FANDOM


Retour en force ! est une histoire en bande dessinée de soixante-trois planches scénarisée par Guido Martina, dessinée par Romano Scarpa et encrée par Giorgio Cavazzano. Elle a été publiée pour la première fois le 3 janvier 1971 dans Topolino n°788, en Italie. Elle met en scène Donald Duck (alias Fantomiald), Géo Trouvetou, Gontran Bonheur, Balthazar Picsou et Riri, Fifi et Loulou Duck, et se déroule à Donaldville.

Synopsis Modifier

Fantomiald survole la ville, et tout les donaldvillois s'inquiètent, et l'accusent de tous les délits possibles : cependant, Donald n'avait pas endossé le costume de Fantomiald ce soir-là ! Celui-ci ne comprend pas, mais finit par découvrir que c'est son oncle Picsou et son musée de cire qui sont derrière tout ça...

Résumé complet Modifier

Fantomiald 2
Attention. Le texte qui suit dévoile certains moments-clés de l’intrigue du récit.
Retour en force ! 2

Riri, Fifi et loulou s'amusant avec leur avion dans le jardin.

Lors d'une journée ensoleillée, Riri, Fifi et Loulou s'amusent dans le jardin avec leur avion, tandis que Donald dort tranquillement sur le canapé. Cependant, les neveux se disputent pour pouvoir commander l'engin, et finalement, ils font une erreur de manipulation et l'avion finit par arriver sur... la tête de Donald ! Le canard, énervé, pourchassa les enfants avec un fouet à tapis, quand l'oncle Picsou arriva. Celui-ci arrêta la mascarade, se moqua de Donald et prit la défense des enfants : l'incident réglé, le milliardaire expliqua à son neveu pourquoi il était venu. Son musée de cire, qui marchait encore très bien il y a quelques années, a dû mal à trouver quelques visiteurs aujourd'hui... Et Picsou demande donc à son neveu s'il a une idée pour redynamiser le musée : celui-ci lui répondit que les statues de cire de son musée représentent des personnages du XIXe siècle, et qu'il faut qu'il expose des statues de personnages du XXe siècle, de leur époque, non pas des chanteurs ou des acteurs, mais peut-être des grands malfaiteurs d'aujourd'hui. Picsou remercia Donald de lui avoir donné et s'enfuit de chez son neveu, tandis que celui-ci attendait encore, énervé, d'être rémunéré... Peu après, il obligea ses neveux à faire toutes les tâches ménagères que celui-ci leur ordonnera, après l'incident de l'avion...

Retour en force ! 3

Le faux Fantomiald survolant la ville.

Pendant plusieurs jours et plusieurs nuits, Donald pouvait tranquillement se reposer sans que rien ne le perturbe, jusqu'à un soir : en effet, il entendit de nombreux cris dehors, regarda par la fenêtre pour voir qui terrorisait tout le quartier et fut surpris de découvrir... Fantomiald, qui survolait la ville ! Donald, essayant de comprendre qui pouvait être l'imposteur, se fit assommer par celui-ci, alors qu'il avait la fenêtre ouverte. Se relevant, il découvrit ses neveux devant lui, en train de lui dire qu'ils ont découvert son secret, et qu'il était Fantomiald, et qu'il serait rentré par la fenêtre de sa chambre. Donald leur répondit que ce ne pouvait pas être lui, car il était encore en pyjama et, les neveux, pensant que Donald avait caché sa tenue de super-héros sous son lit, regardèrent sous son lit mais ne virent rien. Mais Donald, énervé, prit son fouet à tapis et menaça les enfants pour qu'ils reviennent dans leur chambre. Donald, se demandant comment l'imposteur a pu se procurer le costume de Fantomiald, décida d'aller voir si rien ne lui avait été volé : il emprunta son "armoire-ascenseur", et alla dans son repaire secret. Apparemment, rien ne lui avait été volé, y compris dans la cabane à outil, où était garée la "voiture à mille usages", la 313 améliorée, bien sûr.

Le lendemain matin, Donald marcha dans la rue afin d'acheter le journal au kiosque, pour savoir en détail ce qui s'est passé cette nuit. Cependant, il remarqua que les gens le regardait d'un air étrange, comme si ils le prenait pour une bête curieuse ou un malfaiteur : il découvrit pourquoi dans l'écho de Donaldville. Il apprit que le malfaiteur a disparu près des ruines de la villa Rose, mais également que Fantomiald ressemblait à un "(peu) estimé concitoyen" qui n'est autre que... Donald ! Et c'est à ce moment qu'un homme toucha l'épaule du canard en hurlant "Fantomiald ! Au nom de la loi, haut les mains". Donald obéit, quand il découvrit que c'était Gontran qui lui faisait une mauvaise blague. Celui-ci se moqua de lui, en disant que Fantomiald ne risquait pas de lui faire peur, sachant que c'était son cousin. Donald, énervé que Gontran l'aie traité de "benêt", revint chez lui, quand il vit ses neveux partir de chez lui, des baluchons à la main : ceux-ci avaient entendu la radio, et préférèrent partir chez Grand-mère Donald. Donald, trouvant que c'était la goutte qui faisait déborder le vase, prit la décision de se venger de ce faux Fantomiald, cet imposteur essayant de le ridiculiser !

Retour en force ! 4

Fantomiald marchant sur les ruines de la villa Rose.

Ce soir-là, Donald alla à la villa Rose, détruite depuis quelques temps déjà à cause de Gontran Bonheur, pour essayer de voir si le faux Fantomiald ne se manifesterait pas de nouveau. Cependant, il y avait là deux policiers qui recherchaient également le faux Fantomiald, qui virent Donald avec son costume de super-héros, et qui tentèrent de le cerner. Heureusement, Donald réussit à se débarrasser d'un policier avec du gaz soporifique, et de l'autre en fuyant rapidement la villa, et en montant à bord de sa 313. Poursuivi un temps par ce dernier policier à moto, il finit finalement par faire voler sa voiture au-dessus de la moto du policier, et à l'asperger de fumée : le policier, ne voyant plus rien, s'écrasa contre un arbre. Il prévint la police qu'il s'était fait semé par Fantomiald, et ceux-ci prirent la décision de cerner la maison de Donald. Celui-ci, voulant rentrer chez lui, découvrit que de nombreuses voitures de police prenaient la direction de sa maison. Ayant un doute, le canard préféra vérifier cela en s'éjectant sur un arbre duquel il pouvait voir parfaitement sa maison : et, il avait raison, de nombreux policiers encerclaient sa maison en train d'attendre que Donald se manifeste.

Ne voulant pas prendre de risques, Donald alla chez Géo Trouvetou, afin de lui demander en urgence si celui-ci pouvait retirer tous les gadgets de sa 313, afin que les policiers ne les découvrent pas. Géo accepta, et proposa à Donald d'aller dormir dans la Chambre aux Canards, une pièce où Géo a fabriqué toute la famille et tous les amis de Donald en plastique pour un char qu'il ferait défiler au prochain carnaval. L'inventeur montra à Donald toutes ces figurines, mais ce dernier remarqua étonnement qu'il n'y était pas : Géo découvrit que la figurine de Donald a disparu, et a été volée ! Donald commença à comprendre ce qui s'était passé, mais s'effondra sur un fauteuil pour dormir avant de continuer son enquête.

Peu avant l'aube, Géo Trouvetou rendit sa voiture à Donald, en lui ayant retiré tous ses gadgets. Donald pensait à l'excuse qu'il allait dire aux policiers pour expliquer où il avait passé la nuit, quand il vit Riri, Fifi et Loulou marchant sur le rebord de la route. Il s'arrêta et, après avoir fait la surprise de sa présence aux enfants, leur demanda pourquoi ils n'étaient pas chez Grand-mère Donald : ils lui répondirent que le travail à la ferme était trop dur, et qu'il voulait que leur oncle les reprennent chez lui. Donald accepta bien évidemment, après que les enfants lui aient promis qu'ils allaient faire le petit-déjeuner, le déjeuner et le dîner, chaque jour de chaque semaine et de chaque mois ! Les enfants montèrent dons avec leur oncle dans la 313 avec ses gadgets en moins. Donald arriva chez lui et vit que les policiers étaient toujours là : ils lui demandèrent où il était cette nuit, et les enfants leur répondirent qu'il était sur la route de la ferme avec eux. Un des policiers déclara que la voiture avait des fumigènes et roulait incroyablement vite, et demanda une inspection de celle-ci. Le policier prit la voiture pour l'inspecter, et demanda à Donald d'être au commissariat dans deux heures exactement;

Retour en force ! 5

Picsou faisant de la publicité pour son musée de cire.

Deux heures après, Donald a récupéré sa 313, dans laquelle les policiers n'ont rien trouvé... Et c'est alors que Donald et les neveux virent Picsou, à bord de son hélicoptère, faisant de la publicité pour son musée de cire, où il y a désormais la statue de... Fantomiald ! Donald trouvant plutôt étrange cette coïncidence, pensa plutôt que c'est le milliardaire qui a fait réapparaître Fantomiald. Les canards allèrent donc au musée de cire pour voir comment se porte leur oncle Picsou, et vit qu'il se faisait plein d'argent, les gens voulant absolument voir la statue de Fantomiald, pour 5 dollars. Donald et ses neveux purent tout de même entrer gratuitement, et découvrirent le mannequin de Fantomiald qui était, étonnement, identique à Donald, avec le costume en plus ! Donald ordonna aux enfants de rentrer à la maison, afin qu'il puisse "enquêter" sur cette "affaire" sans encombre.

Lors de la fermeture, Donald vint voir Picsou, pour le "féliciter" de ses bénéfices, qui sont tout de même de quelques milliers de dollars ! Donald demanda à son oncle s'il pouvait avoir une petite part, sachant que c'est lui qui lui avait donné l'idée, mais le milliardaire déclara qu'il ne payait pas les idées. Cependant, Picsou demanda à Donald s'il pouvait peut-être protéger son mannequin des cambriolages, car Fantomiald était précieux : Donald pouvait ainsi se faire un peu d'argent. Mais il refusa, et se fit virer par son oncle, qui ne voulait rien lui donner. Alors qu'il sortait du musée, il vit Gontran qui venait pour Picsou, car, apparemment, celui-ci cherchait quelqu'un pour garder la statue de cire ! Donald décida de se venger à la fois de Gontran et de Picsou en volant le mannequin de cire la nuit...

La nuit, justement, Donald endossa le costume de Fantomiald, et alla au musée de cire de son oncle. Il lança un grappin sur un des barreaux du bâtiments, puis les brûla avec son stylo-chalumeau. Maintenant à l'intérieur, Fantomiald lança une pièce par terre, afin d'attirer Gontran dans ce secteur. Comme Donald le pensait, son cousin alla voir ce que c'était, et découvrit la pièce. Il pensa que c'était un visiteur qui l'avait perdu, mais entendit soudain une voix derrière lui. Il se retourna, mais ne vit pas celui qui lui parlait, quand quelqu'un lui toucha l'épaule. Il vit Fantomiald, qui l'aspergea de gaz soporifique. Gontran hors service, Donald alla voir en détail le mannequin, et vit qu'il s'agissait de son mannequin en plastique fait par Géo, recouvert d'une fine couche de cire, et avec une télécommande : c'est ainsi que Picsou a fait voler Fantomiald au-dessus de Donaldville. Il s'empara du mannequin, mais, alors qu'il portait celui-ci, trébucha sur une boîte : celle-ci s'ouvrit, et Donald vit qu'elle contenait les recettes de la journée ! Le canard prit donc à la fois le mannequin et l'argent !

Retour en force ! 6

Fantomiald distribuant de l'argent à tous les donaldvillois.

Le lendemain, Donald et ses neveux virent Gontran se faisant poursuivre par Picsou, car celui-ci s'était volé à la fois le mannequin et la recette de la journée ! Celui-ci s'étant fait renversé par une mabulance (vide, évidemment), Picsou expliqua que Gontran lui avait menti, en lui faisant croire que le mannequin l'avait endormi ! Picsou, triste d'avoir perdu son argent, pensait à fermer son musée de cire faute de visiteurs, quand il vit le mannequin de Fantomiald, survolant la ville, et jetant les billets de 5 dollars, ou plus précisément l'argent de Picsou ! Tous les donaldvillois se ruèrent dans les rues afin de récupérer cet argent, ainsi que... Picsou ! En effet, Donald avait demander à Géo de faire ça en échange du mannequin en plastique de retour !

Enfin, Fantomiald repart, félicité par les donaldvillois. Riri, Fifi et Loulou demandèrent à leur oncle pourquoi il n'avait rien ramassé, et celui-ci leur répondit que c'était trop fatiguant ! Picsou déclara à son neveu que c'est pour ça qu'il ne sera jamais riche, étant donné qu'il est trop fainéant, et qu'il restera toujours ce qu'il est. Enfin, les neveux conclurent en répliquant : "Sûr que tu ne seras jamais Fantomiald !".

En coulisses Modifier

Retour en force ! est la troisième histoire de Fantomiald, suivant ainsi Le vengeur diabolique ! et Fantomiald à la rescousse !. C'est dans cette histoire que Fantomiald commencera à être bien vu des donaldvillois. En effet, au début, Fantomiald était réputé pour être un dangereux malfaiteur ; et, depuis que le mannequin de Fantomiald aie distribué de l'argent aux gens, leur avis ont changé sur le "vengeur diabolique". Cependant, on peut remarquer que Fantomiald n'est toujours pas le défenseur de la loi que l'on connaît aujourd'hui : il défend encore et surtout ses propres intérêts ! Ses principaux ennemis sont Picsou et Gontran, qui deviendront plutôt par la suite des gens que Fantomiald va aider.

Publications françaises Modifier

Cette histoire fut publiée trois fois en France, dans :

  • Mickey Parade n°1166 (1974), sous le titre Donald fait jouer Fantomias.
  • Le Journal de Mickey Mystère n°7 (1995), sous le titre Fantomias entre en jeu.
  • Les chroniques de Fantomiald n°1 (2017), sous le titre Retour en force !
Précédée par Retour en force ! Suivie par
Main basse sur le nectar des Dieux

Walt Disney's månedshefte n°1973-10
Histoire de Romano Scarpa

1re parution : 20 septembre 1970
La guerre des chaussures !

Almanaque Disney n°142
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .