FANDOM


(Publications françaises)
m (Révocation des modifications de 86.254.117.208 (discussion) vers la dernière version de 89.93.151.241)
Ligne 128 : Ligne 128 :
 
*''[[Les Trésors de Donald]]'' n°2 ;
 
*''[[Les Trésors de Donald]]'' n°2 ;
 
*''[[La Grande épopée de Picsou]]'' n°5.
 
*''[[La Grande épopée de Picsou]]'' n°5.
*''Les Trésors de Picsou n°49''
+
  +
{{Dynastie
  +
|Histoire de [[Don Rosa]]<br><br>1{{ère}} parution : juin 1994
  +
|avant=''[[Le Canard le plus riche du monde]]''<br><br>[[Fichier:Uncle Scrooge n°295.jpg|100px]]
  +
|après=''[[Le Trésor de Crésus]]''<br><br>[[Fichier:Walt Disney's Comics and Stories n°602.jpg|100px]]
  +
}}
 
{{Palette Don Rosa}}
 
{{Palette Don Rosa}}
 
{{Wikipediafr}}
 
{{Wikipediafr}}

Version du février 12, 2020 à 14:51

Si Donald n'existait pas... est une histoire en bande dessinée de seize planches scénarisée et dessinée par Don Rosa, publiée pour la première fois en mai 1994 en Allemagne. Elle met en scène Donald Duck avec Balthazar Picsou, Riri, Fifi et Loulou Duck, Daisy Duck, Gontran Bonheur, Géo Trouvetou, Filament, Elvire Écoutum, Gus Glouton, Miss Tick, Archibald Gripsou, les Rapetou, Lili, Lulu et Zizi Duck, le conservateur du musée de Donaldville et le génie des anniversaires. John Flairsou et Miss Frappe sont seulement mentionnés. On voit aussi un icône de Mickey Mouse et des photographies des animaux de la ferme de Grand-mère Donald : Bossy, Marie-Poule et Billy. L'histoire célèbre les soixante ans de la première apparition de Donald Duck, le 9 juin 1934, dans le dessin animé Une petite poule avisée. Cette histoire se déroule à Donaldville en 1954.

Synopsis

Donald, le jour de son anniversaire, est déprimé de son insignifiance, mais un choc le fait rencontrer un génie qui exauce malgré lui son vœu de n'être jamais né...

Résumé complet

Fantomiald 2
Attention. Le texte qui suit dévoile certains moments-clés de l’intrigue du récit.

Donald déprime en croyant que tout le monde a oublié son anniversaire, car il ignore que ses neveux lui préparent une fête-surprise le soir même.

Il part dans cet état d'esprit pour le musée de Donaldville où il espère trouver un travail. En lisant le formulaire à l'envers, le conservateur confond 09 et 60 et, pensant que Donald a soixante ans, il lui accorde immédiatement sa retraite et lui offre une montre… qui se casse tout de suite après. Un ressort de la montre pousse Donald sur une ancienne poterie qui est la cachette d'un génie. Ce génie exauce le vœu d'une personne si c'est son anniversaire. Donald, qui ne croit pas à sa chance, clame qu'il préférerait n'être jamais né. Le génie exauce ce souhait.

Donald découvre alors comment Donaldville et ses habitants auraient évolué sans lui : Picsou est ruiné, Géo a perdu son génie inventif, Miss Tick a réussi à faire fondre le sou fétiche de Picsou, Riri, Fifi et Loulou sont obèses et accrocs à la télévision depuis qu'ils vivent chez Gontran, Gripsou est devenu le canard le plus riche du monde, les Rapetou sont devenus policiers de la ville... Pire encore, Daisy est devenue une autrice à succès d'une vulgarité incroyable. Se rendant compte de son erreur, il court au musée et demande que tout redevienne comme avant.

En coulisses

Références à Carl Barks

Cette bande dessinée fait référence à une histoire de Carl Barks, La boîte à Géo, au cours de laquelle Donald perturbe l'essai de boîtes échangeant l'intelligence de deux personnes ; essai que Géo, Riri, Fifi et Loulou mènent en forêt. Dans Si Donald n'existait pas..., comme Donald n'est pas là et que ses neveux ne s'intéressent pas aux sciences et à la nature, Géo teste seul son invention, se fait piéger par le loup et y perd son génie.

Cette histoire dans l'œuvre de Don Rosa

  • Si Donald n&#039;existait pas... 2

    L'arbre généalogique dessiné par Gus. Le moi et le lui sont inversé

    À un certain moment de l'intrigue, Gus Glouton présente à Donald l'arbre généalogique de sa famille, qui est une reproduction (amputée de Donald, forcément) de celui établi plus tôt par Don Rosa. À cette occasion, Don Rosa ironise gentiment sur le côté compliqué de la généalogie des Duck, dans une tirade où Gus use d'une périphrase ridiculement compliquée pour expliquer à Donald son lien de parenté avec Picsou : "Je suis le fils de la fille du frère de la mère du mari de sa sœur...".
  • Cette histoire est une sorte de relecture de Return to Duckburg Place, une histoire plus ancienne de Don Rosa ; en effet, dans les deux cas, l'histoire montre une décadence des personnages Disney. Mais l'argument est différent, puisque ici la décadence des personnages est provoquée par une absence de Donald et non d'un vieillissement de certains comme c'était le cas dans Return to Duckburg place. Parmi les points communs, on notera les Rapetou devenus policiers, idée présente dans les deux histoires.
  • L'histoire plus récente Double « je » use d'un argument similaire, sauf que dans Double « je », Donald fait le vœu de ne jamais être né, mais aussi (fait absent de l'histoire de Rosa) que sa vie ait été vécue par un autre lui-même, Desmond Duck.
  • L'histoire est également très similaire à Bonne année, monsieur Duck !, dans laquelle Donald, après une tentative de suicide, voit son ange gardien apparaître pour lui montrer ce que serait la vie de sa famille sans lui.
  • Cette histoire peut être considérée comme hors-canon étant donné que (si l'on en croit Don Rosa lui-même) Donald serait né en 1920, et que l'histoire se passerait dés lors en 1980 — or Don Rosa a lui-même expliqué que toutes ses histoires (sauf les hors-canon) sont censées se passer avant 1967. Une explication avancée par certains fans a été que l'histoire se passe lors d'un anniversaire de Donald qui n'est pas son soixantième anniversaire : le seul personnage qui dise qu'il a soixante ans dans l'histoire est le directeur du musée, et il est imaginable qu'il se soit trompé ou ait mal lu.

Références culturelles

Cette histoire rappelle une partie de l'intrigue du film de Frank Capra, La vie est belle (It's a wonderful life, 1946). Après avoir vu s'écrouler sa vie le banquier George Bailey (joué par James Stewart) tente de se suicider mais il est arrêté par son ange gardien Clarence Oddbody (Henry Travers) ; George formule alors le souhait – exaucé – de n'être jamais né et se rend compte que la situation aurait pu être bien pire. Et Don Rosa s'est inspiré de ce film : « J'ai copié toute l'idée dans un de mes films préférés. » Ce scénario est repris plus fidèlement dans Bonne année, monsieur Duck !.

Détails d'arrière-plan

De multiples détails humoristiques sont présents dans cette histoire :

Détails Position Illustration
Un dessin de Donald accroché au frigo. Planche 1
Case 1
Donaldducktheduckwhoneverwasdonald
Des oiseaux bien curieux à la fenêtre dela cuisine. Planche 1
Case 1
Donaldducktheduckwhoneverwas
Un pigeon observant Donald depuis la boîte aux lettres. Planche 2
Case 1
Pigeon
Un dieu aztèque de la grossièreté. Planche 3
Case 4
Dieu aztèque grossièrté
Un Mickey caché parmi les icônes vaudoues. Planche 4
Case 6
Mickey musée donaldville
Un graffiti désignant un certains Byron, clin d’œil de Don Rosa à son éditeur Byron Erickson. Planche 5
Case 2
Byron clin d&#039;oeil
Le bec de la statut arraché avec une gravure comme nouveau visage. Planche 5
Case 3
Gravure musée donaldville
Un chat dans un tonneau, observant Donald. Planche 6
Case 6
Chat tonneau
Un chat fouillant dans une poubelle. Planche 6
Case 7
Chat poubelle
Des trèfles exclusivement à quatre feuilles roses dans le jardin de Gontran. Planche 11
Case 4
Fleurs roses ou trèfles
Un trésor caché dans la maison de Gontran. Planche 11
Case 5
Trésor
Un chat dans une poubelle, observant la course poursuite entre Donald et les Rapetou. Planche 12
Case 7
Chat poubelle 2
Les statues du musée et la gravure, observant Donald. Planche 12
Case 9
Statues gravure
Une souris dans la voiture de Gontran. Planche 13
Case 1
Souris voiture
Des œufs carrés exposés sous le nom de "pierres". Dans un monde sans Donald, personne n'aurait cassé une de ces pierres d'exposition et découvert qu'il s'agissait d'un œuf carré comme Donald le fait maladroitement dans Perdus dans les Andes !. Don Rosa souligne ainsi que la découverte de Sétatroce ne se serait pas faite sans Donald. Planche 13
Case 1
Oeufs carrés pierres
Un pigeon attendant Donald pour qu'il vide la boîte aux lettres. Planche 15
Case 1
Pigeon boite à lettres remplie
L'oncle Picsou ne sachant pas remplir un pichet. Planche 15
Case 7
Picsou pichet
Daisy perdant une plume. Planche 16
Case 3
Daisy plume


Publications françaises

Cette histoire a été publiée sept fois en France, dans:

Précédée par Si Donald n'existait pas... Suivie par
Le Canard le plus riche du monde

Uncle Scrooge n°295
Histoire de Don Rosa

1re parution : juin 1994
Le Trésor de Crésus

Walt Disney&#039;s Comics and Stories n°602
Logo wikipedia Cette page utilise, totalement ou en partie, du contenu provenant de Wikipédia francophone. La page d‘origine se trouvait à l'adresse Si_Donald_n'existait_pas.... La liste des auteurs est accessible dans l‘historique de la page. Comme sur Picsou Wiki, le texte de Wikipédia est disponible sous la licence de documentation libre GNU.
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .