FANDOM


Paolo Mottura (né le 26 juin 1968 à Pignerol) est un scénariste, dessinateur, encreur et coloriste italien de bande dessinée.

BiographieModifier

Paolo Mottura est né le 26 juin 1968 à Pignerol, dans une famille de classe moyenne, dans le Nord-Est. Dès son plus jeune âge, il est plutôt introverti : il aime s'isoler pour griffonner sur un morceau de papier tandis que ses pairs jouent au football. Il conçoit et créé alors ses premiers personnages dans sa première histoire, Bobo l'elefante e il camion Berlini. Durant cette période, il participe à son premier concours de dessin ; son travail, intitulé Uomo meditabondo con albero, est mal compris et finit donc avant-dernier. C'est au court de ses années au lycée que ses œuvres commencent enfin à être appréciées par ses pairs, des dizaines d'illustrations que Paolo échange à ses camarades contre leur aide ou contre des snacks. Au cours de son service militaire, il réalise des calendriers commémoratifs ainsi qu'un méga-poster de Sturmtruppen, toujours exposé dans la caserne de Pizzolato à Trente. La reconnaissance de ses compères et leur admiration combiné avec son grand amour pour le dessin, va le pousser à poursuivre une carrière de dessinateur professionnel.

L'occasion de rejoindre Disney se présente en 1989, quand il rencontre Giovan Battista Carpi, responsable de l'académie Disney à l'époque. Ce dernier, le met à l'épreuve et lui demande de réalisé un gag mettant en scène Donald Duck ; son premier travail pour Disney est ainsi publiée en décembre 1989 dans le Topolino (libretto) n°1775[1]. Par la suite, il réalise sa première histoire complète pour le studio, scénarisée par Giorgio Pezzin pour le synopsis de Manuela Marinato, publiée en mai 1990 dans le Topolino (libretto) n°1798. Sa carrière est alors définitivement lancée. Parallèlement, il produit diverses illustrations dans le domaine du licensing (cartes de vœux, puzzles, études de personnages en 3D, story-board, etc.) pour des sociétés telles que Ricordi Arti Grafiche, Ferrero, Clementoni ou encore Disney Livres. En 1998, Il reçoit le prix Mickey d'or pour la meilleure histoire Disney 1997. Il se lance dans la peinture en réalisant des œuvres utilisant des techniques mixtes sur des surfaces constituées de plusieurs matières. Là encore, son travail est couronné par différents prix.

Paolo Mottura faisait partie de cette génération d'artistes qui, au milieu des années 1990, a contribué à révolutionner les bandes-dessinés Disney. Il contribua sur plusieurs histoires de la nouvelle série Paperinik New Adventures ainsi que les mini-séries Il grande Burton La Valle et Io sono Xadhoom. Depuis 2003, Mottura a eu l'occasion de faire de la bande dessinée franco-belge, sa grande passion. Après avoir rencontré l'éditeur des Les Humanoïdes Associés dans une foire, il est contacté par ce dernier qui lui propose de collaborer avec le scénariste Christophe Bec sur une nouvelle série. Ce dernier a écrit trois ouvrages conçus par Mottura : Carême, DEUS et Redemption ; le premier lui vaudra le prix Albert Uderzo en 2005 au salon de la bande dessinée de Nimes. En parallèle, il poursuit son travail pour Disney pour qui il réalise diverses histoires et notamment la saga La storia vista da Topolino avec Giorgio Pezzin et Marco Palazzi. En 2010, en collaboration avec Fabio Celoni, il collabore à la bande dessinée adapté du jeu vidéo Epic Mickey, scénarisée par l'américain Peter David. Il réalise également l'histoire Un amour oublié..., de la saga Fantomiald, scénarisée par Giorgio Salati.

En 2011 à l'occasion du 150e anniversaire de l'unification de l'Italie. Il illustre l'histoire scénarisée par Marco Bosco, Topolino e l'Italia ri-unita[2]. En 2012, il contribue à la saga DoubleDuck avec l'histoire Code Olympus, et réalise également l'histoire Retour à la "Dolce Vita" en hommage à Federico Fellini[3]. En juin 2013, sur des textes de Francis Artibani, il dessine Moby Dick, parodie du célèbre roman éponyme publié en 1851 par l'auteur américain Herman Melville.

Amoureux de voyages, Paul a récemment déménagé son studio dans un ancien wagon de train, grâce auquel il peut se déplacer d'une région à l'autre tout en continuant à travailler. Artiste éclectique et polyvalent, il maîtrise diverses techniques, de la peinture avec du sable à la sculpture sous-marine, bien qu'il reste encore principalement connu pour son activité dans le domaine de la bande dessinée.

En coulissesModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

  1. I TL 1775-F Il troppo scioglie
  2. I TL 2883-1P Topolino e l'Italia ri-unita
  3. I TL 2935-1 Retour à la "Dolce Vita"
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .