Picsou Wiki
Advertisement
Picsou Wiki

Un boulot d'occasion ! est une histoire longue en bande dessinée de dix-neuf planches scénarisée par Abramo Barosso et Giampaolo Barosso, dessinée par Romano Scarpa et encrée par Giorgio Cavazzano. Elle fut publiée pour la première fois en Italie le 16 février 1964. Elle met en scène Donald Duck et Gontran Bonheur. L'action se déroule dans un lieu désert, proche d'une route.

Synopsis[]

Alors que Donald est pris dans un bouchon et a très faim, il s'arrête dans un restaurant qu'il finit par acheter.

Résumé complet[]

Fantomiald 2.jpg
Attention. Le texte qui suit dévoile certains moments-clés de l’intrigue du récit.


Donald est dans un embouteillage depuis plusieurs heures lorsqu'il commence à mourir de faim et de soif. Par chance, il aperçoit un panneau annoncant un restaurant à 500 mètres de là.

En s'y rendant, le canard ne peut que constater qu'une foule énorme figure devant le restaurant. Et, quand son tour arrive pour entrer à l'intérieur, le restaurateur ne peut que lui annoncer qu'il n'a plus rien à vendre. Donald l'implore de lui servir quelque chose et finit tout de même par avoir du sirop de prunes et quelques galettes dures comme du bois. Le restaurateur est même obligé de casser les galettes avec un marteau pour que Donald puisse en manger les miettes.

Puis, quand Donald termine son repas, on lui annonce le prix : près de quinze dollars ! Le canard est effaré par le prix exorbitant et n'hésite pas à le faire savoir. Il ajoute, de plus, qu'à ce prix-là, il aurait pu manger dans un grand restaurant en ville. Il consent tout de même à payer, en remarquant qu'il doit sûrement être millionnaire et qu'il aimerait bien tenir le restaurant. À ces mots, le restaurateur n'hésite pas à vendre son établissement avec les quarante dollars que Donald a en poche et en ajoutant sa voiture. Ainsi, Donald devient le propriétaire du restaurant de bord de route.

Bien qu'il n'y connaisse rien, Donald doit maintenant s'occuper de fermer le restaurant le soir et de la citerne qui avait l'air d'être dans un sale état. Puis, le lendemain matin, Donald se réveille et part regarder les provisions de la journée. Il n'aperçoit que du sirop de prune et des galettes ! Heureusement, avant de partir, le restaurateur lui avait annoncé qu'il y avait des poules et des vaches. Donald sort alors pour récupérer du lait et des oeufs. Mais alors qu'il allait traire la vache, un fermier vient alors et explique qu'il va le faire. Pensant qu'il doit sûrement travailler avec le restaurant, le canard le laisse faire et appelle en ville pour contacter les fournisseurs. Mais on lui explique que la ligne est bloquée à cause d'impayés. Donald explique qu'il paiera mais qu'il doit absolument contacter les fournisseurs en villes. La dame du téléphone lui dit alors qu'ils viendront tous à lui très rapidement.

Et, après avoir raccroché, le fermier vient le voir pour annoncer qu'il a récupérer les oeufs et le lait, comme prévu. Donald comprend alors que l'ancien propriétaire avait demandé à cette personne de lui prêter des animaux pour appâter de possibles clients. Tout à coup, le téléphone sonne de nouveau. Un boucher est à l'autre bout du combiné et demande à Donald s'il est bien le nouveau propriétaire du restaurant. Donald acquiese et raccroche immédiatement.

Et, peu après, voilà une succession de voitures qui s'arrête devant le restaurant. Il s'agit de tous les fournisseurs du restaurant qui viennent réclamer des impayés. Mais Donald dit qu'il ne paiera pas comme il est le nouveau propriétaire. Or, en lisant de nouveau le contract d'achat de l'établissement, il est bien expliqué que Donald a pris le restaurant avec son actif mais aussi son passif ! Mais Donald ne comprend pas comment il y a pu avoir autant d'impayés. L'un des restaurateur lui explique qu'en réalité, il y a très peu de clients dans ce restaurant !

Après des promesses fermes de paiements, Donald est érinté et cherche absolument un moyen de se débarasser du restaurant. Heureusement, voilà que son cousin Gontran Bonheur s'arrête devant le restaurant. Il demande de lui préparer à manger mais Donald explique qu'il n'y a plus rien. Gontran est étonné de ce grand succès car il n'est que neuf heures du matin. Il décide alors d'acheter le restaurant. Donald en demande quarante dollars ainsi que la voiture de Gontran. Et voilà que le jars est le nouveau propriétaire du restaurant. Tout à coup, une autre voiture arrive. À l'intérieur, deux représentants d'une société d'autoroute annonce vouloir acheter le restaurant pour bâtir une autoroute à douze voies. Ils donnent alors à Gontran quarante-mille dollars. En entendant cela, Donald en tombe à la renverse ! Mais Gontran le remercie de lui avoir cédé cette affaire en or.

En coulisses[]

Publications françaises[]

Cette histoire fut publiée à quatre reprises en France, dans :

Précédée par Un boulot d'occasion ! Suivie par
Oncle Picsou fait sa police !
Histoire de Romano Scarpa

1re parution : 16 février 1964
Ce vieux renard de Génius
Advertisement