FANDOM


m (Remplacement, remplacement: {{o}} → °)
 
(Une révision intermédiaire par un utilisateur est masquée)
Ligne 7 : Ligne 7 :
 
|scénaristes = [[Alain Clément]]
 
|scénaristes = [[Alain Clément]]
 
|dessinateurs = [[Gen-Clo]]
 
|dessinateurs = [[Gen-Clo]]
|première publication = {{France}}<br>29 mars 1995<br>''[[Le Journal de Mickey]]'' n{{o}}2232}}
+
|première publication = {{France}}<br>29 mars 1995<br>''[[Le Journal de Mickey]]'' n°2232}}
 
'''''Poison d'avril''''' est une histoire en bande dessinée de huit planches scénarisée par [[Alain Clément]] et dessinée par [[Gen-Clo]]. Elle fut publiée pour la première fois le 29 mars 1995 en [[France]]. Elle met en scène [[Mickey Mouse]], [[Minnie Mouse]], le commissaire [[Finot]] et le [[Fantôme noir]]. L'action se déroule à Mickeyville.
 
'''''Poison d'avril''''' est une histoire en bande dessinée de huit planches scénarisée par [[Alain Clément]] et dessinée par [[Gen-Clo]]. Elle fut publiée pour la première fois le 29 mars 1995 en [[France]]. Elle met en scène [[Mickey Mouse]], [[Minnie Mouse]], le commissaire [[Finot]] et le [[Fantôme noir]]. L'action se déroule à Mickeyville.
 
==Résumé complet==
 
==Résumé complet==
{{Modèle:Spoiler}}
+
{{Spoiler}}
   
 
Nous sommes le 31 mars. Alors qu'il se promenait dans les rues de Mickeyville à regarder les publicités affichées, Mickey remarque une étonnante campagne sur les bus : "Avis à Mickey : demain, je t'aurai!", ce qu'il considère comme une farce. Jusqu'à ce que le commissaire Finot l'intercepte, sous le regard amusé du Fantôme noir, et lui garantit que [[Dingo]] ou [[Génius]] n'ont pas fait ce que Mickey considère comme une plaisanterie. Par conséquent, Mickey est consigné chez lui, où Minnie l'attend, entouré par quatre gorilles armés et commandés par le capitaine Tonneau, et ce jusqu'au 2 avril.
 
Nous sommes le 31 mars. Alors qu'il se promenait dans les rues de Mickeyville à regarder les publicités affichées, Mickey remarque une étonnante campagne sur les bus : "Avis à Mickey : demain, je t'aurai!", ce qu'il considère comme une farce. Jusqu'à ce que le commissaire Finot l'intercepte, sous le regard amusé du Fantôme noir, et lui garantit que [[Dingo]] ou [[Génius]] n'ont pas fait ce que Mickey considère comme une plaisanterie. Par conséquent, Mickey est consigné chez lui, où Minnie l'attend, entouré par quatre gorilles armés et commandés par le capitaine Tonneau, et ce jusqu'au 2 avril.
   
Mickey se plaint de ce qu'il appelle un poison d'avril jusqu'à ce qu'il a une idée : il échange ses vêtements avec Minnie, ce qui lui permet d'enquêter sans être inquiété à la régie publicitaire des transports en commun de Mickeyville où l'utilisation de ses charmes féminins permet au régisseur de transgresser les règles pour obtenir ce qu'il désire. Mais le Fantôme noir se rend chez Mickey et plante alors quelque chsoe dans le dos de Minnie pendant que celle-ci était inattentive.
+
Mickey se plaint de ce qu'il appelle un poison d'avril jusqu'à ce qu'il a une idée : il échange ses vêtements avec Minnie, ce qui lui permet d'enquêter sans être inquiété à la régie publicitaire des transports en commun de Mickeyville où l'utilisation de ses charmes féminins permet au régisseur de transgresser les règles pour obtenir ce qu'il désire. Mais le Fantôme noir se rend chez Mickey et plante alors quelque chose dans le dos de Minnie pendant que celle-ci était inattentive.
   
 
Le régisseur donne à Mickey la confirmation que le Fantôme noir est derrière cela avec un mot indiquant qu'il savait que Mickey serait ici et qu'il se rend chez lui. Inquiet pour Minnie, Mickey fonce chez lui et est rassuré de voir que Minnie va bien mais constate bien que le Fantôme noir a posé une réplique de sa signature dans le dos de Minnie. Après avoir récupéré ses vêtements, Mickey expose le résultat de son enquête au commissaire Finot et tous se rendent à la régie publicitaire afin que Mickey y dépose un message.
 
Le régisseur donne à Mickey la confirmation que le Fantôme noir est derrière cela avec un mot indiquant qu'il savait que Mickey serait ici et qu'il se rend chez lui. Inquiet pour Minnie, Mickey fonce chez lui et est rassuré de voir que Minnie va bien mais constate bien que le Fantôme noir a posé une réplique de sa signature dans le dos de Minnie. Après avoir récupéré ses vêtements, Mickey expose le résultat de son enquête au commissaire Finot et tous se rendent à la régie publicitaire afin que Mickey y dépose un message.

Version actuelle en date du février 23, 2018 à 23:58

Poison d'avril est une histoire en bande dessinée de huit planches scénarisée par Alain Clément et dessinée par Gen-Clo. Elle fut publiée pour la première fois le 29 mars 1995 en France. Elle met en scène Mickey Mouse, Minnie Mouse, le commissaire Finot et le Fantôme noir. L'action se déroule à Mickeyville.

Résumé completModifier

Fantomiald 2
Attention. Le texte qui suit dévoile certains moments-clés de l’intrigue du récit.


Nous sommes le 31 mars. Alors qu'il se promenait dans les rues de Mickeyville à regarder les publicités affichées, Mickey remarque une étonnante campagne sur les bus : "Avis à Mickey : demain, je t'aurai!", ce qu'il considère comme une farce. Jusqu'à ce que le commissaire Finot l'intercepte, sous le regard amusé du Fantôme noir, et lui garantit que Dingo ou Génius n'ont pas fait ce que Mickey considère comme une plaisanterie. Par conséquent, Mickey est consigné chez lui, où Minnie l'attend, entouré par quatre gorilles armés et commandés par le capitaine Tonneau, et ce jusqu'au 2 avril.

Mickey se plaint de ce qu'il appelle un poison d'avril jusqu'à ce qu'il a une idée : il échange ses vêtements avec Minnie, ce qui lui permet d'enquêter sans être inquiété à la régie publicitaire des transports en commun de Mickeyville où l'utilisation de ses charmes féminins permet au régisseur de transgresser les règles pour obtenir ce qu'il désire. Mais le Fantôme noir se rend chez Mickey et plante alors quelque chose dans le dos de Minnie pendant que celle-ci était inattentive.

Le régisseur donne à Mickey la confirmation que le Fantôme noir est derrière cela avec un mot indiquant qu'il savait que Mickey serait ici et qu'il se rend chez lui. Inquiet pour Minnie, Mickey fonce chez lui et est rassuré de voir que Minnie va bien mais constate bien que le Fantôme noir a posé une réplique de sa signature dans le dos de Minnie. Après avoir récupéré ses vêtements, Mickey expose le résultat de son enquête au commissaire Finot et tous se rendent à la régie publicitaire afin que Mickey y dépose un message.

Le lendemain, 1er avril, les bus circulent avec le message "Erreur, Fantôme noir : aujourd'hui encore, c'est moi qui t'aurai ! Signé : Mickey". Sous une pluie battante et avec un imperméable sur lui, Mickey attend patiemment que le Fantôme noir se découvre. Le bandit entre alors en scène et colle un poisson noir dans le dos de Mickey, étant donné qu'il s'était juré de lui épingler un poisson dans le dos. Manque de chance pour lui, c'était sur le ventre de Mickey qui arborait un masque derrière la tête pour faire croire qu'il était dans le dos, faisant ainsi déjouer le plan machiavélique du Fantôme noir. Le commissaire Finot s'étonne que Mickey n'essaie pas de l'arrêter mais comme l'explique Mickey, faire un poisson d'avril n'a rien d'un délit, d'autant qu'il espère que c'est le cas vu que le bus qui a permis au Fantôme noir de s'échapper a un poisson géant accroché à l'arrière avec écrit "Bon 1er avril, Fantôme noir  Signé : Mickey" ainsi qu'une campagne publicitaire "PS : À tous les lecteurs du Journal de Mickey aussi !"

En coulissesModifier

Publication françaiseModifier

Cette aventure n'a été publiée qu'une seule fois en France : dans Le Journal de Mickey n°2232 du 29 mars 1995.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .