FANDOM


Les proto-espèces XR-29 sont des monstres extraterrestres de la série PowerDuck.

HistoriqueModifier

Les proto-espèces XR-29 sont des monstres extraterrestres créés, à titre expérimental, par les Évroniens (plus précisément sous les ordres du commandant Edkon) afin d'anéantir une fois pour toutes les gardiens de la galaxie. Ces monstres sont invincibles, les armes des gardiens ne font que les renforcer : seul un Évrogun peut paralyser un de ses membres. Lorsqu'Edkon voulut les tester sur un astéroïde abandonné, ces créatures étaient incontrôlables. L'escadron d'Edkon ne put rien faire pour les arrêter : mais, avec l'aide de l'escadron de Gorthan, alors commandant, cela aurait été peut-être possible. Cependant, Gorthan refusa catégoriquement : il voulait sauver la vie de ses hommes, mais surtout se débarrasser de son ennemi pour grimper dans la hiérarchie Évronienne. L'astéroïde explosa : puis, des fragments de cet astéroïde s'écrasèrent sur Terre...

Des années plus tard, Uno creuse un tunnel de secours près de la Ducklair Tower. C'est alors qu'il découvre un des survivants de la proto-espèce avec Edkon. Il est attaqué par le monstre, et prévient PowerDuck : il est aussi aidé par Edkon, mais il est trop affaibli pour vaincre le monstre. À l'arrivée du gardien, Edkon devient furieux et oublie le monstre, pour vaincre PowerDuck. Après un combat sans merci, Uno les ramène à la raison et leur explique la situation : la créature veut de l'énergie, et elle s'apprête à attaquer Duckburg : Edkon et le gardien doivent coopérer pour vaincre ce monstre. Uno renforce l'arme du commandant Évronien, et ce dernier donne à PowerDuck une cage pour emprisonner le monstre. Bien que les rôles soient inversés à cause de la puissance de cette créature, PowerDuck réussit à abattre la proto-espèce et Edkon à l'emprisonner : c'est la fin pour cette espèce expérimentale.

En coulissesModifier

Les proto-espèces XR-29 ne sont apparues dans la série PowerDuck que dans l'histoire Mauvaise rencontre d'Alberto Lavoradori, Giovanni Rigano et Cristina Giorgilli, publiée pour la première fois en mars 2004.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .