FANDOM


Pakubuwana IX était un chien anthropomorphe de l'univers de Donald Duck.

HistoriqueModifier

Pakubuwana IX est le sultan de Solo, un royaume au centre de l'île de Java.

En 1883, Balthazar Picsou arrive à Java, où Mangkunagara V le sultan du Djokja souhaite lui acheter deux taureaux, afin de remporter le Kerapan Sapi, la course de taureaux annuelle à Madoera. Mais le sultan de Solo, souhaitant à tout prix remporter le Kerapan Sapi à la place de son rival, tend un piège à Picsou pour s'emparer de ses taureaux. Picsou est mis hors d'état de nuire et selon la loi de Java : « Tout bétail errant sur la plaine du Sultan devient la propriété de celui qui le trouve ». Les bêtes reviennent donc au sultan de Solo, et celui-ci part rejoindre Madoera avec ses serviteurs à bord d'un petit bateau à vapeur. Picsou se lance à sa poursuite, et à la suite de l'explosion inattendue de l'île de Krakatoa qui provoque une onde de choc sur la mer, il parvient à reprendre ses taureaux. Cela a pour conséquence une longue série de défaites dans le Kerapan Sapi pour le sultan de Solo, car le sultan du Djokdja ayant fait l'acquisition des taureaux de Picsou gagna plusieurs années d'affilée.

Tout comme Mangkunagara V, Pakubuwana IX semble être muet[1] : il ne parle que par des signes, et est traduit par son propre émetteur verbal.

On peut supposer qu'il est de religion musulmane, puisque l'un de ses serviteurs mentionne le nom d'Allah.

En coulissesModifier

Pakubuwana IX est apparu dans l'histoire Le Cow-boy capitaine du Cutty Sark de Don Rosa, un épisode de la série La Jeunesse de Picsou publié pour la première fois le 11 décembre 1998.

Pour son histoire, Don Rosa s'est inspiré du vrai Pakubuwana IX, neuvième sultan de Surakarta (souvent appelé Solo). Celui-ci est né en 1830, et a régné de 1861 jusqu’à sa mort en 1893. Il est à noter que le sultan n'a pas exercé un vrai pouvoir, les dirigeants de Java étant des colons néerlandais.

Don Rosa aurait trouvé le nom et l'apparence du sultan au sein des archives d'une université de Java, dans des données authentiques de voyages de l'époque.

Notes et référencesModifier

  1. On ignore si le sultan est réellement muet, mais cela paraît improbable, d'autant plus que le sultan rival Mangkunagara V possède lui aussi un émetteur verbal.
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .