FANDOM


Le Prince des Nuées, aussi appelé le Seigneur des Ténèbres, est un être humanoïde d'espèce indéterminée de la dimension d'Ululand, de l'univers de Mickey Mouse.

C'est le principal "méchant" de la saga de l'épée de glace de Massimo De Vita.

Historique Modifier

Être d'Ululand, le Prince des Nuées a des origines bien mystérieuses. On sait qu'il est d'aspect humanoïde, mais a des cornes et un grand nez crochu. Cependant, il a perdu son corps physique après avoir une fois été détruit par la puissance de l'Épée de Glace brandie par le guerrier inter-dimensionnel Alf, qui ne lui a laissé que son ombre.

Il porte presque en permanence un masque métallique pourvu de divers mécanismes, étant également insufflé de magie noire induisant chacun de ses atomes.

Le Prince des Nuées règne de sa Vallée d'Ombre dans le Nord-Est du pays d'Argaar. Il commande des armées d'émissaires solidement armés, chevauchant des créatures volantes. Avec son pouvoir de Persuasion hypnotique, il parvient à soumettre le peuple et exige un tribut annuel.

Le Prince des Nuées finit par être tué une bonne fois pour toutes par la lumière de l'Épée de Glace. Ne subsiste que son masque, qui garde encore sa puissance de destruction et influence maléfique, maudissant tout le pays d'Argaar longtemps après la mort de son perfide propriétaire. Ce sombre héritage du Prince sera définitivement détruit par la Belle aux cieux dormant.

En coulisses Modifier

Le Prince des Nuées apparaît pour la première fois dans Mickey et l'épée de glace (Topolino e la spada di ghiaccio), le 12 décembre 1982.

On le mentionne encore dans les autres épisodes de la saga (Aventure en terre d'Argaar, Mickey et le prince des nuées et La Belle aux cieux dormant) et son masque réapparaît encore deux fois.

L'aspect du Prince est très probablement inspiré de celui de Dark Vador, célèbre méchant de la série de films Star Wars.

Le nom de "Prince des Nuées" a déjà été utilisé dans le poème L'Albatros de Charles Baudelaire, où le terme décrit le poète lui-même.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .