FANDOM



Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Robotik (homonymie).

Robotik (GizmoDuck en version originale) est l'identité secrète de Gérard Mentor.

HistoriqueModifier

La Bande à Picsou (1987) / Myster MaskModifier

Gérard Mentor, le comptable quelque peu simplet mais gentil de Balthazar Picsou, tomba un jour sur une armure cybernétique créée par Géo Trouvetou et baptisée Robotik (GizmoDuck en version originale). Le mot de passe pour l'activer était « cornemuse », un terme que Géo considérait comme démodé et inutilisé (il ignorait que l'une des expressions préférées de Gérard est « Nom d'une cornemuse ! »).

Coup du destin, Gérard marmonna cette expression à proximité de l'armure, devenant ainsi pour la première fois un super-héros. Depuis, il utilise la phrase « Nom d'une cornemuse ! » pour devenir Robotik, bien que seul le dernier mot suffise (il est possible qu'il l'ignore). Les seuls à savoir que Gérard est Robotik sont Picsou et la mère de Gérard, qu'il appelle « M'man », qui fut aussi une ancienne amoureuse de Picsou.

Gérard Mentor utilise sa fausse identité de Robotik pour servir de garde du corps à son employeur, mais aussi protéger Donaldville et Bourg-les-canards de toute menace, criminelle ou autre. À Bourg-les-canards, il est concurrencé par Myster Mask, un autre héros, qui, efficace mais égoïste, déteste Robotik et voit en lui un héros « m'as-tu-vu » et exagérément médiatique.

La Bande à Picsou (2017)Modifier

Après que Filament soit devenu maléfique et que Géo ait réussit à le rendre à nouveau gentil, celui-ci pense à une nouvelle invention, connu sous le nom Projet Cyberfoufou (Project Blatherskite).Plus tard, le projet est en cours de prototype et Gérard Mentor tente dans un premier temps de le présenter à Fifi et Flagada Jones, toutefois, Géo l'empêchera de divulguer les secrets du projet. Après que le COPAIN, alias Filament, soit devenu méchant suite à une insulte de Mark Beaks, il appelle le laboratoire et prononce le mot de passe ("Nom d'un circuit intégré!") pour devenir le super-héros Robotik. Il sauve le groupe emprisonné par Filament ainsi que Flagada et Fifi lorsque la limousine de Picsou tombe dans le vide.

En coulissesModifier

Robotik a fait sa première apparition le 26 mars 1989 dans l'épisode de la série télévisée La Bande à Picsou Argent liquide, en même temps que son alias Gérard Mentor. Il sera réutilisé à de nombreuses reprises dans la série.

AnecdotesModifier

  • Dans une première version du scénario du film dans lequel il apparaît pour la première fois, Robotik était censé être un robot, et non un canard portant une armure robotique.
  • Robotik était initialement sensé s'appeler Roboduck dans la version originale, ce qui est la raison pour laquelle un R est visible sur son armure. Il fut décidé tardivement qu'il s'appellerait à la place Gizmoduck, Roboduck étant une marque déposée aux États-Unis. Le R est à nouveau justifié dans la version française, où Gizmoduck est traduit par Robotik.
  • D'autres personnages que Gérard Mentor ont, à diverses occasions, contrôlé l'armure de Robotik: la mère de Gérard a remplacé son fils à plusieurs reprises; le maléfique magicien Solego s'empare de l'armure durant l'histoire The Legend of the Chaos Godet la petite Poussinette Canardstein remplace Gérard (retenu en otage, comme on le découvre dans l'histoire Dangerous Currency, par Sinister Mask et Miss Tick) en Robotik dans une série d'histoire de Myster Mask parues en 2010, dont une seule a pour l'instant été publiée en français.
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .