FANDOM


Sgrizzo il più balzano papero del mondo (signifiant Sgrizzo, le canard le plus étrange au monde) est une histoire en bande dessinée de vingt-trois planches, scénarisée et crayonnée par Romano Scarpa et encrée par Giorgio Cavazzano, publiée pour la première fois le 25 octobre 1964 en Italie. Elle met en scène Donald Duck, Riri, Fifi et Loulou ainsi que Sgrizzo Écoutum, dont c'est la première apparition. Cette histoire se déroule à Donaldville.

Résumé completModifier

Fantomiald 2
Attention. Le texte qui suit dévoile certains moments-clés de l’intrigue du récit.

Donald reçoit par la poste une lettre bizarre : elle vient de Sgrizzo, un cousin éloigné, dont il a honte rien qu'à admettre son existence car il est complètement fou ! Riri, Fifi et Loulou pensent qu'il est trop dur à son égard.

Pendant ce temps, Sgrizzo passe un examen à un hôpital psychiatrique : il semble montrer qu'il est très stable d'esprit, et les médecins le laissent partir, avec un certificat de bonne santé mentale. Mais tout de suite, Sgrizzo montre sa vraie nature en pliant le certificat pour s'en faire un chapeau, s'essuie avec un tampon et part prendre un taxi qu'il monte comme un cheval du Far West, finissant par s'agripper au bouchon du radiateur.

Un trafiquant de fausse monnaie rôde dans le quartier, tentant d'échapper à la police qui le cerne de plus en plus. Il décide de passer une fausse annonce dans le journal : s'occuper d'un animal de compagnie pendant plusieurs jours, en échange de deux cents dollars !

Donald et ses neveux tombent sur l'annonce et sont très enthousiastes : ils répondent à l'annonce, et avec cet argent, ils envisagent de partir en vacances au lac ! Mais Sgrizzo arrive, s'incruste, et sème déjà la pagaille en s'amusant avec les électroménagers ! Donald lui donne de la camomille, qui le fait s'endormir.

Le trafiquant vient, confiant les deux cents dollars, et dit que son animal de compagnie, « Frullo », viendra de lui-même pour qu'ils s'en occupent. Au fait d'animal, c'est le trafiquant lui-même qui endosse un gros costume de fourrure pour ressembler à une étrange créature velue ! Ainsi caché, il peut attendre que la police finisse de fouiller le voisinage et ainsi de s'en aller. Tel est son plan.

La police passe, et Donald reconnait le faussaire sur une photo qu'elle montre. Ses deux cents dollars sont aussi révélés comme faux, donc sans valeur, et confisqués comme preuves ! Donald est enragé de s'être fait berner.

Sgrizzo se réveille et a un regain d'énergie, grâce à un effet secondaire de la camomille chez lui. Il décide de résoudre l'affaire en se déguisant en Sherlock Holmes et se sert de « Frullo » pour qu'il puisse sentir la trace de son « maître » et le retrouver.

Mais il se trompe à deux fois, se faisant réprimander par une personne différente qu'il prenait pour le faussaire. Pensant que « Frullo » a trop de poils sur la figure pour sentir correctement, il emprunte du matérial de tonsure de moutons pour lui dégager le museau... mais déchire le costume du faussaire, dévoilant sa vraie nature !

Sgrizzo et les enfants maîtrisent le faussaire et l'emmènent à la police qui leur offre une récompense de deux cents dollars. Donald est heureux et montre du respect envers son excentrique cousin, et ils partent tous en vacances au lac.

En coulissesModifier

Cette histoire a été publiée de nombreuses fois en Italie, mais reste inédite en français. Même à l'étranger, elle a été publiée presque plus de 40 ans après sa création.

Précédée par Sgrizzo il più balzano papero del mondo Suivie par
Qui Quo Qua e il pesce commodoro
Histoire de Romano Scarpa

1re parution : 25 octobre 1964
Donald pousse la note

Donald pousse la note
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .