Sculpture culte est une histoire en bande dessinée de douze planches scénarisée par Gabriele Mazzoleni et dessinée par Francesco Guerrini, publiée pour la première fois le 2 juillet 2013 en Italie. Elle met en scène Donald Duck et Gontran Bonheur. La tête de Balthazar Picsou hante juste une pensée de Donald.

Résumé complet[modifier | modifier le wikicode]

Fantomiald 2.jpg
Attention. Le texte qui suit dévoile certains moments-clés de l’intrigue du récit.

Donald Duck n'arrive pas à se débarrasser de son bric-à-brac.

Donald tente de faire le ménage chez lui mais son grenier est rempli de nombreuses choses. Se souvenant de son oncle Picsou qui lui conseilla de ne jamais jeter un profit, il tente de les vendre dans une brocante mais il n'arrive pas à s'en débarrasser, même en offrant de l'argent à de potentiels intéressés.

Gontran Bonheur imagine sa chambre des fiascos de Donald Duck.

Gontran arrive alors à son tour et propose d'acheter tout le bric-à-brac de son cousin pour 2,99$ afin de meubler sa chambre pour l'appeler Chambre des fiascos de Donald. Furieux, le canard refuse la proposition de son cousin chanceux et décide de tout jeter plutôt que de lui laisser et les scotche ensemble.

Les éboueurs récupèrent la statue de Donald Duck.

Donald reçoit alors la visite d'Eugène de la Brosse, un spécialiste de l'art contemporain incapable de prononcer correctement le prénom de son interlocuteur intéressé par l'ensemble du bric-à-brac relié qu'il considère comme une sculpture qu'il veut exposer à sa prochaine exposition puisqu'il pense que les acheteurs dépenseront des millions pour cette sculpture. Mais Donald entend que les éboueurs embarquent la dite sculpture et le canard doit alors partir à la décharge municipale.

Donald Duck pleure la destruction de sa statue.

Malheureusement, Donald arrive trop tard et son bric-à-brac a été totalement compressé en une seule brique. Après avoir pleuré cette destruction, le canard se souvient que ce n'étaient que des rebuts. Il décide alors de faire les poubelles de la ville pour faire une nouvelle sculpture. Mais ses recherches ne sont pas faciles à faire.

La nouvelle statue de Donald Duck n'est pas aimée par les visiteurs du musée de Donaldville.

Donald réussit malgré tout à faire une sculpture et l'amène à l'exposition d'Eugène de la Brosse au musée de Donaldville sous les yeux d'un Gontran furibond. Mais les millions ne viennent pas au plus grand désespoir de Donald, au contraire c'est la colère qui prédomine, sauf pour Gontran qui se retient de rire.

Tous veulent acheter la statue qui est désormais la propriété de Gontran Bonheur.

Eugène de la Brosse explique que cette sculpture n'est qu'un ramassis d'objets inutiles et chasse Donald de son exposition. Le canard cède alors sa sculpture à Gontran mais c'est à ce moment là que les acheteurs se bousculent pour cette sculpture étant donné que de plus près ils voient que la sculpture est pleine d'objets précieux comme un vase Ping ou le timbre Maxi Penny, un des plus chers du monde. Gontran réussira à la vendre jusqu'à cinq millions de dollars au plus gros désespoir de Donald.

En coulisses[modifier | modifier le wikicode]

Publication française[modifier | modifier le wikicode]

Ce récit a été publié pour la première fois en France dans le Mickey Parade Géant n°355 du 2 novembre 2016.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .