FANDOM


Oncle Picsou et l'extracteur de vérité est une histoire en bande dessinée de trente planches scénarisée par Osvaldo Pavese et dessinée par Romano Scarpa (l'histoire est peut-être encrée par Giorgio Cavazzano). Elle fut publiée pour la première fois le 27 juillet 1969 en Italie. Elle met en scène Balthazar Picsou, Géo Trouvetou, les Rapetou et Riri, Fifi et Loulou Duck. L'action se passe à Donaldville.

Résumé completModifier

Fantomiald 2
Attention. Le texte qui suit dévoile certains moments-clés de l’intrigue du récit.

Géo Trouvetou a voulu réparer une radio portable en y associant des lampes au strombolium mais aucun son ne sort du transistor. Soudain, un démarcheur entre chez lui et lui propose ce qu'il appelle lui-même une escroquerie et une arnaque, ce qui fait fuir le vendeur effrayé. Picsou vient à son tour et annonce vouloir acheter à Géo une invention pour trois fois rien comme d'habitude. Géo comprend enfin que son transistor oblige ceux qui sont devant à dire la vérité, inspirant au milliardaire des idées diaboliques, sachant qu'on ne peut pas dire la vérité dans le monde des affaires.

Après s'en être servi sur son concierge puis sur sa secrétaire Eulalie, Picsou l'utilise sur une dame qui se présente comme la veuve de l'explorateur Jean Brouillé et qui veut lui vendre une mine d'or en Afrique. Après utilisation du transistor, la dame avoue qu'il n'y a pas d'or, que la mine ne lui appartient pas et qu'il s'agissait d'un Rapetou déguisé. Un autre Rapetou prône une surveillance accrue et Picsou fait la boulette de parler de l'invention de Géo. Conséquence, le canard est enlevé et les bandits utilisent sur lui le transistor, ce qui l'oblige à dévoiler tous ses secrets. Ainsi, les Rapetou ont pu voler l'intégralité du contenu du coffre-fort sans être inquiété.

Le lendemain, Riri, Fifi et Loulou, venus réclamer de l'argent, découvrent le coffre-vide et libèrent le gardien. Ils suivent alors une piste menant à un silo mais ils sont capturés à leur tour par les Rapetou. Toutefois, une fois enfermés avec leur oncle, ils arrivent à défaire leurs liens puis libèrent leur oncle qui leur explique la situation. Les neveux utilisent alors le transistor sur les Rapetou pendant le partage du butin et les bandits finissent par se battre, libérant d'abord les canards puis faisant détruire le silo contenant l'argent. Tout est bien qui finit bien : l'argent retourne dans le coffre, les bandits en prison et le transistor extracteur de vérité est détruit.

En coulissesModifier

Publication françaiseModifier

Cette aventure n'aura été publiée que dans Mickey Parade n°1310 Bis du 31 juillet 1977.

Précédée par Oncle Picsou et l'extracteur de vérité Suivie par
Zio Paperone e la cornamusa rabdomante
Histoire de Romano Scarpa

1re parution : 27 juillet 1969
Donald et la treizophobie

Donald et la treizophobie
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .