FANDOM


Picsou Soir a 20 ans ! est une histoire en bande dessinée de neuf pages scénarisée par Gérson L. B. Teixeira et dessinée par Verci de Mello. Elle a été publiée pour la première fois en janvier 1988 au Brésil. Elle met en scène Balthazar Picsou, Donald Duck et Popop Duck. L'action se déroule à Donaldville.

Résumé completModifier

Fantomiald 2
Attention. Le texte qui suit dévoile certains moments-clés de l’intrigue du récit.

Picsou Soir est au plus mal : le journal de Balthazar Picsou a en effet perdu son dernier lecteur, Casimir Crouton, qui l'achetait en réalité pour la niche de son chien mais qui finit par se retourner contre le journal après une allergie développée sur l'animal. Suite à cela, Popop propose d'utiliser du papier recyclé et une encre hypoallergique, ce que refuse Picsou.

Donald et Popop ont en fait découvert que la semaine prochaine, Picsou Soir aura 20 ans et les deux cousins proposent alors l'organisation d'une grande fête pour célébrer cela. Après négociations, Popop voit tout de suite les choses en grand avec 3 000 invitations dorées sur vélin mais le chèque obtenu par Donald a un montant tellement petit que cela oblige Popop à revenir sur terre avec 200 invitations sur papier pelure sans enveloppe.

La grande fête de Picsou Soir a lieu dans la salle la plus luxueuse de Donaldville partagée avec d'autres personnes suite au faible budget alloué par Picsou. De plus, le milliardaire n'arrive pas à garder les invités qui s'étaient trompés d'emplacement et qui ne supportent pas les cocktails à l'eau. De plus, Casimir Crouton y est présent avec un vétérinaire choqué par l'allergie du chien développée par Picsou Soir, et Picsou, qui tient à récupérer son plus ancien client qui ne le reconnaît pas, promet alors l'utilisation de papier recyclé et d'encre hypoallergique. Vexé de voir son oncle récupérer pour lui son idée qu'il désapprouvait quelques jours auparavant, Popop le fait remarquer de manière véhémente.

Suite à cela, Popop est pourchassé par Picsou, lui-même pourchassé par Casimir Crouton et sans le vouloir, Popop défait le cordage séparant les emplacements de la salle. Par conséquent, tous font la fête ensemble et Popop annonce que cette fête est offerte par Picsou Soir, offrant au journal un triomphe pour son anniversaire.

Le surlendemain, les ventes de Picsou Soir explosent grâce à cette fête et Picsou est de bonne humeur. Du moins, jusqu'à ce que Popop lui présente la facture de la location de la salle. En effet, suite à la disparition des cordages, il n'a pas réussi à retrouver ceux qui ont loué les autres emplacements et Picsou renvoie alors son neveu d'un bon coup de pied et d'une chute vertigineuse l'obligeant à avoir le corps presque entièrement bandé.

En coulissesModifier

Publication françaiseModifier

En France, cette aventure n'a été publiée que dans le Picsou Magazine n°229 du 13 février 1991. Dans cette publication, on peut souligner le fait que le magazine arrive à se tromper sur l'orthographe de Picsou, le rebaptisant Piscou.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .