FANDOM


Trésor sous cloche bandeau

Trésor sous cloche est une histoire en bande dessinée de vingt planches scénarisée et dessinée par Don Rosa. Elle fut publiée pour la première fois en janvier 1991 dans Anders And Ekstra n°1991-02, au Danemark. Elle met en scène Balthazar Picsou, Donald Duck, Riri, Fifi et Loulou Duck, ainsi que Barry Kuda et Big Orno. Elle se déroule en mer, dans l'archipel des Keys, au large de la Floride.

SynopsisModifier

Picsou emmène Donald et ses neveux à la chasse au trésor de l'Armada dans l'archipel des Keys, même si les cartes précises des emplacements des épaves ont disparu depuis des siècles. En cherchant ces épaves, ils trouvent le vaisseau-amiral du capitaine Melian qui contient une carte sur laquelle figure l'emplacement de tous les galions coulés dans les Caraïbes. Malheureusement, deux pirates, Barry Kuda et son assistant, Big Orno, tentent de saboter l'expédition en attirant une horde de requins sur le site de l'épave et de plus la carte est illisible. C'est alors que Donald a l'idée de construire un énorme cloche en verre autour, ce qui ne se révélera pas sans danger...

Résumé completModifier

Fantomiald 2
Attention. Le texte qui suit dévoile certains moments-clés de l’intrigue du récit.
Trésor sous cloche 1

Donald tirant la langue à son oncle, derrière son dos, se moquant de ses nombreux reproches.

Un voilier naviguait au large des îles Keys, près de la Floride. Donald Duck et ses neveux y chantonnaient au vent, dirigeant tranquillement le navire. Soudain, leur oncle Balthazar Picsou fit irruption sur le pont, et leur ordonna de se taire, arguant qu'ils étaient payés pour trouver des vaisseaux engloutis, et non pour chanter. Riri, Fifi et Loulou réagirent en lui disant que cela faisait des semaines qu'ils cherchaient des épaves, et qu'ils n'avaient toujours rien trouvé. Donald tira la langue à son oncle, derrière son dos, n'ayant que faire de ses reproches. Le canard ne vit pas qu'un de ses neveux le prit en photo. Picsou expliqua qu'il savait que les chercheurs de trésors n'avaient pas trouvé toutes les épaves englouties, car il avait passé des mois en Espagne pour étudier de nombreux livres de bord tenus par des chasseurs de trésors au XVIIe siècle. En 1622, le roi Philippe IV envoya une flotte dirigée par Francisco Melian pour retrouver le trésor d'une armada perdue : les marins retrouvèrent les épaves, purent les observer de près grâce à une cloche de plongée sous-marine conçue par le capitaine, mais ne purent aller récupérer le trésor, ne disposant pas d'équipements de plongée modernes. Ils firent tout de même des cartes précises indiquant où se trouvaient les épaves, mais elles furent toutes perdues en 1655.

Trésor sous cloche 2

Donald et ses neveux découvrant l'étrange objet sous les coraux.

Un des enfants repéra une épave sous leur navire, et proposa d'aller l'explorer. Au moment où il allait entrer dans l'eau, Donald vit un autre bateau près d'eux, et Picsou pensa qu'il s'agissait d'autres chasseurs de trésors, n'appréciant pas la concurrence. Il prit ses jumelles pour observer le bateau, mais vit qu'un homme l'y observait aussi. Il s'agissait d'un certain Big Orno, qui informa son capitaine, Barry Kuda, de la présence des canards. Le capitaine déclara qu'ils étaient sur son territoire, et qu'il devait saboter leur navire. Il était persuadé qu'il y avait des dizaines de galions sous ces eaux, et il voulait être le premier à les trouver. Big Orno et Barry Kuda embarquèrent dans un canot à moteur, et se dirigèrent vers le bateau de Picsou. Puis, ils balancèrent de la viande dans l'eau, pour attirer les requins. Picsou, les voyant, leur informa qu'il avait ses neveux en plongée, mais ses adversaires lui rétorquèrent que rien ne les empêchaient de nourrir les poissons. Le milliardaire prit peur, tandis que sous l'eau, les enfants exploraient le galion englouti. Donald vit alors la viande tomber dans l'eau, et les canards se rendirent compte que c'était les deux hommes qui l'avaient jetée depuis leur canot. Ils virent les requins qui commençaient à sortir des récifs. Pendant ce temps, là-haut, Picsou menaça d'appeler les gardes-côtes, si bien que les deux bandits prirent la fuite avec leur canot. Sous l'eau, l'oxygène des canards s'épuisait. Soudain, un des enfants aperçut une sorte de fenêtre sur du corail. Les canards examinèrent ce corail, et se rendirent compte qu'il semblait y avoir un objet dessous. Ils entrèrent à l'intérieur de cet étrange objet, et virent qu'il y avait de l'air. Ils purent enlever leurs scaphandres, et s'installer dans l'étrange objet, y découvrant même des sièges. Ils espéraient que Picsou allait vite les voir, étant cernés par les requins.

Trésor sous cloche 3

Un requin s'approchant de Donald et Picsou dans le galion englouti.

Picsou vit, depuis son bateau, que ses neveux étaient dans l'étrange objet, et remarqua qu'une chaîne y était attachée. Il l'accrocha avec l'ancre, qu'il remonta avec ses neveux. Le milliardaire découvrit alors qu'il s'agissait d'une cloche de plongée du XVIIe siècle. Il réalisa, en voyant écrit « Candelaria » sur la cloche, que le galion englouti était le vaisseau amiral du capitaine Melian, que des corsaires hollandais avaient coulé en 1655. Il déclara à ses neveux que cette découverte valait de l'or, et que grâce à la cloche, les chercheurs de trésors avaient pu retrouver tous les navires engloutis de la région. L'épave contiendrait donc les cartes de tous les trésors des colonies engloutis. Donald ordonna à ses neveux de remplir les bouteilles d'oxygène, et Picsou voulut accompagner son neveu, pendant que Riri, Fifi et Loulou surveilleraient les bandits en canot. Peu après, la cloche plongea dans les flots, et descendit jusqu'au galion, avec Donald et Picsou à l'intérieur. Puis, ils sortirent de la cloche pour rejoindre le navire, et commencèrent à chercher la cabine du capitaine. Donald la trouva, mais son oncle se dit que les cartes avaient dû se décomposer depuis des siècles. Donald vit alors quelque chose de peint et de sculpté sur un mur de la cabine, et le milliardaire réalisa alors qu'il s'agissait de la fameuse carte des trésors engloutis. Mais elle était illisible à cause des plantes qui avaient poussé dessus. Un requin entra alors dans le navire, et se précipita sur les canards. Ceux-ci fuirent vers la cloche, la vieille épave ne pouvant les protéger de l'animal. Les enfants remontèrent vite la cloche en voyant les requins cerner leurs oncles, et purent les sauver in-extremis, les requins s'étant accrochés à la cloche.

Trésor sous cloche 4

Donald expliquant son fantastique plan à Picsou.

Peu après, Picsou se plaignit d'avoir eu la carte qu'il cherchait depuis des années à portée de main, mais qu'il n'avait pu la prendre. Donald fit remarquer que c'était impossible de la lire sous l'eau, et qu'elle était trop fragile pour être déplacée. Les enfants pensèrent à la sécher et à ôter les plantes doucement, mais il fallait pour cela la remonter, car ils ne pouvaient la nettoyer sous l'eau. La seule solution aurait été de vider l'océan, ce qui était une idée folle selon eux ! Mais ces mots firent réagir Donald, qui dit avoir une idée à son oncle, moyennant une augmentation de salaire de dix cents de l'heure. Il contacta alors les usines de Picsou à Miami, sans lui dire l'idée qu'il avait en tête. De son côté, Barry Kuda affirma à Big Orno avoir reconnu le capitaine du navire des canards, à savoir Balthazar Picsou. Il se dit qu'il fallait le laisser se démener, avant d'agir en temps utile. Quelques jours plus tard, les pirates furent surpris de découvrir une dizaine d'hélicoptères amener un immense dôme de verre. Donald guida les pilotes pour qu'ils placent le dôme au bon endroit, en enfonçant tous les piquets dans le corail, autour du Candelaria. Le canard expliqua alors à son oncle son idée précisément : il voulait fixer les piquets autour du Candelaria avec des câbles d'acier, puis pomper l'eau à l'intérieur du dôme, pour installer un tuyau qui amènerait l'air. Picsou reconnut que c'était l'idée la plus folle que son neveu n'avait jamais eue, mais sentait qu'ils couraient à la catastrophe.

Trésor sous cloche 5

Donald et ses neveux découvrant l'impressionnant spectacle vu depuis l'intérieur du dôme de verre.

Au bout d'une journée, Donald ordonna d'arrêter les pompes, ne sachant pas quelle pression les piquets d'acier plantés dans le corail pouvaient supporter. Il prépara la cloche avec ses neveux pour redescendre près du navire, devant Picsou décontenancé. Barry Kuda se demandait ce qu'ils faisaient, et décida de « prendre la direction des opérations ». Il reprit le canot avec Big Orno, et se dirigea vers le navire de Picsou, qui observait la cloche avec attention. Donald expliqua à ses neveux qu'il était fier de son idée, mais qu'il espérait que les câbles d'acier tiennent bon. Il s'assura que l'appareil photo était prêt, puis les canards sortirent de la cloche, pour rejoindre le dôme. Ils purent enlever leurs scaphandres à l'intérieur, après avoir vu que l'eau n'y rentrait pas tandis que l'air n'en sortait pas. Même les requins étaient bloqués de l'autre côté du dôme. Donald et ses neveux purent alors découvrir la scène grandiose qu'ils avaient devant leurs yeux : un immense dôme sous la mer, un trésor sous cloche. Donald déclara qu'ils pourraient explorer un galion englouti en costume de ville, et se dirigea joyeusement vers la salle des cartes. En surface, Picsou retrouva le sourire en voyant qu'ils étaient rentrés dans le galion. Cependant, Barry Kuda monta sur le pont du navire, et menaça Picsou avec son pistolet. Big Orno ligota Picsou à un mât, puis Barry Kuda lui ordonna de remonter la cloche, souhaitant descendre voir ce qu'ils avaient trouvé.

Trésor sous cloche 6

Barry Kuda menaçant Donald et ses neveux, sous le dôme.

Entretemps, Donald montra la carte à ses neveux. Les algues et la boue avaient séché, ils pouvaient désormais les enlever doucement. Ils purent découvrir alors la carte clairement, avec des centaines de sites d'épaves indiqués, les coordonnées gravées à côté. Donald ordonna à son neveu qui tenait l'appareil photo d'utiliser tout le rouleau pour photographier chaque centimètre carré de la carte. Après avoir terminé, les canards sortirent de l'épave pour revenir à la surface. Mais Barry Kuda les attendaient à la sortie, arme à la main, et saisit leur appareil photo. Puis, il remonta avec la cloche, laissant les canards coincés sous le dôme. Ils n'osaient pas remonter à la nage, observant les requins entourant le dôme, prêts à les dévorer. Big Orno remonta son capitaine, puis les deux pirates partirent avec la précieuse pellicule, tandis que Picsou, inquiet et toujours ligoté, leur hurlait de revenir pour sauver ses neveux. Les canards sous le dôme espéraient que leur oncle était sauf, et réfléchissait à comment ils allaient revenir à la surface. Donald sentit soudain quelque chose qui tremblait, et se rendit compte que la pression commençait à décrocher les piquets qui maintenait le dôme cloué au sol. Ils se détachèrent alors tous, et l'eau se déferla vers les canards. Ils n'avaient pas le choix, ils devaient remonter à la nage, tandis que le Candelaria et ses précieuses cartes étaient détruits par les flots.

Trésor sous cloche 7

Donald et ses neveux libérant Picsou, sur le navire Oie dorée renversé.

Le dôme fut alors propulsé rapidement à la surface, éjectant le bateau de Picsou, ainsi que le canot des pirates, qui ne comprenaient pas ce qu'il se passait. Donald et ses neveux tentaient désespérément de nager, mais ils étaient aspirés par un puissant tourbillon. Ils se retrouvèrent pris dans les flots, ne sachant même plus où était la surface. Les deux pirates réussirent à rester sur leur canot, comprenant que le dôme avait jailli de l'eau comme un boulet de canon. Ils étaient rassurés de voir que l'appareil photo n'avait rien. Ils filèrent rapidement d'ici, pour échapper aux gardes-côtes qui allaient sûrement bientôt arriver. Persuadés que rien ne pourrait les rattraper, les pirates furent pourtant surpris de « tomber dans le vide ». Pendant ce temps, Donald et ses neveux avaient retrouvé l'équilibre, et purent remonter à la surface, échappant aux requins que l'explosion avait dispersés. Néanmoins, ils virent la proue du navire de Picsou prise dans un rocher sous l'eau, et se dirent que c'était un mauvais signe. Ils demandèrent à leur oncle en revenant à la surface s'il allait bien, ce à quoi le milliardaire leur répondit avec ironie qu'il s'amusait « comme un fou », mais qu'ils pouvaient tout de même le libérer. Les canards montèrent sur le bateau totalement renversé, et libérèrent Picsou, en s'excusant pour l'état de l'« Oie dorée », qui n'était sûrement plus en état de naviguer. Ils gonflèrent un radeau, espérant rejoindre Key West à la rame en quelques heures.

Donald regrettait que les photos aient disparu avec les pirates, qui étaient hors de leur vue. Picsou était furieux, proclamant que cet immense trésor lui avait échappé par la faute de Donald. Ils entendirent alors une voix semblant les appeler à l'aide. Ils virent que ces voix de détresse provenaient d'un « trou dans la mer », et réalisèrent que ce trou était leur dôme de verre qui s'était renversé. Donald vit avec surprise qu'il s'agissait de Barry Kuda et de Big Orno, et leur proposa de leur donner une corde, s'ils leur rendaient l'appareil photo. Big Orno leur lança alors l'appareil, pendant que Barry Kuda jurait, fou de rage. Plus tard, au poste des gardes-côtes, un policier félicita Picsou pour avoir fait arrêter les pirates qu'ils recherchaient depuis des années pour avoir saboter de nombreuses opérations de renflouage. Picsou se félicita, disant adorer rendre service, et le policier lui donna les photos de l'appareil développées par leur laboratoire, en tant d'échange de bons procédés. Riri, Fifi et Loulou observèrent les photos en faisant remarquer qu'elles étaient extras, et Picsou déclara qu'elles occuperaient une flottille de bateau pendant des années. Donald était furieux, objectant qu'il avait encore risqué sa vie pour les lui rapporter, comme d'habitude. Il demanda à son oncle où était sa part, qu'il méritait bien selon lui. Riri, Fifi et Loulou lui dirent qu'ils faisaient ça parce qu'ils aimaient Picsou, mais ce dernier, venant de voir une photographie qui l'intéressait, se dit que Donald avait raison et qu'il méritait quelque chose. Il lui demanda de tendre sa main, ce qu'il fit avec joie. Il lui donna alors un violent coup de canne à la main, déclarant qu'il n'avait eu que ce qu'il méritait. Riri, Fifi et Loulou virent alors que la photo qu'avait vue Picsou était celle où Donald lui tirait la langue, se moquant de ses nombreux reproches...

Trésor sous cloche 8

Picsou « remerciant » Donald à sa façon, après avoir vu une photographie... explicite !

En coulissesModifier

Don Rosa écrivit cette histoire en 1988, pour l'éditeur Gladstone qui publiait les comics Disney aux États-Unis. Mais peu de temps après, Disney retira la licence à Gladstone pour former sa propre maison d'édition, chargée de publier les comic books mettant en scène ses personnages. Rosa était en désaccord avec cette nouvelle maison d'édition, si bien qu'il la quitta en refusant le paiement pour le scénario de Trésor sous cloche, qu'il n'imaginait jamais dessiné. Cependant, un an plus tard, on lui proposa de travailler chez l'éditeur européen Egmont. Ainsi, il ressortit le scénario de Trésor sous cloche, qu'il illustra pour le proposer à Egmont.

Cloche de plongée

Illustration d'époque représentant une cloche de plongée.

Dans cette histoire, Don Rosa base son aventure sur des faits historiques réels. Il souhaitait faire une histoire de chasse au trésor dans l'archipel des Keys, au large de la Floride. Il découvrit grâce à ses recherches que la chasse au trésor constituait une activité ancestrale, et à l'époque où des vaisseaux porteurs de trésors avaient coulé dans les eaux peu profondes de la mer des Caraïbes, les chasseurs de trésor n'avait qu'à regarder à travers l'eau quasi-transparente pour repérer les bateaux, dont le mât dépassait parfois la surface de l'eau. Cependant, même s'ils savaient où étaient localisées les épaves, les chasseurs de trésor ne pouvait allait récupérer le trésor en question, car ils ne disposaient pas des équipements de plongée nécessaires. Par exemple, l'Espagne perdit une armada porteuse d'un important trésor au large de Key West, à cause d'un cyclone en 1622 : le roi Philippe IV envoya une flotte de renflouement pour la retrouver, mais celle-ci ne put remonter le trésor, même si elle avait localisé les épaves. Don Rosa utilisa de nombreux détails historiques réels dans son histoire, comme la cloche de plongée et le vaisseau amiral perdu de la flotte de renflouement, le Candelaria. Néanmoins, Rosa dessina le Candelaria comme un véritable galion englouti, alors qu'il ne reste probablement plus grand chose de l'épave de nos jours, exceptés peut-être les canons et l'ancre. Le reste avait dû se dissoudre dans les eaux depuis plusieurs siècles, y compris la carte aux trésors que retrouva Picsou. Don Rosa fit en sorte de conclure cette histoire en s'en servant comme introduction à d'autres aventures, grâce à la carte aux trésors de l'épave du Candelaria, comme King Eldorado.

Parutions françaisesModifier

Cette histoire a été publiée sept fois en France, dans :

Galerie d'imagesModifier

Précédée par Trésor sous cloche Suivie par
Le canard qui venait d'ailleurs

Il pleut des sots
Histoire longue de Don Rosa

1re parution : janvier 1991
Retour à Tralla La

Uncle $crooge n°357
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .