qu'il lance des fleurs à son ennemie jurée de toujours, la sorcière Miss Tick...

Croyant rêver devant l'amour de Muguette pour Gontran, le milliardaire fait visiter son bureau à la petite amie de son neveu. Miss Tick, faisant semblant ne pas savoir ce qu'est le sou fétiche, le désigne du doigt et demande à l'homme d'affaire : « Et quelle est cette chose, dans ce drôle de globe ? » À quoi Picsou répond : « Le premier sou que j'ai gagné ! Ma chère pièce porte-bonheur, Muguette ! »

Tout à coup, l'oncle Picsou ressent comme une sensation d'effroi. Pensant que c'est la fenêtre qui fait un effet de courant-d’air, il la ferme. Muguette et Gontran s'en vont, laissant Picsou à ses affaires.

Balade et imprévus...Modifier

Après être sortis du coffre, Muguette se promène près d'une rivière avec Gontran. Le jars anthropomorphe, voulant lui prouver son amour, veut lui offrir des fleurs. Mais, n'ayant pas d'argent, il tente d'en cueillir une sur un rocher situé en contrebas, juste au dessus de la rivière.

On se rend compte ici que les sentiments de Miss Tick pour Gontran changent, puisqu'elles s'inquiètent à de nombreuses reprises pour lui, ayant peut qu'il tombe. De plus, quand le cousin de Donald lui offre les fleurs, elle se surprend elle-même à être sincèrement touchée par ce geste...

Confrontation à un énorme dilemme...Modifier

Quelques jours plus tard, alors que Gontran a été promu agent de nettoyage attitré par Picsou, Muguette vient lui rendre visite pour lui apporter son déjeuner. L'employé du milliardaire, se rappelant que son oncle lui a dit de ne laisser entrer personne en son absence, se dit que cela ne concernait en aucun Muguette. Il lui lance ainsi la clé du coffre, lui permettant de rentrer dans le bureau de Picsou...

Mais alors qu'elle s'apprête à s'emparer du sou fétiche, Muguette entend un bruit par la fenêtre. S'approchant de l'ouverture, elle voit son fiancée tomber du toit du bâtiment ! En pleine chute, le jars lui lance un dernier baiser, accompagné de cette phrase : « Adieu, chère Muguette ! Je ne t'oublierai jamais ! »

Un dilemme s'impose à Miss Tick : prendre la pièce, ou sauver son fiancé, avec qui elle n'est en couple que pour récupérer le sou. Elle n'hésite pas une seconde : se dirigeant vers la fenêtre, elle réattribue sa chance à Gontran, ce qui permet à celui-ci d'amortir sa chute en rebondissant sur un store.

Muguette est rassurée : Gontran est sauf. Mais Picsou et Gontran le sont moins : en effet, en défaisant le sortilège de Gontran, elle a également annulé celui qui lui permettait de changer d'apparence ! Découverte, la sorcière laisse le sou derrière elle, n'ayant pas le temps de le prendre.

Rentrée chez elle, Miss Tick se demande pourquoi elle a sauvé Gontran au lieu de prendre la pièce. Le moment d'après, elle se rend compte qu'elle avait de réels sentiments pour Gontran, le trouvant « plutôt mignon »...

En coulissesModifier

La première utilisation de Miss Tick sous cette identité se fait dans le récit des époux Carol et Pat McGreal au scénario, Massimo Fecchi au crayonné, et du Studio Fecchi à l'encrage, Amoureux mais malchanceux, publié pour la première fois en 2004.

Par la suite, Muguette est réutilisée par Michel Nadorp pour le dessin de la couverture du Donald Duck Pocket n°101 paru le 5 février 2004, ainsi qu'en 2016 par le même dessinateur pour la quatrième de couverture du Donald Duck Pocket n°250.

RepriseModifier

Ce déguisement de Miss Tick ressemble étrangement de manière frappante à Miss Lexis, autre identité secrète qu'a utilisé la sorcière à des fins peu scrupuleuses.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .