FANDOM


Sindonalbad (Paperin-Simbad en version originale) était un canard anthropomorphe de l'univers de Donald Duck.

HistoriqueModifier

Sindonalbad le marin était un valeureux et courageux capitaine qui commandait un bateau marchand dans la péninsule arabique. Une nuit, une terrible tempête surprit son équipage en pleine mer ; son navire fut gravement endommagé et toute sa cargaison partit à l'eau. Ainsi, Sindonaldbad dut rentrer bredouille au port du califat pour réparer son navire. Une fois sur terre, il tomba sur les porteur de la jolie princesse Daisiamine dont Sindonalbad était follement amoureux et qui devait épouser Gontran-bey ; comme d'habitude, il ne put rester longtemps et dut vite repartir en mer.

Une semaine plus tard en haute mer, Sindonalbad tomba sur des marins naufragé qui dérivaient sur leur épave. Ceux-ci leur apprirent alors que leur bateau avait été attaqué par des terribles pirates du nom de Rah Petouh. Ces derniers avaient enlevée la princesse et exigeaient une forte somme en rançon à son père, le sultan Pic Hassan Souh, en échange de sa liberté. C'est alors alors le courageux Sindonalbad partit à son secours.

Accompagné de son fidèle équipage, Sindonaldbad accosta sur l’île des pirates et les ligota avec l'aide de ses hommes, mais il découvrit vite que Daisiamine n'était plus la prisonnière des pirates car elle avait été enlevée un peu plus tôt par un Raak. Usant d'ingéniosité, Sindonalbad réussit à délivrer la princesse et à la ramener saine et sauve chez elle. La belle décida alors d'épouser le valeureux marin pour le récompenser de son courage.

Les aventures de cet illustre ancêtre de Donald Duck sont racontées dans un livre que son lointain descendant retrouva en époussetant la bibliothèque de son oncle, Balthazar Picsou.

En coulissesModifier

Sindonalbad est apparu dans l'histoire scénarisée par Giorgio Ferrari et dessinée par Miquel Pujol, Les aventures de Sindonalbad, datée du 6 janvier 1985, qui est en réalité une parodie de l'un des comptes des Mille et une nuits. Cette histoire fut publiée en France dans le Mickey Parade n°110 de février 1989.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .