FANDOM


Quand les robots font la loi est une histoire en bande dessinée de dix planches, scénarisée par Tormod Løkling et dessinée par Arild Midthun. Elle a été publiée pour la première fois le 1er juillet 2015 en Finlande. Elle met en scène Donald Duck, Géo Trouvetou, le maire de Donaldville, Riri, Fifi et Loulou Duck et Owl Judge. L'action se déroule à Donaldville.

Résumé completModifier

Fantomiald 2
Attention. Le texte qui suit dévoile certains moments-clés de l’intrigue du récit.

La mairie de Donaldville a décidé d'instaurer des robots contractuels inventés par Géo Trouvetou afin d'avoir des employés qui ne soient pas indulgents avec les gens qu'ils connaissent. Donald en sera immédiatement victime et devra payer une amende pour s'être garé 0,5 cm trop près d'une bouche à incendie, ce qui lui vaudra d'être classé en tant que contrevenant de classe 1. Le maire lui fera d'ailleurs la morale en précisant qu'il faut payer l'amende et non la manger.

Le lendemain, à défaut de cinéma, Donald propose une partie de tir à l'arc à ses neveux. Mais les robots, désormais promus policiers, contiennent toutes les lois en vigueur à Donaldville grâce au nouveau programme de Géo et verbalisent Donald pour utilisation d'un arc et de flèches en ville. Donald tire alors une flèche en direction des robots mais ses neveux l'en empêchent et, tout comme Géo, donnent raison aux robots. Exaspéré, Donald fuit et croise d'autres habitants verbalisés : une serveuse pour oubli d'un abreuvoir pour chevaux, un automobiliste pour avoir changé un pneu à plat ou encore une autre pour jet de détritus alors qu'il est tombé sur le trottoir. il croisera également un homme en montgolfière verbalisé pour recouvrement illégale de la statue de Cornélius Écoutum alors que Donald avait crevé son ballon avec une flèche, chose qu'il préférera cacher à l'individu.

À la mairie, Donald commence par le palais de justice, pensant qu'Owl Judge désapprouvera les robots. Il assiste à un procès où une dame est accusée d'agression sur le robot policier Rob-Ert, déclencheant une fuite d'huile, car elle a été verbalisée pour abandons d'organismes vivants, elle s'était juste mouchée et a jeté son mouchoir. Le magistrat la condamne alors à dix jours de prison pour violence contre un officier de police. Et lorsque Donald cherche à comprendre pourquoi il soutient les robots, le juge explique alors que toutes les infractions sont prouvées et qu'il sera bientôt inutile.

Donald veut alors se plaindre au préfet de police mais ce sont les robots qui sont dorénavent préfets, plus précisdément le robot Rob-In. Il ne lui reste plus que le maire mais ce dernier ne veut rien savoir, partant du principe que ceux qui n'ont rien à se reprocher n'ont rien à craindre de la police. Donald sort alors un vieux livre de lois pour convaincre le maire que certaines d'entre elles sont obsolètes ou ne devraient être que des recommandations. Ainsi, une loi dit qu'hypnotiser sans raison un élu sera considéré comme une atteinte à l'ordre public. Pour prouver ses dires, Donald tente d'hypnotiser le maire, convaincu que le maire ne marche pas, en suggérant qu'il est pigeon. Pas de chance pour le canard, son hypnose a fonctionné.

Se prenant alorspour un pigeon, le maire tente de picorer au mat d'un drapeau. Donald tente alors de rechercher le maire mais le mât se brise. Donald sauve alors le maire mais tous deux finissent dans le bureau du préfet en brisant une vitre. Donald se retrouve alors accusé d'agression d'un officier de police, destruction volontaire de biens, effraction, saut à l'élastique sans permis et hypnose d'un élu municipal. Suite à cela, le préfet Rob-In récupère les pouvoirs du maire qui signe un document justifiant ce transfert. Rob-In devient devient désormais le maître androïde, sachant que tous les citoyens devront l'appeler ainsi, et que tout acte pouvant être illégal dans le futur sera immédiatement puni, de quoi exciter Rob-Ert qui désire un plus gros ventilateur.

Donald part alors en catastrophe chez Géo qui trouve que son ami exagère. Mais il change vite d'avis quand il est arrêté pour assistance à un ennemi de l'État. Il aide Donald à s'enfuir et ce dernier rentre chez lui et essaie de convaincre ses neveux de partir avec lui. Mais Donald est arrêté et est même obligé d'appeler Rob-Ert "Grand maître androïde".

Les enfants font un cadeau à Rob-Ert, à savoir de l'huile de synthèse. En réalité, les enfants ont tenu à montrer que Rob-Ert est coupable de corruption en acceptant cette huile. Le maître androïde n'est pas inquiet puisque la loi ne vaut que pour les cadeaux de plus de dix dollars, ce qui est le cas de cette huile qui vaut dix dollars et quinze cents. Rob-Ert arrête Rob-In mais le deuxième robot désapprouve et tous deux se battent. Géo leur préconise alors d'utiliser respectivement les boutons d'arrêt sur la nuque, le déclenchement simultané de ces boutons neutralise alors les deux androïdes. Donald en profite pour sortir un pain rassis de la poubelle pour le maire.

Ainsi, Donald et Géo recyclent ces deux robots en en faisant une statue pour la ville intitulée "Corps-à-corps bureaucratique". Lors de l'inauguration, le maire, qui mange le pain rassis de Donald, n'arrive pas à s'expliquer son envie de se percher au sommet de leur statue.

En coulissesModifier

Publication françaiseModifier

Ce récit a été publié en France pour la première fois dans Le Journal de Mickey n°3300 du 16 septembre 2015.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .