FANDOM


Rapallo est une ville italienne située dans la ville métropolitaine de Gênes, dans la région Ligurie, dans le nord-ouest de l'Italie[1].

HistoriqueModifier

Rapallo est une ville italienne de 29,796 habitants, De 1805 à 1814, Rapallo fit partie de l'arrondissement de Chiavari, dans le département des Apennins, créé le 6 juin 1805, dans le cadre de la nouvelle organisation administrative mise en place par Napoléon Ier en Italie et supprimée le 11 avril 1814, après la chute de l'Empire. C'est à Rapallo que fut composée en 1901 l'ébauche de ce qui allait devenir la symphonie nº 2 de Sibelius. Le 12 novembre 1920, le traité de Rapallo y fut signé. Un autre traité y fut conclu, le 16 avril 1922, entre l'Allemagne et l'URSS, dans le but de normaliser leurs relations.

Château de Rapallo

le château de Rapallo dessiné par Luciano Bottaro

L'un de ses plus célèbres monument est le castello sul mare classé monument national italien par le ministère des Biens culturels, construit au début XVIe siècle et positionné en face de l'eau sur la promenade Vittorio Veneto. À l'intérieur se trouve une petite chapelle dédiée à saint Gaétan, construite en 1688 avec une coupole caractéristique avec sa cloche, bien visible à l'extérieur du château. Actuellement le château accueil des expositions artistiques et culturelles.

En coulissesModifier

Piazzetta Luciano Bottaro

La ville de Rapallo apparaît pour la première fois dans l'histoire scénarisée par Carlo Chendi et dessinée par Luciano Bottaro, L'histoire du portrait soustrait datée de septembre 1972. la ville fut rendu célèbre par Bottaro natif de la ville, qui l’utilisa dans plusieurs de ses histoires ; des aventures de Pepito a Pinocchio à Donald Duck et Balthazar Picsou, qui se rendirent au château de Rapallo à la recherche du trésor qui y fut caché par Picsolin au XVIe siècle[2]. Le 25 novembre 2007, une année après la disparition de l'artiste, la commune renomma la placette en face du fameux château en piazzetta Luciano Bottaro en hommage à l'artiste[3].

Notes et référencesModifier

  1. Rapallo sur Wikipedia
  2. Château de Rapallo sur Wikipedia
  3. Lire l'article sur Il Secolo XIX (en italien)
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .