FANDOM


Rire sous cape est une histoire en bande dessinée de dix planches scénarisée par Sune Troelstrup et dessinée par Fabrizio Petrossi, publiée pour la première fois le 14 juin 2019 en Allemagne. Elle met en scène Fantomiald, Géo Trouvetou, les Rapetou et Donald Duck. L'action se passe à Donaldville.

SynopsisModifier

Les Rapetou enlèvent Géo Trouvetou, convaincus que Fantomiald ne peut rien contre eux sans ses gadgets. Le superhéros devra malgré tout tenter de les arrêter.

Résumé completModifier

Fantomiald 2
Attention. Le texte qui suit dévoile certains moments-clés de l’intrigue du récit.
Gant défectueux pour Fantomiald et les Rapetou en profitent pour fuir

Le gant de Fantomiald est défectueux, les Rapetou en profitent pour s'enfuir.

Fantomiald patrouille au-dessus de Donaldville la nuit et tout est calme, l'inconvénient d'être un superhéros parfait pour lui. Ce qu'il ignore, c'est que les Rapetou sont en train de construire un tunnel en dessous de la banque dans le but de la cambrioler mais 176-671 s'énerve quand il voit que 176-167 lui a pris ses pruneaux et le premier jette en colère la boîte en métal où étaient les fruits. La 313-X a détecté le bruit de la boîte et Fantomiald se rend dans la zone de travaux à proximité de la banque. Démasqués, les Rapetou se rendent alors auprès de Fantomiald mais le canard masqué fait face à un dysfonctionnement de son gant multi-fonctions et les bandits en profitent alors pour s'enfuir.

Les Rapetou enlèvent Géo et se saisissent du nouvel équipement de Fantomiald

Les Rapetou enlèvent Géo Trouvetou et se saisissent du nouvel équipement prévu pour Fantomiald.

Le superhéros se rend alors chez Géo Trouvetou et celui-ci jettera le gant défectueux car si un peu d'huile pourrait aider, l'inventeur préférerait plutôt lui donner un nouvel arsenal vu que son matériel se fait vieux. Le savant promet le nouvel arsenal en question d'ici quelques heures ainsi qu'un remaniement de la 313-X, ce à quoi Fantomiald décide de se coucher vu que la police surveille la banque. De leur côté, les Rapetou affirment que la nuit a été importante, maintenant qu'ils ont découvert que Fantomiald n'est rien sans ses gadgets tandis que si eux-mêmes en bénéficient, ils deviendrait des super escrocs. Ils se rendent alors chez Géo trouvetou et prennent tous les gadgets fabriqués pour Fantomiald mais enlèvent aussi les lmpes de bureau et l'inventeur afin qu'il travaille pour eux. Ils cherchent ensuite une planque grâce à un engin détecteur de caves et trouvent l'endroit idéal : l'intérieur de la statue de Cornélius Écoutum. Après son ouverture réalisée au chalumeau, la nouvelle vie de super escrocs des Rapetou commence.

Fantomiald n'a pas réussi à empêcher le vol de la banque par les Rapetou

Fantomiald n'a pas réussi à empêcher le vol de la banque par les Rapetou.

Les trois bandits retournent cette fois à la banque, constatant que la police a recouvert leur tunnel. Qu'importe : ils capturent les représentants de la loi dans un filet et détruisent la vitre. Ils ont cinq minutes pour tout dévaliser tandis que Donald est réveillé par l'alarme spéciale Fantomiald. Redevenu le canard masqué, il arrive trop tard puisque les Rapetou ont réussi leur larcin, se vantant de faire la une des journaux le lendemain matin. Les policiers expliquent ce qui s'est passé et accompagnent le canard masqué chez Géo, constatant alors l'enlèvement. Le groupe se sépare, la police cherchant de son côté et Fantomiald du sien. Mais c'est une mauvaise surprise pour le superhéros, quand il constate que sa 313-X n'a plus d'équipement.

Fantomiald remet son gant en état

Fantomiald remet son gant en état.

Le canard masqué retourne alors là où Géo a jeté son gant pour le récupérer, après avoir mis un peu d'huile comme l'inventeur avait recommandé. Pendant ce temps, les Rapetou fêtent la réussite de leur coup et 176-671 veut fêter ça en récupérant des pruneaux, mais 176-761 préconise plutôt de se contenter d'un soda, ce qui rend furieux 176-671 qui jette la canette à terre. Fantomiald patrouille à travers la ville sans trouver pour autant Géo Trouvetou et les Rapetou, une tâche plus difficile sans ses gadgets. Cependant il voit que les pigeons sur la statue de Cornélius Écoutum s'enfuient de peur, il déduit donc que le bruit vient de l'intérieur de la statue et trouve l'entrée conçue par les Rapetou. Le canard masqué fait remarquer sa présence : il est temps pour Fantomiald d'affronter les Rapetou.

Fantomiald arrive à vaincre les Rapetou

Fantomiald arrive à vaincre les Rapetou.

Situation gênante pour les Rapetou sur la statue de Cornélius Écoutum

Situation gênante pour les Rapetou, suspendus à la statue de Cornélius Écoutum.

176-671 commence par tirer avec son pistolet au filet mais Fantomiald parvient à esquiver le tir. 176-167 arrive ensuite à son lance-boomerangs, sauf que là encore, Fantomiald déjoue le coup. De plus, il fait le tour de la statue pour que les boomerangs assomment les deux frères Rapetou. 176-761 est le dernier à sortir avec son drone coup de poing mais le palmipède le vainc aisément, car comme on dit chez les superhéros, les adultes ne se battent pas avec des joujoux. Fantomiald ligotera les trois bandits et les attachera au sommet de la statue de Cornélius Écoutum, non sans avoir oublié de libérer Géo Trouvetou. Ainsi, les Rapetou vont à nouveau faire la une des journaux, d'autant que la télévision et la presse écrite accompagne la police. Dans la base secrète de Fantomiald, Donald exprime sa joie de découvrir cette une, ainsi que le fait qu'il adore son boulot de superhéros.

Rire sous cape - Fin

En coulissesModifier

AnniversaireModifier

Ce récit a été créé afin de célébrer les 50 ans de la création de Fantomiald par Elisa Penna, Guido Martina et Giovan Battista Carpi.

Publication françaiseModifier

Cette histoire n'est parue qu'une seule fois en France dans Le Journal de Mickey n°3514/3515 du 23 octobre 2019.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .