FANDOM


Panique au festival de San Trémolo ! est une histoire en bande dessinée de trente-cinq planches scénarisée par Bruno Sarda et dessinée par Giorgio Cavazzano, publiée pour la première fois le 21 février 1988 en Italie. Elle met en scène Balthazar Picsou, Donald Duck, Riri, Fifi et Loulou Duck, Popop Duck, Gontran Bonheur, Fantomiald, John Flairsou, Lusky et les Rapetou. L'action se déroule à Donaldville et à San Trémolo, en Italie.

Résumé completModifier

Fantomiald 2
Attention. Le texte qui suit dévoile certains moments-clés de l’intrigue du récit.

Au dépôt de Balthazar Picsou, le milliardaire chasse un chanteur qui réclame dix mille dollars pour participer au festival de San Trémolo, en Italie, somme s'il ne paierai même pas pour Julio L'Esuiglas. Pourtant, sa maison de disques est en chute libre mais les bons chanteurs coûtent cher. En regardant un Picsou Soir lu par un Donaldvillois au parc grâce à sa longue-vue, il apprend que le festival organise un concours pour débutants avec un disque d'or pour le vainqueur. En voyant la composition du jury, Picsou comprend qu'il gagnera.

Picsou se rend alors chez ses neveux et entend Donald chanter son bain. Il décide alors de l'envoyer au festival tandis que les enfants recommandent plutôt un trio, ce qui permettra de moins remarquer les défauts. Picsou approuve et engage Popop et Gontran. Les trois cousins passeront alors une semaine de cours intensifs, épuisant leur professeur surtout après que Donald ait chanté faux au point de casser des vitres.

Les canards finissent par arriver à San Trémolo, convaincu de la victoire grâce à la chance de Gontran. Ils font néanmoins une halte dans une serre de Picsou afin de donner des instructions tandis que Popop aurait préféré contrôler les glaces A. Glagla, quitte à en mettre sur son pull.

Le festival commence enfin et l'animateur rappelle que le disque d'or qu'il tient dans un coffret sera enfermé dans la forte du théâtre et que le jury sera composé exclusivement d'habitants de San Trémolo. Le premier concurrent est Lusky, représentant la Flairsoudisk sous le nom de Lucky Bondo. D'autant plus que Flairsou arrive et démasque Picsou qui tenta d'influencer le jury vu que la moitié de la ville travaille pour lui, une pratique qui choque Riri, Fifi et Loulou. Mais l'autre moitié travaille pour Flairsou et les deux milliardaires se disputent. Après sa chanson, Lusky reçoit un accueil hostile du public présent.

Le concours se poursuit avec Les Mulets du port, des pêcheurs qui espèrent avoir le disque dur pour compenser une mauvaise année de pêche. Les canards arrivent ensuite sous le nom de L'affaire Mouise Trio avec un look branché comportant des lunettes noires et Donald qui a une veste trop grande. Après que le présentateur ait dû régler un souci de micro coincé, le concours s'achèvera avec la prestation des Rapetou qui interprètent Fais-toi la belle !.

Après leur interprétation, les Rapetou s'enfuient, sans se douter que Donald les surveille. Les trois bandits avaient en effet pour projet de voler la caisse du festival, notamment en endormant le gardien grâce à un somnifère, mais ils ne volent pas le disque d'or en raison d'un trop gros risque. Au festival, L'affaire Mouise Trio et Lusky sont à égalité, conduisant à une bagarre entre les deux milliardaires.

Soudain, toutes les issues sont bouclées : la chambre forte a été forcée et le disque d'or a été volé. Donald innocente les Rapetou mais ceux-ci ont les mains couvertes d'une crème phosphorescente posées sur le disque par le présentateur. Picsou s'énerve contre Donald qui a mal surveillé les bandits tandis que les Rapetou, arrêtés par la police, pleure leur innocente. Donald compte chercher le vrai coupable et découvre alors que le micro scintille à la suite d'un vernis phosphorescent et comprend alors la situation.

Seulement, le Festival doit continuer avec notamment dès le lendemain soir Crock Voisine, chanteur dont Popop a l'autographe. Néanmoins, Donald n'est plus là : les enfants ne l'ont plus vu depuis longtemps, Picsou pense qu'il se cache par honte tandis que Gontran, qui n'a pas réussi à le trouver, pense qu'il fait une sieste. En réalité, Donald et devenu Fantomiald et visite une maison. il enferme le chien dans une cage auto-gonflable puis utilise ses chaussures à ventouses pour atteindre une fenêtre ouverte. Et grâce à son détecteur de coffre-fort, le super-héro trouve une grande découverte cachée derrière un tableau.

Fantomiald retourne alors au festival et montre le disque d'or. Picsou et Flairsou en revendiquent la propriété mais Fantomiald dévoile la supercherie des deux milliardaires et le donne aux Mulets du port afin de rattraper leur année perdue. Le présentateur tente alors de s'enfuir mais Fantomiald l'en empêche. Et pour cause : c'est lui le voleur.

En effet, le coffret qu'il présentait était vide puisque le disque d'or était caché dans son coffre-fort et ses allées et venues ont permis de faire croire à un cambriolage. De plus, il a enduit le micro de vernis juste avant l'entrée des Rapetou pour que leurs mains en soient enduites et il a pu les faire accuser à sa place. Le présentateur avoue : ses affaires allaient et il pensait s'en tirer avec l'argent de l'assurance. Fantomiald rappelle alors le rôle de Donald à la plus grande colère de Gontran : en effet, Donald avait remarqué que le présentateur n'avait plus de gants après le chant des Rapetou avant de que le canards ne trouve les gants en question dans un pot de fleurs.

Le lendemain, San Trémolo organise une fête en l'honneur de Fantomiald avec du poisson gratuit pour tous, Gontran trouvera alors une bague dans le sien, avec aussi les Mulets du port et même pour les Rapetou puisqu'ils sont innocentés. Popop remarque néanmoins que Donald ressemble à Fantomiald et se demande si tous deux ne sont pas la même personne, une idée qui provoque les moqueries de Riri, Fifi et Loulou.

En coulissesModifier

Dans la version originale, il y a des très précises allusions au Festival de Sanremo, la manifestation de chant la plus populaire en Italie, malgré sa discutable valeur musicale : le festival est appelé le « Sanromolo » ; le trio Donald, Gontran et Popop est une parodie du trio Morandi, Tozzi et Ruggeri, le dernier membre nommé ainsi pour ses lunettes noires, qui remportait la victoire à Sanremo l'année 1987 ; le chanteur Toto Mugugno, littéralement, « Toto Grognon » en français, est une caricature de Toto Cotugno, un auteur-compositeur qui participa au festival quinze fois.

Publication françaiseModifier

Ce récit a été publié en France uniquement dans Le Journal de Mickey n°2030 du 17 mai 1991. Pour que le récit tienne dans les standards du magazine, il a été remanié dans un récit en quatre bandes par page pour un total de quinze pages.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .