FANDOM


Périple pour quatre roues ! est une histoire en bande dessinée de douze pages scénarisée par Paul Halas et Marco Rota et dessinée par Marco Rota. Elle a été publiée pour la première fois le 2 janvier 2008 en France. mettant en scène Donald Duck, Balthazar Picsou en image et Filament ainsi que Géo Trouvetou en caméo. L'action se déroule à Donaldville et en Afrique.

Sypnosis Modifier

Donald Duck est journaliste à L’Écho de Donaldville, est envoyé en Afrique du Nord pour assister au rallye le Zenone-Dhomi San. Il suit la caravane du rallye dans sa petite voiture nommée 313, à travers les déserts et les forêts tropicales.

Résumé complet Modifier

Fantomiald 2
Attention. Le texte qui suit dévoile certains moments-clés de l’intrigue du récit.

Monsieur Pondlacopy, rédacteur en chef de La feuille de chou, le pire journal de Donaldville, envoie Donald et sa 313 au Dhomby, le rallye automobile africain où les constructeurs font la publicité pour leurs nouveaux modèles. Le canard aura un petit budget et ne pourra revenir qu'avec un bon papier. Mais en achetant un caméra et une téléphone pour transmettre ses articles, Donald n'a plus que 13,71 dollars de budget.

Deux jours plus tard, en Afrique du Nord, Donald, doté de sandwichs au concombre, arrive à temps pour le départ du rallye. Mais sa 313 se traîne et il est le dernier journaliste à suivre la course. Donald atteint finalement un poste-frontière où les douaniers demandent un visa pour passer la frontière, visa qu'ils peuvent vendre pour cinq cents dollars. Or, Donald ne les a pas, obligeant les douaniers à fouiller le canard.

Après la fouille, ils constatent que Donald n'a pas d'objets de valeur, à l'exception de son téléphone portable. Et lorsque le canard explique l'importance de son métier, les douaniers décident de l'aider. En réalité, ces douaniers sont des bandits venus dépouiller les participants au rallye et ils autorisent Donald à faire un reportage sur eux, de quoi satisfaire monsieur Pondlacopy quand il reçoit l'article. Ils lui donneront également des vivres et de l'argent en cas d'urgence. Donald atteint le désert et rattrape alors la course, constatant de nombreux abandons. Il en profite alors pour envoyer un communiqué sur la situation actuelle.

Après avoir subi une terrible pluie tropicale, Donald atteint la rivière Ulanga devenue infranchissable en raisons des fortes pluies. Et si les 4x4 peuvent passer, ce n'est pas le cas de la 313. Toutefois, en voyant des enfants naviguer sur un canot gonflé, Donald fait surgonfler les pneus de la 313 et peut traverser la rivière Ulanga en naviguant. Plus tard, Donald téléphone à monsieur Pondlacopy pour lui prévenir des nouveaux abandons et qu'il s'agit de la dernière ligne droite du désert. Mais une tempête de sable approche et un mur de sable par la même occasion. Donald a le temps de porter des lunettes de protection et de couvrir sa 313 avec une bâche où il s'abritera en-dessous.

Suite à cette tempête, les voitures rescapées ont des difficultés pour avancer, de même que la voiture d'assistance. De son côté, la 313 finit par s'envoler grâce à la bâche à la suite da la puissance du vent qui redouble. Donald atterrit finalement devant une ville une fois que la tempête a cessé. Il décide de s'y rendre, bien qu'il ne voit aucune trace des autres concurrents. Sur place, il voit qu'il s'agit de la ligne d'arrivée du rallye et, à la grande surprise du canard, Donald est couronné vainqueur du Dhonby.

En effet tous les concurrents ont abandonné et Donald est le seul à atteindre le rallye jusqu'au bout. Et vu qu'il faut un vainqueur, Donald téléphone à monsieur Pondlacopy pour le prévenir de sa victoire. De retour à Donaldville, Donald reçoit une prime de cinquante dollars de la part de son rédacteur en chef, une prime qu'il refuse. En effet, vu qu'il est le seul à arriver au Dhonby, le rallye aura fait la promotion de la 313. Étant donné que le créateur de la 313 a disparu depuis des lustres, Donald est le seul à posséder cette voiture, ce qui fait que les autres constructeurs automobiles lui versent des droits d'auteur à chaque réplique de la 313 vendue.

En coulisses Modifier

Cette histoire a été publiée pour la première fois en France dans Le Journal de Mickey n°2898 du 2 janvier 2008. Elle reviendra dans Les Trésors de Picsou n°32 du 24 septembre 2015.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .