FANDOM


The Legend of the Chaos God est une mini-série en cinq épisodes, qu'il est également possible de traiter comme une histoire chapitrée. Elle met en scène Balthazar Picsou, Riri, Fifi et Loulou Duck, Gérard Mentor et sa fausse identité Robotik, Flagada Jones, Myster Mask, Tic et Tac, Catox, Dingo, Pat Hibulaire, Max Dingo, « P.J. » Hibulaire, Peg Hibulaire, ainsi que Baloo, Kit Cloudkicker et Rebecca Cunningham de la série Super Baloo et les personnages créés pour l'occasion de Solego, sorcier maléfique se faisant appeler le Dieu du Chaos, et les professeurs Potsherd père et fils.

SynopsisModifier

Les fouilles archéologiques du professeur Potsherd et de ses amis Baloo, Kit et Rebecca, dans les années 1930, ont mis au jour aun étrange rubis et un collier su lequel le rubis doit être porté en médaillon. Les deux objets, exposés dans un musées, n'en sortent qu'à l'époque moderne, lorsqu'ils sont volés par l'audacieux cambrioleur Catox. Mais le rubis contient en réalité l'esprit du maléfique sorcier Solego, dont les pouvoirs magiques sont eux emprisonnés dans le collier. En contrôlant l'esprit de Catox, puis de la voiture de Pat Hibulaire et enfin de l'armure de Robotik, il se fraie un chemin jusqu'à Donaldville, ayant appris que Picsou est entré en possession du collier...

Résumé completModifier

Fantomiald 2
Attention. Le texte qui suit dévoile certains moments-clés de l’intrigue du récit.

Chapitre 1 : Super BalooModifier

Les années 30. Le pilote Baloo, accompagné de son co-pilote Kit Cloudkicker et de la jeune Molly, se rend sur le chantier de fouille du professeur Potsherd, qui cherche à déterminer pourquoi la mystérieuse civilisation de Rakkinroon a si soudainement disparu. Sur le point d'arriver à destination, nos héros sont attaqués par les pirates de l'air de Don Karnage, mais rejoignent finalement la terre ferme sans dommage. Là, ils rencontrent l'archéologue, ainsi que son fils, Bisk Potsherd, qui apprend à Molly que son père souhaite prouver que le légendaire Dieu du Chaos Solego a réellement existé et qu'il a détruit la civilisation Rakkinroon. Néanmoins, les acrobaties aériennes nécessaires à l'échappée des héros ont renversée une des caisses d'artefacts antiques du professeur Potsherd. Un étrange médaillon rouge et brillant s'en échappe et atterrit dans un tonneau de provisions, qui aboutit finalement entre les mains de Rebecca Cunningham, la patronne de Baloo et Kit. Celle-ci, trouvant par hasard le collier, le met autour de son cou. Aussitôt, une sinistre de voix sort des lèvres de Rebecca: c'est celle du fameux Solego, qui, jubilant d'avoir trouvé un corps à contrôler, s'empare du Zingaleau (l'avion de Baloo) pour retrouver un cadre en or dans lequel le rubis est censé s'encastrer, ce qui est le seul moyen par lequel il pourrait regagner son pouvoir. Répondant à une question de Rebecca, il révèle que son but, quand il aura récupéré ses pouvoirs, est de reconquérir le monde qu'il avait déjà dirigé par le passé, peu avant d'être enfermé dans le cristal. Heureusement, Molly a vu sa mère embarquer dans l'avion en parlant à l'étrange pierre précieuse, et alerte Baloo, qui se souvient que Mme Cunningham ne sait pas conduire un avion. Baloo lance un lasso juste à temps, qui s'attache à la queue de l'avion. Baloo, Kit et Molly se saisissent de la corde et sont entraînés dans les airs au dessus de la ville, où Solego force Rebecca à conduire l'avion. En voyant sa fille Molly en danger par le hublot, Rebecca, submergée par l'émotion, réussit à surmonter l'hypnotisme de Solego et à reprendre contrôle d'elle-même. Elle enlève le collier et Baloo reprend le manche à balais de l'avion. Baloo survole ensuite l'eau profonde, où il jette le médaillon maléfique.

Chapitre 2 : Tic et Tac rangers du risqueModifier

50 ans plus tard, à l'époque contemporaine, un poisson avale le rubis, avant d'être pêché par un pauvre pêcheur. Celui-ci est rapidement hypnotisé par Solego, qui lui ordonne de l'apporter au musée du comté, où se trouvent le reste des antiquités dénichées par feu le professeur Simon Potsherd sur le site de Rakkinroon; entre autres, le socle de jade aux mystérieuses inscriptions dans lequel le collier et le support en or étaient tous deux encastrés, et le support enchanté lui-même. Tic et Tac, ranger du risque, sont au courant que le malhonnête Catox pense voler le support doré, dans lequel il voit un objet de prix et rien de plus. Pour l'en empêcher, Gadget, l'acolyte de Tic et Tac, déclenche volontairement les douches anti-incendie du musée, ce qui fait accourir le service de maintenance du musée. Le criminel, bousculé, trébuche et heurte par hasard le fameux rubis, qui se trouvait dans un colis pas encore déballé. Solego, réveillé, sent la présence du médaillon et ordonne à Catox de s'en emparé. Mais celui-ci s'arrache à l'influence du cristal maudit, poussant Gadget à sa place. Celle-ci s'échappe à son tour, mais ne prévient pas à temps Tac, attiré par l'éclat du joyau, qui tombe bientôt sous l'emprise de Solego. Sous la forme de Tac (qui porte le joyau sur son dos comme un sac), Solego ordonne à Catox, désormais au courant de ses plans, de lui donner « son » médaillon. Après une course-poursuite entre Tic, Solego-Tac, Catox, Gadget et les acolytes des deux bords, qui les conduit dans la section "science" du musée, Catox (possédé par Solego) se retrouve avec le rubis et le médaillon dans les mains. Mais il est alors frappé par un éclair provenant d'un des générateurs du musée, et Catox perd connaissance. Tic et Tac s'emparent du médaillon et du support, et les rapportent au Q.G. des Rangers du Risque, où ils confient les deux objets à deux corbeaux de leurs amis, Edgar et Allan. Edgar est chargé de jeter le rubis là où personne ne le trouvera (faisant confiance au corbeau pour trouver un endroit sûr), et Allan de jeter le médaillon dans les égouts.

Chapitre 3: La Bande à DingoModifier

Edgar, survolant une autoroute, perd accidentellement le rubis, qui tombe sous le capeau d'une voiture neuve high-tech appartenant à Pat Hibulaire. Celui-ci se vante bientôt auprès de son voisin Dingo, de son fils P.J., de Max Dingo et de sa propre femme Peg Hibulaire de sa nouvelle acquisition. Le soir venu, Solego se réjouit du nouveau corps dont il est pourvu, un corps de métal solide, rapide, et ne contenant aucune autre personnalité qui puisse tenter de lui nuire. Utilisant un fil électrique sortant de l'automobile pour contrôler la télévision de Dingo, qui regardait la série Myster Mask, et obtenir les actualités. Celles-ci lui apprennent à Solego que Balthazar Picsou est maintenant en possession du support en or de Solego, qu'il a retrouvé dans une boutique de prêteur sur gage (où Allan le corbeau, incapable de résister à sa propre cupidité, l'avait placé). Fort de cette information, Solego démarre l'automobile, direction Donaldville; mais Dingo, pas si bête que ça, a observé ce petit manège et prévient Pat que « sa nouvelle voiture est hantée ». Sur cette basé, Dingo tente d'« exorciser » le véhicule: il agite de l'ail devant le capot, bourre le moteur de sel, asperge la voiture d'eau (même pas d'eau bénite, d'ailleurs), et enfonce un pieu en bois dans le « cœur » de la voiture (son moteur). Même si ça n'a fait que légèrement cabossé son corps temporaire, c'en est trop pour Solego, qui kidnappe Pat et Dingo puis se remet en route vers Donaldville. Heureusement, Solego ignore qu'une voiture peut être contrôlée de l'intérieur; tout bêtement en tournant le volant, Dingo et Pat font déraper la voiture-Solego qui s'écrase du haut du falaise.

Chapitre 4 : La Bande à Picsou (série de 1987)Modifier

En utilisant le téléphone intégré à la voiture de Pat, Solego appelle un garagiste de Donaldville en se faisant passer pour un employé de Balthazar Picsou, et lui ordonne d'amener la voiture devant son coffre. Au coffre, bien entendu, Picsou nie avoir appelé le garagiste et refuse de payer le moindre centime. Solego, lui, prend le contrôle de Gérard Mentor, qui, pour se défendre, prononce le mot de passe qui le fait se changer en Robotik. Ceci fait, Mentor dit à Solego qu'il n'y a de place que pour une personne dans son armure. La réaction de Solego, émerveillé par « ce corp de métal qui bouge comme par magie », est de jeter Gérard dehors. Il dit ensuite au pauvre canard qu'il devrait le tuer, mais qu'en remerciement pour le service qu'il lui a rendu en lui procurant l'armure, il le laissera en vie. Il se rend ensuite au coffre de Picsou, et l'attaque, après avoir croisé Riri, Fifi et Loulou. Picsou s'aperçoit rapidement que la face fantomatique de crocodile qui apparait en lieu et place du bec de Robotik indique que ce n'est pas son comptable Gérard Mentor qui porte le costume. Après une intervention inefficace de la police, Solego s'aperçoit que le rubis n'est pas dans le bâtiment contrairement à ses espérances, et s'enfuit. Le Manuel des Castors Juniors révèle à nos amis que Solego est lié à la légende du Dieu du Chaos et aux travaux du professeur Potsherd, ce qui révèle à Picsou le but de l'attaque. Il invite donc le professeur Potsherd fils, Bisk Potsherd, à l'aider. Celui-ci lui raconte alors ce que son père avait découvert sur Solego. Solego fut un temps le sorcier le plus puissant du monde antique, et conquit le monde, ville après ville. Il n'était au départ qu'un conquérant normal, mais l'immense pouvoir magique et politique dont il se trouva finalement pourvu le corrompit. Solego découvrit le secret de l'immortalité, et, dans son délire, demanda à être appelé le Dieu du Chaos, se découvrant un plaisir malsain dans la destruction. Heureusement, un jeune magicien de Rakkinroon nommé D'Shane créa le rubis et le support en or, afin d'y emprisonner à jamais le maléfique tyran. Personne ne sait encore comment il réussit à échapper aux défenses de Solego, mais il réussit à séparer en deux le magicien maléfique, emprisonnant son esprit dans le cristal et ses pouvoirs dans le support. Bis Potsherd conclut son récit en racontant comment les deux objets furent séparés du bloc de jade par lui et son père, et en conseillant à Picsou de bien garder le support doré en sécurité dans son coffre, dans l'espoir que même Solego aurait du mal à y pénétrer. Mais le milliardaire, affolé, informe Potsherd que le médaillon vient d'être envoyer chez un bijoutier à Bourg-les-Canards pour y être nettoyé ! Picsou appelle alors Bourg-les-Canards pour demander à Myster Mask d'arrêter Solego, qui vient de s'y rendre, toujours dans le corps de Robotik

Chapitre 5 : Myster MaskModifier

Gérard Mentor rejoint Myster Mask et Flagada Jones alors qu'il se rendent à la fameuse bijouterie. Mais trop tard: Solego-Robotik s'en empare et, finalement, réunit les deux moitiés du médaillon. Il redevient alors l'immortel et tout-puissant Solego, Dieu du Chaos, et se libère aisément de sa prison. Mais Myster Mask et Flagada arrivent finalement sur les lieux. Solego, pour se débarrasser de Myster Mask, donne vie à deux lions sculptés, mais Gérard Mentor (qui a récupéré l'armure à peine un peu roussie de Robotik) l'en sauve. Solego n'aime pas la concurrence et désintègre l'armure de Robotik, persuadé d'avoir également détruit Gérard Mentor lui-même (qui s'est heureusement échappé). Il se met ensuite à ricaner que Myster Mask est maintenant tout seul face à lui. Flagada Jones, qui, vexé, demande s'il "compte pour du beurre", est transformé en… beurre par le sarcastique Solego. Master Mask, tentant d'échapper aux sortilèges de Solego, se cache derrière divers objets qui sont tous désintégrés, jusqu'à ce qu'il se dissimule derrière une parabole de télévision. Les rayons de Solego sont réfléchis sur lui-même… et il se retrouve à nouveau enfermé dans le rubis. Flagada redevient un canard, l'armure de Robotik se reconstruit autour de Gérard Mentor, et le mystère des inscriptions du bloc de jade est enfin levé: elles révélaient que D'Shane, pour vaincre Solego, avait utilisé un bouclier réfléchissant. Tous les mystères étant levés, Bisk Potsherd re-scelle le support et le rubis sur deux faces opposées du bloc de jade, et enterre ledit bloc au plus profond du coffre de Picsou, d'où, espérons-le, il ne devrait jamais, jamais sortir.

En coulissesModifier

Cette série n'a été publiée qu'une seule fois, aux États-Unis en 1994, et, malgré les demandes répétées des fans, n'a jamais été réimprimée nulle part dans le monde. Il va donc sans dire que cette série n'a malheureusement jamais été traduite en français.

Un crossoverModifier

La série a été créé comme un crossover des séries télévisées Disney de l'époque, plus précisément de celles qui faisaient partie de l'émisson The Disney Afternoon aux U.S.A. Les séries concernées sont Super Baloo, Tic et Tac rangers du risqueLa Bande à DingoLa Bande à Picsou (série de 1987) et Myster Maskdont seules les quatre dernières avaient été préalablement établies comme faisant partie de l'univers de Donald Duck et Mickey Mouse.

L'histoire suggère très fortement que Super Baloo appartient également à cet univers, mais l'information n'a été que très peu relayée en dehors de ce récit ; Baloo a eu un cameo dans l'histoire Traquenard à Cannes, et le méchant Don Karnage de la série s'est associé à Catox, un ennemi de Tic et Tac, dans une pièce de théâtre jouée un temps à Disneyland. Il est intéressant de noter que la série La Bande à Picsou de 2017 met à nouveau en scène des personnages et lieux issus de Super Baloo (à savoir Cap Suzette, citée dans La Bande à Picsou et l'Atlantide, et Don Karnage, qui a un rôle majeur dans l'épisode Sky Pirates… in the Sky!) dans une histoire de canards. Cependant, la série de 2017 prend place dans un univers parallèle qui s'inspire de l'univers des bandes dessinées, mais en est fondamentalement distinct. 

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .