FANDOM


Son Altesse Horace - Épisode 1 est une histoire en bande dessinée de sept planches scénarisée par Don Markstein et dessinée par Xavier Vives Mateu. Elle a été publiée pour la première fois le 13 juin 2002 en Croatie. Elle met en scène Horace Horsecollar, Clarabelle Cow, Courtly et Grandly Courtchester et Mickey Mouse. L'action se déroule à Mickeyville, ainsi qu'à Bungolia.

Résumé completModifier

Fantomiald 2
Attention. Le texte qui suit dévoile certains moments-clés de l’intrigue du récit.

Horace et Clarabelle se promènent tranquillement dans les rues de Mickeyville. Mais alors qu'Horace essaye de se maintenir en équilibre sur le rebord du trottoir, sa fiancée lui dit qu'il n'a aucune dignité et menace de le quitter s'il ne lui en montre pas. La vache anthropomorphe s'en va alors, furieuse contre son fiancé. Mais alors qu'elle s'en va à l'horizon, deux hommes nommés Courtly et Grandly Courtchester se présentent à Horace en lui expliquant qu'ils l'observe depuis plusieurs jours ; selon leurs dires, le cheval anthropomorphe serait en fait le roi de Bungolia, « le pays le plus digne du monde », toujours selon eux. Le roi aurait été enlevé jusqu'à Mickeyville alors qu'il était bébé.

Horace proteste un moment en expliquant aux frères que sa famille ne lui a jamais dit qu'il avait été adopté, mais penses alors que si Bungolia est en effet « le pays le plus digne du monde », et qu'il en devenait le roi, il pourrait alors apporter une preuve de sa dignité à Clarabelle et alors la reconquérir ! Il explique aux deux frères qu'il est d'accord pour les suivre, ce qui les fait sauter de joie.

Le lendemain, dans la lointaine Bungolia, l'avion qui ramène Horace à « son pays d'origine » est arrivé. Cependant, le supposé roi est interloqué par le fait que les Courtchester lu ait fait enfiler une tenue de sport...

Alors, le pseudo nouveau roi apprend à ses dépends que Bungolia s'est vu attribué de nombreux rites plus étranges les uns que les autres au fil du temps par les rois Gnort II et Aroo VIII, qu'il doit accomplir. En arrivant dans son château royal, il apprend par l'informatique local que le Boulaland, pays voisin de son royaume, a déclaré la guerre à Bungolia ! Pour dissuader l'ennemi, Horace doit alors se vêtir d'une armure de guerre et faire semblant d'être un roi hargneux et combatif, près à tout pour sauver son pays ! En voyant cela, l'ennemi annule la menace de guerre et Horace doit reprendre les coutumes locales...

Le jour d'après, alors qu'il veut appeler sa fiancée pour lui prouver qu'il a de la dignité, ses conseillers Courtly et Grandly lui refuse l'appel, prétextant qu'elle est indigne de lui puisque « roturière ». Heureusement pour le cheval, le chef informaticien déboule dans la pièce et explique aux frères Courtchester qu'Horace n'est pas leur roi. En effet, « l'ordinateur qui a fait la reconstitution du visage d'Horace avait un beug, dû à un insecte ». Après les explications de l’informaticien, Horsecollar apprend de la part de ses conseillers que ce qui lui est arrivé est arrivé à beaucoup d'autres hommes depuis les recherches que le pays entreprit pour retrouver le véritable roi, disparu il y a deux cents ans !

Les frères renvoyèrent alors Horace chez lui à Mickeyville, et ils firent une nouvelle recherche avec leur ordinateur : leur véritable roi, selon l'informatique, serait en fait Mickey Mouse !

Renvoyé chez lui, le cheval se précipite chez sa fiancée pour lui raconter l'expérience qu'il vécut, et lui prouver qu'il avait de la dignité à revendre ! Cependant, une fois entré chez elle, il vit que la télévision était allumée. Assis dans le canapé, Horace découvre horrifié qu'une chaîne de télévision était présente quand il avait dû passer toutes les épreuves ridicules qu'il avait accomplit à Bungolia en tant que roi...

En coulissesModifier

Cette histoire marque la première apparition des frères Courtly et Grandly Courtchester ainsi que de Bungolia et de ses habitants. Elle possède une suite, Mickey devient roi - Épisode 2, scénarisée par Don Markstein et dessinée par César Ferioli Pelaez, mettant cette fois Mickey Mouse au centre de l'histoire.

Parution françaiseModifier

Cette histoire n'est parue qu'une seule fois en France : dans Le Journal de Mickey n°3200-3201 du 16 octobre 2013.roat

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .