FANDOM


Le rubis à rayures, également appelé le rubis strié (Candy-Striped Ruby en version originale), est une gemme de l'univers de Donald Duck.

Historique Modifier

Rubis à rayures 2

Le tsar Nicolas II montrant à Picsou un tableau représentant le rubis à rayures.

En 1910, Balthazar Picsou acheta plusieurs œufs de Fabergé au tsar Nicolas II, à Saint-Pétersbourg, en Russie. Le tsar lui apprit alors l'existence du légendaire rubis à rayures, qui avait inspiré la création des œufs de Fabergé. Cette précieuse gemme avait été volée il y a des années par des bandits, au Bazoukistan. Picsou se décida donc à partir à sa recherche, et après deux ans d'investigation, il réussit à échanger le rubis à rayures avec de simples chevaux : les bandits qui procédèrent à l'échange ne savaient pas qu'il possédait le joyau le plus précieux au monde. En 1912, alors qu'il l'accompagnait sur le Titanic, Astor proposa à Picsou de lui acheter le rubis à rayures, ce que le canard refusa. Cependant, en 1920, le canard dut donner le précieux rubis au chef de l'île de Rippan Taro, dans l'Océan Pacifique, Pleindo Coco. En effet, il était poursuivi depuis des années par le zombie Bombie, envoyé en guise de vengeance par le sorcier africain Houla Lala. Pleindo Coco proposa à Picsou de lancer un sortilège pour rompre le maléfice, en échange du rubis à rayures, ce que le canard dut se résigner à accepter.

Plus tard, Picsou, devenu alors l'homme le plus riche du monde, était complexé en voyant dans une soirée mondaine, organisée dans un hôtel dont il était le propriétaire, que les invités possédaient tous des objets précieux leur offrant un « statut », ce qui n'était pas son cas. Rigoret de Lardo lui parla alors de l'objet le plus précieux du monde, le rubis à rayures, qui avait disparu il y a des années. Picsou se rappela qu'il l'avait possédé, mais se souvint un peu tard qu'il avait dû le vendre à Pleindo Coco en 1920. Il partit donc discrètement en sous-marin le chercher sur l'île, accompagné de ses neveux, mais fut poursuivi par Lardo et les Rapetou que le cochon avait engagés. Sur l'île, il put échanger le rubis contre des bonbons, mais ses adversaires abordèrent son sous-marin et prirent possession du rubis. Picsou avait cependant mélangé le rubis à des bonbons à la menthe extrêmement similaires au rubis, si bien que les bandits mirent des heures à retrouver le rubis parmi les confiseries. Finalement, ils le retrouvèrent, mais ils furent attaqués par une méduse intéressée par les bonbons. Picsou leur offrit son aide en échange du rubis, ce que les bandits durent accepter ; le milliardaire donna alors des bonbons à la méduse, puis partit avec le rubis. Désormais, il était accepté dans toutes les soirées mondaines donaldvilloises, bien que les autres invités le trouvaient particulièrement ennuyeux.

En coulisses Modifier

Le rubis à rayures est apparu pour la première fois dans l'histoire de Carl Barks Un rubis pour la haute, publiée en mars 1963 dans Uncle Scrooge n°41, aux États-Unis. Il réapparut dans le onzième épisode de La Jeunesse de Picsou, réalisé par Don Rosa, Le Canard le plus riche du monde, publié le 11 avril 1994, simultanément en Suède dans Kalle Anka & C:o n°1994-15 et en Islande dans Andrés Önd n°1994-15.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .