FANDOM


Retour en Californie bandeau

Retour en Californie est une histoire en bande dessinée de vingt-huit planches scénarisée et dessinée par Carl Barks publiée pour la première fois en mai 1951 aux États-Unis. Elle met en scène Donald Duck et Riri, Fifi et Loulou Duck, ainsi qu'une ribambelle de personnages du passé, dont Panchita Gaspar, Rolando, Don Porko de Lardo, Don Gaspar et Ezra. Elle se déroule en Californie.

SynopsisModifier

Alors qu'ils sortent de l'autoroute pour faire du tourisme, Donald raconte à ses neveux le temps heureux des haciendas espagnoles et des villages indiens, quand ils ont un accident et, entre rêve et réalité, se retrouvent à l'époque de la vieille Californie. Ils vont alors faire la connaissance de plusieurs personnages et vont aider Panchita et Rolando dans leur amour, malgré Don Porko de Lardo qui souhaite lui aussi épouser Panchita...

Résumé completModifier

Fantomiald 2
Attention. Le texte qui suit dévoile certains moments-clés de l’intrigue du récit.
Panneaux Maine et Kansas

Donald racontant l'histoire de la Californie à ses neveux.

Alors qu'ils faisaient du tourisme sur la route de Los Angeles, Donald et ses neveux se retrouvèrent bloqués au sein d'un immense embouteillage. Ils décidèrent donc de prendre une petite route secondaire pour en sortir, et à la demande de ses neveux, Donald leur raconta l'histoire de la Californie. Les Espagnols y possédaient d'immenses haciendas, et cohabitaient avec les Indiens qui construisaient de superbes missions. Mais en 1848, on y découvrit de l'or, ce qui mit fin à cette paisible époque. Les canards passèrent devant une vieille hacienda en ruine, tout en s'enfonçant de plus en plus dans l'arrière pays. Mais alors qu'il était déconcentré par une remarque d'un neveu, Donald fonça dans un énorme rocher avec sa voiture...

Un peu plus tard, Donald et ses neveux se réveillèrent dans une réserve indienne, et rencontra l'homme-médecine de la tribu. Celui-ci leur avait confectionné un breuvage d'herbes, que les canards burent immédiatement, et les indiens commencèrent à danser autour d'eux. Quelques minutes plus tard, ils étaient sur pied : ils saluèrent les indiens et partirent retrouver leur voiture. Ils retrouvèrent le rocher contre lequel ils s'étaient écrasés, mais la voiture ainsi que la route avaient disparu ! La ville qu'ils venaient de traverser avait également disparu, les montagnes autour étaient devenues boisées, et Donald se retrouve nez-à-nez avec un ours, dont le dernier avait disparu dans la région il y a quatre-vingt ans ! Soudain, un des neveux compris ce qui leur était arrivé : ils rêvaient de l'ancienne Californie, celle d'avant la ruée vers l'or.

Retour en Californie 6

Donald et ses neveux découvrant la vieille hacienda habitée.

Les canards décidèrent donc d'en profiter, et de découvrir cette ancienne Californie. Mais ils ne purent guère en profiter au début, car les prairies étaient jonchées de taureaux qui les poursuivaient inlassablement. Soudain, ils aperçurent la vieille hacienda en ruine qu'ils avaient vu le matin-même, mais habitée ! Ils décidèrent d'aller rencontrer ses habitants, en remontant le chemin de l'hacienda tout en chantant "une improvisation hispano-californienne du plus pur style", et ils furent accueillis par le maître de la hacienda, Don Gaspar, désireux d'accueillir de simples personnes égarées et affamées. Ils furent donc les bienvenus, et Don Gaspar leur déclara que cette maison était la leur.
Retour en Californie 1

Les personnages que rencontrèrent Donald et ses neveux dans l'ancienne Californie.

Peu après, Donald partit au rodéo avec les hommes de la maison : à l'époque, cela consistait en des vaqueros qui rassemblaient le bétail. Le meilleur des vaqueros était Rolando : à un moment, Panchita, la fille de Don Gaspar, fut poursuivie par un taureau. Donald tenta de la sauver, en vain, mais Rolando attrapa le taureau au lasso et fut félicitée par Panchita !
Retour en Californie 3

Donald proposant à Rolando de lui apprendre de nouvelles chansons.

Le soir, les vaqueros chantaient autour du feu de camp. Donald trouvait que Rolando chantait bien, et décida de lui apprendre quelques chansons. Le lendemain, une grande fête fut organisée pour commémorer la fin du rodéo. Il y avait de grands propriétaires terriens, des vaqueros, des señoritas (dont la plus belle était Panchita). Mais Riri, Fifi et Loulou découvrirent que Panchito devait être mariée à un riche propriétaire, Don Porko de Lardo, et qu'elle ne pouvait pas se marier à un pauvre vaquero comme Rolando, ce qui déçut les trois canetons... Donald poussa alors Rolando à inviter Panchita à danser, ce qu'il fit. Elle accepta, et Rolando chanta les chansons que Donald lui avait appris (des chansons des années 1950, bien sûr), ce qui fit rire Panchita, car elle trouvait que "les paroles ne veulent rien dire". Tous deux étaient observés par la mère de Panchita et Don Porko de Lardo, qui pensaient déjà au mariage de Panchita avec ce dernier.

Retour en Californie 2

Donald apprenant qu'un diligence était en route pour Monterrey.

Donald apprit qu'une diligence était en route pour Monterrey, au Mexique, et pouvait l'accueillir lui et ses neveux. Le lendemain, ils partirent donc, mais Donald décida de faire quelque chose pour aider Rolando et Panchita : ayant appris que l'on était en 1848, il conseilla au pauvre vaquero de se rendre dans les collines derrière Sacramento, avec du matériel de prospecteur (juste avant la ruée vers l'or). Au cours du trajet en diligence, les canards découvrirent Los Angeles, qui était alors un minuscule village. Puis Donald acheta un immense terrain pour y monter un ranch. Mais quelques instants plus tard, un homme tirait sur les bêtes de Donald. Ce dernier lui montra son acte de propriété pour prouver qu'il s'agissait de son terrain : l'homme, dénommé Ezra, lui prit l'acte des mains et hurla à sa femme, resté dans la caravane à l'arrière, qu'ils s'appelleraient désormais Duck et que le terrain était le leur. Les canards furent donc chassés, et Donald déclara qu'ils se retrouveront, Ezra et lui.

Les canards remontèrent le fleuve Sacramento pour acheter un fusil à Fort Sutter (Sacramento), et se venger d'Ezra. Mais ils découvrirent le fort assiégé par des centaines d'hommes, pioches à la main, hurlant "De l'or, de l'or !". Donald comprit qu'il s'agissait de la ruée, et Donald acheta de nombreuses pioches pour partir prospecter, au grand désespoir de ses neveux qui trouvaient les prospecteurs "fous". Ils découvrirent de l'or au bord de la rivière, et exploitèrent leur concession, mais un homme alla voir Donald pour lui dire que son or ne valait que 18 carats, et qu'il y avait de l'or à 22 carats derrière le méandre de la rivière. Donald et ses neveux, crédules, allèrent voir et se rendirent compte qu'ils avaient été roulés car il n'y avait pas d'or là-bas, et que l'homme avait pris possession de leur concession. Donald alla revoir l'escroc, mais son partenaire le menaça : il s'agissait d'Ezra. Il tira sur Donald, mais Rolando le vaquero arriva et défendit Donald : il frappa les deux hommes et les fit fuir.

Retour en Californie 4

Donald et ses neveux amassant de l'or sous le regard protecteur de Rolando le vaquero.

Donald et ses neveux amassèrent donc beaucoup d'or sous la protection de Rolando, puis lui en donnèrent une bonne partie. Le vaquero rêve d'acheter une magnifique hacienda pour Panchita, et salua les canards, en pensant qu'il ne les reverrait sûrement jamais, mais que Panchita et lui ne les oublieraient jamais. Les canards, eux, pensèrent que tout ce qui s'était passé semblait être un lointain rêve, comme dans un livre, et ils décidèrent de se reposer sous un arbre, pour reprendre des forces. Autour d'eux, les collines californiennes s'estompaient, tout comme le bruit de la rivière et des piolets...

Les canards se réveillèrent alors dans un hôpital. Le médecin leur informa qu'ils avaient eu un accident de voiture, contre le rocher et qu'un homme-médecine avait tenté de les soigner, ce que Donald savait. Mais ce qu'il ne savait pas, c'était que leur coma avait duré six semaines... Un peu plus tard, Donald et ses neveux reprirent la route, et repassèrent devant la vieille hacienda de Don Gaspar. Ils remontèrent alors à nouveau le chemin de la vieille hacienda, en chantant toujours leur sérénade "hispano-californienne", devant les yeux étonnés de la "nouvelle Californie", deux Américains en voiture pensant que les canards étaient sûrement fous.

Retour en Californie 5

L'ancienne Californie (Donald et ses neveux chantant leur sérénade devant la vieille hacienda) face à la nouvelle Californie (les deux Américains prenant les canards pour des fous).

En coulissesModifier

The Carl Barks Library of Donald Duck Adventures in Color n°19

Couverture de The Carl Barks Library of Donald Duck Adventures in Color n°19 illustrant l'histoire et reprenant une case de Carl Barks.

Cette partie contient du texte paru dans « La Dynastie Donald Duck » (© Éditions Glénat)

Lors d'une balade en voiture dans le sud de la Californie, Donald et ses neveux se réveillent un siècle plus tôt, non loin de la maison où habitait Barks quand il imagina cette histoire. L'homme des canards a en effet déclaré : « Il m'arrivait d'avoir recours à ma mémoire quand je dessinais les lieux qui servaient de décor à l'aventure... Le rocher contre lequel se fracasse la voiture de Donald existe vraiment. Il y a une réserve d'Indiens Soboba dans les environs, et une rue traverse San Jancinto, fait un virage devant le rocher et se dirige vers la réserve. »

La couverture originale de ce comic book n'est pas de Barks mais de Carl Buetnner. Le dessinateur Daan Jippes en a réalisé une autre pour la réédition de l'histoire dans Donald Duck n°254.

Don Gaspar, la Señora, Panchita Gaspar, Rolando el Vaquero et Tina (que Donald salue ironiquement du nom de la princesse indienne Pocahontas), les habitants du vieux ranch californien appellent notre héros Donaldo dans la version originale, donnant une consonance hispanique à son nom. Parmi les autres personnages, on trouve le riche ranchero Don Porko de Lardo, cochon en nom comme apparence, et le pionnier Ezra, qui parle avec l'accent typique des montagnards américains. Page trois de la version originale, les neveux citent, comme s'il s'agissait d'un seul nom, les prénoms de trois célèbres acteurs et chanteurs américains spécialisés dans les rôles de cow-boys, Gene Autry, Johnny Mack Brown et Roy Rogers.

Publications françaisesModifier

Cette histoire a été publiée quatre fois en France, dans:

Précédée par Retour en Californie Suivie par
Messire Donald contre le chevalier Gontran

Walt Disney's Comics and Stories n°128
Histoire longue de Carl Barks

1re parution : mai 1951
Potager aquatique

Kalle Anka och simbassängen n°2