FANDOM


Picsou et les brioches de Noël est une histoire en bande dessinée de trente-trois pages scénarisée par Carlo Panaro et dessinée par Sandro Del Conte. Elle fut publiée pour la première fois le 22 décembre 1991 en Italie. Elle met en scène Balthazar Picsou, Donald Duck, Riri, Fifi et Loulou Duck et les Rapetou. L'action se déroule à Donaldville.

Résumé completModifier

Fantomiald 2
Attention. Le texte qui suit dévoile certains moments-clés de l’intrigue du récit.

Picsou se réjouit des bénéfices faits à Noël d'autant que Donald et ses neveux reviennent avec un petit sapin et des décorations achetées d'occasion. Mais seuls les enfants le mettent en place, vu que Donald compte participer au concoure de la commune pour réaliser un nouveau gâteau qui deviendra le gâteau spécial Donaldville avec un grand prix à la clé, ce qui conduit à un désespoir de Picsou, ignorant l'existence de ce concours.

Les décorations de Noël étant en réalité des micros des Rapetou, les bandits décident de mettre un plan lié à ce concours pour voler Picsou. Ainsi, alors que Picsou était en ligne avec Monsieur Box suite à son rapport annuel sur les boîtes de conserves, un pâtissier nommé Jean Bon (Qui sera en réalité un Rapetou déguisé) lui propose de créer un nouveau gâteau de Noël que Picsou inscrira en son nom et le canard tombe dans le piège.

S'en suit alors la deuxième partie du plan : faire perdre du temps à Picsou pendant que le Rapetou pâtissier cherche à ouvrir le coffre refermant des diamants d'autant que Baptiste a pris son jour de congé annuel. Tout d'abord il s'agit de lui amener un colis et de le faire ralentir en demandant des pièces d'identité et de lui faire ouvrir dehors. Le colis refermant un autre colis qui lui-même referme un autre colis et ainsi de suite jusqu'à trouver un nougat périmé. Ensuite, un autre Rapetou déguisé en vieillard fait croire à Picsou qu'il est un de ses proches jusqu'à ce que le pâtissier réussisse enfin à ouvrir le coffre et récupérer les diamants, le faux-vieillard fait alors croire qu'il a confondu Balthazar Picsou et Balthazar Radinus.

Picsou raccrochant au nez de monsieur Box qui a fini par s'endormir et va voir le pâtissier, ce dernier lui fait croire qu'il a mis du sel au lieu du sucre et qu'il doit le jeter. Mais les diamants font du bruit et Picsou comprend que le pâtissier est en fait un voleur qui en a après les diamants. Le Rapetou réussit alors à échapper à Picsou avec le gâteau rempli de diamants mais c'est le début d'une course poursuite qui les mène jusqu'au concours de gâteau où personne n'est proche de la victoire, pas même Donald où son gâteau en forme de comète est plutôt considéré comme un gâteau de carnaval. Le Rapetou pâtissier heurte un passant qui le frappe, obligeant le bandit à lâcher le gâteau qui atterrit sur la table du concours, séduisant le jury. Les Rapetou sont alors proclamés vainqueurs, récoltent le chèque.

Les enfants pauvres de Donaldville sont alors invités pour manger les gâteaux, ce qui émeut les Rapetou qui décident alors de leur donner le chèque. Ému par cette générosité, Picsou décide alors de fermer les yeux sur le vol des Rapetou et laissant d'ailleurs lui-même les diamants à un enfant, estimant qu'ils seront plus utiles à ces enfants qu'à lui.

En coulissesModifier

Publication françaiseModifier

En France, en elle-même, cette aventure n'a été publiée que dans le Mickey Parade n°157 du 23 décembre 1992. Elle sera par la suite rééditée au format BD-jeux dans Mickey Jeux n°93 du 15 décembre 1999.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .