FANDOM


(Historique)
 
Ligne 21 : Ligne 21 :
   
 
==Historique==
 
==Historique==
Fils de [[Mémé Dingo]] et [[Grand-père Dingo]], il était également le père de [[Dingo]] et de [[Pappo|Pappo Dingo]]. C'était un explorateur qui a été en expédition en [[Afrique du Sud]]. Il avait le même caractère que son fils, c'est-à-dire idiot, naïf, gaffeur et rêveur.
+
enFils de [[Mémé Dingo]] et [[Grand-père Dingo]], il était également le père de [[Dingo]] et de [[Pappo|Pappo Dingo]]. C'était un explorateur qui participa à une expédition en [[Afrique du Sud]]. Il avait le même caractère que son fils Dingo, c'est-à-dire relativement idiot, naïf, gaffeur et rêveur.
   
 
Dans l'histoire ''Mickey et l'île volante'', [[Dingo]] parle furtivement de son père en disant: « Adieu, M'man ! Adieu P'pa ! Adieu Clara ! » lorsqu'il s’apprête à prendre l'avion avec [[Mickey Mouse]]. Puisqu'il dit adieu à son père, on peut penser que celui-ci était encore vivant au moment où se déroulait l'histoire.
 
Dans l'histoire ''Mickey et l'île volante'', [[Dingo]] parle furtivement de son père en disant: « Adieu, M'man ! Adieu P'pa ! Adieu Clara ! » lorsqu'il s’apprête à prendre l'avion avec [[Mickey Mouse]]. Puisqu'il dit adieu à son père, on peut penser que celui-ci était encore vivant au moment où se déroulait l'histoire.
   
On apprend dans le film ''[[Dingo et Max]]'' que, pendant son enfance, [[Dingo]] partageait une relation fusionnelle avec son père, qu'il considérait comme un ami. Ensemble, ils partaient régulièrement en vacances sur les routes de l'Amérique, pour aller camper ou pêcher. Des années plus tard, Dingo se souvenait de son père et de leurs voyages avec beaucoup d'émotion.
+
On apprend dans le film ''[[Dingo et Max]]'' que, pendant son enfance, [[Dingo]] partageait une relation fusionnelle avec son père, qu'il considérait presque comme un ami. Ensemble, ils partaient régulièrement en vacances sur les routes de l'Amérique, pour aller camper ou pêcher. Des années plus tard, Dingo se souvenait de son père et de leurs voyages ensemble avec beaucoup d'émotion.
   
 
==En coulisses==
 
==En coulisses==
Stanley Dingo est tout d'abord mentionné dans l'histoire de [[Floyd Gottfredson]], [[Ted Osborne (auteur)|Ted Obsorne]] et [[Ted Thwaites]], ''[[Mickey et l'île volante]]'', publiée pour la première fois le 30 novembre 1936 ; en effet, il faut attendre le court métrage ''[[La Chasse au tigre]]'', sorti le 5 janvier 1945, pour qu'il apparaisse physiquement.
+
Stanley Dingo est tout d'abord mentionné dans l'histoire de [[Floyd Gottfredson]], [[Ted Osborne (auteur)|Ted Obsorne]] et [[Ted Thwaites]], ''[[Mickey et l'île volante]]'', publiée pour la première fois le 30 novembre 1936 ; en effet, il faut attendre le court métrage ''[[La Chasse au tigre]]'', sorti le 5 janvier 1945, pour qu'il apparaisse pour la première fois physiquement.
   
Il est ensuite réapparu quelques années après dans le court métrage ''[[Souvenir d'Afrique]]'', sorti le 20 avril 1945, ainsi que dans l'histoire de [[Vic Lockman]] au scénario, [[Tony Strobl]] au dessin et [[Steve Steere]] à l'encrage, ''Dingo a de la branche'', parue en novembre 1957.<ref>On peut noter que la version française de ce récit présence Stanley comme l'arrière-grand-père de Dingo, et non comme son père. De plus, alors que dans la version originale c'est [[Max Dingo|Max]] qui dialogue avec son père en regardant différents portraits de famille accrochés aux branches d'un grand arbre, on retrouve [[Gilbert (neveu de Dingo)|Gilbert]], le neveu de Dingo, dans la version française...</ref>
+
Il est ensuite réapparu quelques années après dans le court métrage ''[[Souvenir d'Afrique]]'', sorti le 20 avril 1945, ainsi que dans l'histoire de [[Vic Lockman]] au scénario, [[Tony Strobl]] au dessin et [[Steve Steere]] à l'encrage, ''Dingo a de la branche'', parue en novembre 1957<ref>On peut noter que la version française de ce récit présence Stanley comme l'arrière-grand-père de Dingo, et non comme son père. De plus, alors que dans la version originale c'est [[Max Dingo|Max]] qui dialogue avec son père en regardant différents portraits de famille accrochés aux branches d'un grand arbre, on retrouve [[Gilbert (neveu de Dingo)|Gilbert]], le neveu de Dingo, dans la version française...</ref>.
   
 
Le grand-père de [[Max Dingo]] a également été brièvement mentionné dans le long métrage ''[[Dingo et Max]]'', sorti dans les salles américaines le 7 avril 1995.
 
Le grand-père de [[Max Dingo]] a également été brièvement mentionné dans le long métrage ''[[Dingo et Max]]'', sorti dans les salles américaines le 7 avril 1995.

Version actuelle en date du décembre 14, 2019 à 16:12

Page d&#039;aide sur l&#039;homonymie Pour les articles homonymes, voir Dingo (homonymie) et Stanley (homonymie).

Stanley Dingo (Amos Goofy en version originale) est un chien anthropomorphe de l'univers de Mickey Mouse.

HistoriqueModifier

enFils de Mémé Dingo et Grand-père Dingo, il était également le père de Dingo et de Pappo Dingo. C'était un explorateur qui participa à une expédition en Afrique du Sud. Il avait le même caractère que son fils Dingo, c'est-à-dire relativement idiot, naïf, gaffeur et rêveur.

Dans l'histoire Mickey et l'île volante, Dingo parle furtivement de son père en disant: « Adieu, M'man ! Adieu P'pa ! Adieu Clara ! » lorsqu'il s’apprête à prendre l'avion avec Mickey Mouse. Puisqu'il dit adieu à son père, on peut penser que celui-ci était encore vivant au moment où se déroulait l'histoire.

On apprend dans le film Dingo et Max que, pendant son enfance, Dingo partageait une relation fusionnelle avec son père, qu'il considérait presque comme un ami. Ensemble, ils partaient régulièrement en vacances sur les routes de l'Amérique, pour aller camper ou pêcher. Des années plus tard, Dingo se souvenait de son père et de leurs voyages ensemble avec beaucoup d'émotion.

En coulissesModifier

Stanley Dingo est tout d'abord mentionné dans l'histoire de Floyd Gottfredson, Ted Obsorne et Ted Thwaites, Mickey et l'île volante, publiée pour la première fois le 30 novembre 1936 ; en effet, il faut attendre le court métrage La Chasse au tigre, sorti le 5 janvier 1945, pour qu'il apparaisse pour la première fois physiquement.

Il est ensuite réapparu quelques années après dans le court métrage Souvenir d'Afrique, sorti le 20 avril 1945, ainsi que dans l'histoire de Vic Lockman au scénario, Tony Strobl au dessin et Steve Steere à l'encrage, Dingo a de la branche, parue en novembre 1957[1].

Le grand-père de Max Dingo a également été brièvement mentionné dans le long métrage Dingo et Max, sorti dans les salles américaines le 7 avril 1995.

DoublageModifier

Dans les courts métrages de la série américaine Dingo, c'est la même personnalité qui double les voix de Stanley Dingo et de Dingo, à savoir l'acteur américain Pinto Colvig.

Galerie d'imagesModifier

Notes et référencesModifier

  1. On peut noter que la version française de ce récit présence Stanley comme l'arrière-grand-père de Dingo, et non comme son père. De plus, alors que dans la version originale c'est Max qui dialogue avec son père en regardant différents portraits de famille accrochés aux branches d'un grand arbre, on retrouve Gilbert, le neveu de Dingo, dans la version française...
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .