FANDOM


Traquenard pour un canard est une histoire en bande dessinée de trente planches de la série DoubleDuck. Elle est scénarisée par Teresa Radice et dessinée par Stefano Turconi. Elle a été publiée pour la première fois le 7 décembre 2010 en Italie. Elle met en scène Donald Duck, Kay K et Abel Bonnery. L'action se passe à Donaldville et aux Pays-Bas.

Résumé completModifier

Fantomiald 2
Attention. Le texte qui suit dévoile certains moments-clés de l’intrigue du récit.

Quelque chose au laboratoire de recherche spatiale en Arizona vient d'être volé. Kay K est appelée pour aider à retrouver le coupable, et découvre des gants spéciaux...

En même temps, un tableau célèbre de Van Coq, les Tourne-Soles, est exposé au musée Van Coq à Amsterdam. Abel Bonnery et son vice-directeur, Van der Welt, se réjouissent de pouvoir exposer ce tableau au grand public.

Le lendemain, à Donaldville, Donald Duck est arrêté par des policiers pour vol d'une œuvre d'art à Amsterdam, car le tableau Tourne-Soles a été dérobé et les pistes menaient à Donald. Mais Kay K empêche cette arrestation et emmène DoubleDuck à Amsterdam, pour éclaircir cette affaire. Kay K est chatgée de résoudre cette affaire, mais DoubleDuck doit rester dans l'appartement de Kay K.

Pendant ce temps, Van der Welt doit répondre aux questions des journalistes à propos de ce vol. Durant cette conférence, un peintre intervient pour dire que ce tableau était un faux. Ce peintre est raccompagné à la sortie de la salle, mais il retient l'attention de DoubleDuck. Ce dernier se fait immédiatement repéré par des agents ennemis, qui le suivent. Heureusement, Kay K était dans les parages et sauve DoubleDuck. Après une course poursuite en bateau, Kay K et DoubleDuck sèment les agents ennemis. Kay K demande à DoubleDuck de rester dans son appartement, afin d'éviter les ennuis.

Alors qu'il prenait une douche, DoubleDuck découvre un compartiment secret dans l'appartement de Kay K où se cache... Le tableau volé ! Il y découvre également des gants spéciaux permettant de transférer les empreintes digitales de n'importe qui. DoubleDuck en conclut que Kay K a organisé son arrestation. DoubleDuck découvre aussi une puce électronique cachée à l'intérieur du tableau. Il décide donc d'aller voir le peintre qui s'était fait remarquer durant la conférence. Il lui répond que le musée Van Coq avait commandé deux copies du tableau les Tournes-Sols. DoubleDuck demande également l'adresse de Van der Welt, afin d'enquêter. La nuit, il découvre que Van der Welt transporte un tableau, va au musée, et sort avec un autre tableau.

De retour à l'appartement de Kay K, DoubleDuck demande à Kay K plus d'informations à propos de la puce électronique. Cette dernière décide de le demander au directeur du musée, Abel Bonnery. Au matin, DoubleDuck et Kay K vont rendre le faux Van Coq. Le directeur regarda immédiatement le tableau pour savoir où se trouvait la puce électronique. Kay K lui montra la puce, en révélant à DoubleDuck qu'Abel Bonnery est son père. Elle lui dit qu'il était également le voleur de la puce électronique en Arizona, et qu'il avait décidé de la cacher dans le faux tableau, exposé au public. DoubleDuck révèle également au directeur que Van der Welt cachait le tableau original dans sa maison, et non dans le bureau du directeur. Alors que Van der Welt venait d'arriver, Abel Bonnery veut détruire le tableau. Mais Van der Welt révèle que durant la nuit, il a remis l'original à sa place ! En effet, le vice-directeur avait peur d'être découvert et décida de ramener le vrai tableau à sa place. Abel Bonnery et Van der Welt sont arrêtés et Kay K et DoubleDuck rentrent à Donaldville. Mais Abel Bonnery réussit à s'évader très rapidement...

En coulissesModifier

Publication françaiseModifier

Cette histoire a été publiée en août 2011 dans Super Picsou Géant n°165.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .