FANDOM


Non d'un nom ! est une histoire en bande dessinée de dix planches scénarisée par Jan Kruse et dessinée par Vicar, publiée pour la première fois le 5 septembre 2014 aux Pays-Bas. Elle met en scène Balthazar Picsou, Donald Duck et Gontran Bonheur. Elle se déroule à Donaldville.

SynopsisModifier

Picsou souhaite transformer le coin de pêche préféré de Donald et Gontran en résidence de luxe. Mais pour y parvenir, il doit réussir à déloger un locataire peu enclin à déménager.

Résumé completModifier

Fantomiald 2
Attention. Le texte qui suit dévoile certains moments-clés de l’intrigue du récit.
Picsou annonce à Donald et Gontran son intention de mettre fin à leur coin de pêche.

Balthazar Picsou annonce à Donald Duck et Gontran Bonheur qu'il mettra fin à leur coin de pêche.

Si Donald et Gontran ont l'habitude de se disputer à chaque concours, ils arrivent néanmoins à s'entendre lorsqu'ils partent pêcher ensemble dans leur coin préféré. Mais l'euphorie ne dure pas : leur oncle Picsou vient leur annoncer son intention de transformer cet endroit en résidence de luxe, avec un étang asséché en parking. Pour y parvenir, le milliardaire doit faire partir Martin Marin, un locataire venu trente ans auparavant et qui possède un bail à vie. Les deux cousins soutiennent le locataire mais le milliardaire menace alors ses neveux de les déshériter.

Martin Marin n'est pas gêné par la coupure d'électricité

Martin Marin n'est pas gêné par la coupure d'électricité imposée par Balthazar Picsou.

Donald et Gontran décident de rendre visite à Martin Marin afin d'apporter leur soutien dans sa lutte contre leur oncle mais le locataire jure que le milliardaire ne parviendra pas à le faire quitter la maison. Et pourtant, Picsou décide d'abord de lui couper l'électricité. Pas de chance, en arrivant sur place, le canard riche constate que son locataire tient bien sans puisqu'il a des bougies et que la télévision et le frigidaire fonctionnent sur batteries.

Martin Marin prend une douche malgré la coupure d'eau

Malgré la coupure d'eau de Balthazar Picsou, Martin Marin peut prendre une douche.

Après l'électricité, Picsou décide cette fois de lui couper l'eau. Il lui rend visite deux jours plus tard pour voir si Martin Marin a pris la décision de déménage. Non seulement ce n'est pas le cas mais il réussit à avoir de l'eau pour prendre sa douche. Le lendemain, Picsou prend une décision drastique : il engage une équipe de maçons afin de construire un mur autour de la maison de Martin Marin. Révoltés, Donald et Gontran partent régler leurs comptes avec leur oncle richissime.

Négociations entre Picsou et Martin Marin

Négociations entre Balthazar Picsou et Martin Marin.

Le milliardaire amène ses neveux avec lui devant la maison de Martin Marin mais il est déçu de constater qu'il a de quoi manger et boire pendant des années malgré la construction du mur. Picsou n'a alors plus le choix, il doit proposer de l'argent pour que son locataire abandonne la maison. Et c'est au bout de trois heures de négociations que Martin Marin accepte de déménager contre sept millions de dollars.

Martin Marin présente sa corne d'abondance

Martin Marin dévoile son secret : une corne d'abondance magique.

Prêt à déménager, Martin Marin dévoile aux canards son secrets pour tenir : après avoir sauvé un marin Grec de la noyade, il a obtenu en cadeau une corne d'abondance magique capable de faire apparaître tout ce qu'il veut. Puisqu'il n'en a plus besoin, il donne la corne d'abondance à un des deux cousins, un pile ou face aura permis à Gontran de l'emporter. Mais le chanceux, ayant déjà tout ce qu'il lui faut, vend la corne à son oncle Picsou pour mille dollars et l'abandon du projet de résidence de luxe. Erreur pour le milliardaire car avant de partir Martin Marin affirme que la vente de cette corne d'abondance fait disparaître sa magie pour toujours. Mais une promesse doit être tenue et Picsou doit renoncer, le coin de pêche est alors baptisé La corne d'abondance.

Non d'un nom - Fin

En coulissesModifier

Publications françaisesModifier

Cette histoire a été publiée en France dans Picsou Magazine n°535 du 31 janvier 2018.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .